Tweets de @Obstacles_rpg


Ernest ⚡ coexist.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Start a new game ? :: Begin your journey :: Archive des fiches
avatar

Journal de bord
Ville d'origine : Palais Chaydoeuvre, Kalos
Équipe pokémon :
Inventaire :
collectionneurs & scientifiques
collectionneurs & scientifiques
Voir le profil de l'utilisateur
— Arrivé(e) le : 21/07/2016
— Posts : 119
— Ft : Jessica de Gouw
— Fiches : [+] coexist | [+] afterlife
[+] insight -dex-
— T-Card : [+] dystopia
— Banque : [+] flouz
— Âge : 28 ans. (16 mai)
— Job / Hobby : Héritière, bourge, joueuse de monopoly à grande échelle, esclavagiste de roux...
— Couleur : #573363
— Pokédollars : 52 377.
— Rp en cours : [+] Ethaniel | [+] Sirius
MessageSujet: Ernest ⚡ coexist. Jeu 21 Juil - 17:03
Ernest(ine) De Rosalie
ft. Jessica de Gouw

◎ Carte d'identité
◖ NOM ◗ de Rosalie, un nom bien connu à Kalos, et pour cause ils ont récemment hérité du palais Chaydeuvre. Ils sont directement descendants des rois et reines de Kalos.
◖ PRÉNOM ◗ Ernestine, dite Ernest ou Nessie, par ses frères entre autres. Son deuxième prénom est Hildegarde, raison évidente de sa préférence pour Ernest, si vous voulez mon avis...
◖ ÂGE ◗ 28 ans
◖ GROUPE ◗ Baie Willia, elle regarde simplement le monde qui continue à tourner.
◖ EMPLOI OU HOBBY ◗ Héritière, autant dire que pour l'instant, elle fout surtout rien de sa vie et ça lui va parfaitement.

◎ Particularités
◖ SECRET ◗ Sa filiation, sans doute. Pas qu'elle la cache particulièrement, mais elle se plait à ne jamais en parler. Ne croyez pas qu'elle cherche à ce qu'on l'apprécie pour ce qu'elle est, et pas pour son compte en banque. En vérité, elle s'en contrefiche. Elle ne veut simplement pas qu'on l'emmerde avec ça. Sinon, elle déteste les Couafarel, elle se sent particulièrement inconfortable en présence du sang. Elle a une phobie paradoxale du feu, une peu incontrôlable d'être brûlée, mais une fascination quasi-morbide pour les flammes. Rien de la pyromanie, cependant.
◖ TYPE FAVORI ◗ Tout ce qui n'est ni ridicule, ni un Couafarel. Ces pokémons la dégoûtent et l'effraient aussi un peu. Ils bavent partout, pitié.
◖ MOTIVATION ◗ Elle n'a pas de réelle motivation à être ici, si ce n'est de s'échapper du palais. Elle sait qu'elle devra finir par y retourner, qu'il n'est pas question de le laisser aux griffes de ses frères - qui seraient capable d'en faire un nightclub - mais tout de même, elle a besoin de vacances. Et de vivre un peu la vie à la dure dans un hôtel quatre étoiles privatisé. Peut-être simplement se créer un réseau, aussi. Parce qu'être héritière, ça signifie connaître du monde, mais la crème de la crème est à Miranoir, après tout.

◖ CARACTÈRE ◗
porcelain ⚡️ habituée des apparences et de son obligation de faire bonne impression, Ernestine sait être souriante, polie, courtoise, se tenir droite. Elle connait par cœur les tournures à employer pour briller en société. Mais la vérité c'est qu'elle n'aime pas ça. Loin d'être le genre « princesse-rebelle » à vouloir tout plaquer et vivre une histoire d'amour avec un paysan, elle trouve simplement ça inutile, et surfait. Rappelée une centaine de fois sur le fait que « ce n'est pas avec ce couteau qu'on coupe le poisson, mademoiselle Ernestine », je peux vous dire que ça a finit de la gonfler depuis longtemps.

winter ⚡️ elle a acheté un hôtel à Sakai mais ... Juste parce que c'était là le plus cher - et que Paoles sent bien trop le monoï et la crème solaire bon marché. La vérité, c'est qu'elle déteste le froid. Elle déteste les pulls. Elle déteste devoir porter trente couches de fringues pour ne pas tomber en hypothermie. Et elle déteste le café. En vrai, elle déteste énormément de choses, et de gens. D'ailleurs, avec elle la première impression compte énormément. Si vous ne lui revenez pas, tout de suite, elle est capable de vous ignorer ou vous pourrir la vie.

magnetised ⚡️ côté émotion et relations elle est ... Plutôt invivable. Il n'y a que ses frères pour l'apprécier, et avec eux elle est aussi protectrice qu'une lionne avec ses petits. Il faut aussi dire que c'était la plus âgée et que leurs parents - avant de mourir lamentablement - n'étaient pas des plus présents. Elle a déjà flirté avec un bon nombre d'homme mais jamais personne ne l'a vraiment fait vibrer. Ils sont des objets, ils peuvent être utiles. Si elle devait avoir un motto, ce serait sûrement « tout s'achète, il faut juste y mettre le prix ».

running ⚡️ courir, c'est en effet quelque chose qu'elle adore faire. N'étant pas particulièrement lâche, ça ne fait pas pour autant d'elle quelqu'un de courageux. Elle a une certaine empathie, relativement limitée. Elle peut aider les gens dans le besoin, s'ils sont vraiment explicites et que ça peut lui être utile d'une façon ou d'une autre. En vérité, l'empathie, on lui a jamais vraiment expliqué ce que c'était. Elle, c'était les liens du sang et marche ou crève. Alors bon.

◎ Starter

◖ ESPÈCE ◗ Marisson.
◖ SURNOM ◗ Havel.
◖ NIVEAU ◗ 5.
◖ SEXE ◗ Mâle.
◖ NATURE ◗ Malpoli.
◖ TALENT ◗ Pare-balle.
◖ ATTAQUES ACTUELLES ◗ Charge, rugissement, fouet lianes, roulade

◖ CARACTÈRE ◗ Havel, en hommage à l'un des grands monsieurs qui venaient discuter affaire avec son oncle. Havel, un homme qu'elle détestait, en vérité, tellement imbus de lui-même et surtout il la prenait presque pour une servante. Cet Havel là est semblable. Tout lui est dû, c'est un vrai petit prince et ça ne sert à rien de se le cacher : Nessie le déteste. Des fois, elle meurt d'envie de lui coller deux gifles. Et des fois ... Elle le fait.


◎ Histoire
« Un monde en charpie. Un univers en ruines. Vous n'êtes rien, vous n'avez jamais été que de la poussière. Des masques dansants, des ombres. Je ne ressens rien, pas un sentiment pour vous. Rien que de la pitié. Rien que du désespoir.
Rien que de la solitude.
Et je m'enferme, je m'éloigne.
Je m'isole...
Je m'en vais. »


   
   
   


the love you never gave me...
is slipping away.


I won't return to the ruins.


« Nessie, réveille toi... » Blaise. Tu l'aimes, infiniment. Autant que tu le peux. C'est le plus âgé, pas le plus sage, pas le plus intelligent, pas le plus beau, mais tu l'aimes. Parce que c'est celui avec qui tu as passé le plus de temps. C'est celui qui est sans nul doute le plus proche de toi. Il attrape ton bras, le secoue, tu ne dors pas mais tu veux juste avoir la paix. « Alice est morte ... » Il murmure, à ton oreille. Tu ne saurais dire si le monde s'écroule, s'il se construit. Tout ce que tu sais, à cet instant, c'est que lorsque tu ouvres les yeux, il a changé. Tu n'es plus la personne que tu était, dans le noir, dans le néant. Tu n'es plus elle. Tu n'es plus la petite fille que ta mère a mit au monde, avant d'avoir quatre garçon. Non. Tu n'es plus la même et tu ne saurais même pas ce qui a rendu les choses différentes, tu ne sais pas si c'est Alice, ou si c'est Blaise. Il esquisse un sourire, appréhendant ta réaction, mais la vérité c'est que tu t'en as pas. Tu devrais être soulagée, tu la détestais cette bonne femme. Elle n'était pas fondamentalement méchante, elle n'a jamais levé la main sur toi, excepté quand elle brossait tes cheveux noués et que tu te débattais, enfant. Elle t'a élevée comme si tu étais sa propre fille. Elle t'a sans doute aimé, à sa façon. Et elle est partie. Non, elle est morte. Et tu ne ressens rien. Parce que tu ne sais pas faire, ça, ressentir de la peine. Toi, on t'a dressée à sourire, à montrer la joie, le bonheur, l'opulence d'une famille pourtant en miette. On t'a apprit à faire passer ton sang avant tout, que les autres liens n'avaient pas d'importance - excepté sous contrat - et il faut se rendre à l'évidence : Alice n'était rien pour toi. Elle a beau t'avoir apprit à marcher, avoir apprit à lire, elle n'est rien d'autre qu'un personnage, une ombre. C'était elle, mais ça aurait pu être Béatrice, ou Lilas.
« Ça m'est égal. » Tu t'en fiches. Tu es odieuse. Inhumaine.


they were like a glasshouse :
so breakable,
stuck inside a mad house,
trapped in the walls.


I won't return to the ruins.


Vos parents étaient décédés, depuis si longtemps déjà. Tu ne t'en rappelles plus vraiment, tu n'y as pas prêté attention. Un jour ils sont partis, ils ne sont pas revenus. Ton oncle a dit, alors : « Mademoiselle Ernestine, vous êtes mon héritière. » Et tu as poliment hoché la tête. Ça voulait dire que tu étais seule, que tes parents étaient morts. Tu n'as jamais su comment, et tu n'as jamais demandé. Tu connaissais leur nom, tu connaissais leur visage mais ils étaient comme des inconnus, comme ceux qui passaient par le palais, tous les jours. Des touristes, des hommes et des femmes d'affaire. Il fallait signer les papiers, sourire, servir le thé et c'est un jeu auquel tu te prêtais. Tu courbais l'échine, soulevais un peu la robe et battais des cils lorsqu'il fallait charmer. Tu le faisais. Et lorsque les regards, lorsque les flashs étaient partis, tu partais retrouver les garçons. Isidore, Octave, Stanislas, Blaise et Ernestine. Alice t'avait élevée, mais elle avait eu bien peu de temps pour eux, excepté Blaise. Alors c'est toi qui faisait leur éducation. La vérité, c'est que l'argent importait peu, pour toi. Tu hériterais, et tu prendrais soin d'eux. Ils t'aideraient dans les affaires, et tu serais le visage de la famille. C'était décidé, tout tracé. Mais qui veut d'une vie toute tracée, Ernestine ? Pas toi.


sometimes love is ours to burn in flames.


Tu avais cherché à t'échapper de cette cage doré, de ce monde d'apparences. Tu avais voulu la jouer rebelle, faire la fille de l'air. Tu avais tenté tant de fois en vérité. Jusqu'à te rendre à l'évidence : tu n'étais pas si motivée. Tu aurais pu tout plaquer. Ton oncle te l'avait déjà dit mille fois. Si tu le souhaitais, il te déshéritait. Mais il était tellement toqué qu'il aurait pu tout confier à son foutu Couafarel. Bijou. Un nom terrible pour une créature d'autant plus démoniaque. Bijou était une plaie. Bijou bavait partout. Bijou était loin d'être un cadeau. Et vous lui aviez fait la misère à cette affreuse créature. Teintures, parures, et puis finalement dognapping. L'idée était venue d'Octave, le plus téméraire des cinq. Faire une petite frayeur à votre oncle. C'était simple, il suffisait de cacher le pokémon quelques heures, le rendre dingue et en rire. Sauf que... Les choses tournèrent tout bonnement à la catastrophe.


sometimes the ending is your best to save.


C'était Blaise qui gardait le pokémon, dans un petit abri des grands jardins à la française du palais Chaydeuvre, ta maison. Blaise était le seul que l'odieuse créature écoutait à peu près, sans essayer de mordre à tout va, le choix avait été simple. Et vous quatre, vous deviez simplement affoler votre oncle, pour le voir devenir dingue. Mais il y eut un incendie. Un stupide incendie. L'un des jardinier voulait faire brûler des feuilles, l'herbe était sèche, le feu se propagea jusqu'à la cabane. C'était tellement simple que c'en était d'autant plus énervant. Et tu l'as vu tomber en cendre. Tu as vu le Couafarel sortir et courir vers son maître - ton oncle - comme une mauvaise pub pour des profiteroles pokémon. Tu as entendu les cris d'agonie de ton frère à l'intérieur et tu n'as rien pu faire. Pas parce que tu n'étais pas courageuse, mais simplement parce qu'il était déjà trop tard. Parce que les jardins étaient trop grands. Parce qu'aucun de vous quatre n'avait de pokémon eau. Parce que c'était triste, mais c'était la vie. Et la mort faisait partie de la vie.
Seulement, cette fois, tu as ressentis. Tu as eu mal. Et ce mal ne t'a jamais quitté, il a toujours collé à ta peau. Comme une brûlure, qui se réveille, de temps à autre.
Un regret qui disait, simplement : et si...


Ashes for the ashes,
and the pain will fade away.
live with honest passion,
it's the price we had to pay.


I won't return to this ruins.


Puis les choses se sont accélérées. Tout a éclaté. Isidore ne s'en est jamais remis, se refermant un peu plus de jours en jours. Stanislas est parti à Hoenn, prétendant avoir trouvé quelqu'un là-bas. Octave est resté. Octave se jugeait responsable et tu le savais. Mais tu n'as jamais cherché à le démentir. Tu l'as laissé croire que son frère, que votre frère était mort par sa faute. Quand bien même toi, tu mettais un peu plus tout ça sur le dos de Bijou. Le temps a passé. Encore. Et c'est ton oncle qui est mort. Qui est parti. C'est Havel qui est venu te l'annoncer, un après-midi, lorsque tu étais dans la galerie des miroirs, que tu fixais le ciel à travers les reflets. « Mademoiselle, Ernestine, je viens d'apprendre pour le décès de votre oncle. Je vous présente mes plus sincères condoléances. Cependant, nous avions des papiers à signer et j'ai pens-... » Alors tu t'es retourné, tu l'as fixé dans le blanc des yeux. Et dans l'instant, tu aurais bien voulu l'aveugler, lui planter quelque chose entre les deux yeux. Pas que tu aimais ton oncle particulièrement, c'était un homme, tu avais un peu de son sang, il vous avait recueilli tous les quatre, il avait fait de vous les héritiers. Il avait souffert de la mort de Blaise, lui aussi. Et toi, tu n'étais pas au courant que c'était lui, à son tour qui partait. Lui à son tour qui te quittait. Et ta vie tombait en ruines, en morceaux. Tu étouffais. Tu suffoquais intérieurement. Tu avais l'impression que ton cœur se noyait dans son propre sang, acide, pourtant le sang, tu détestais ça. Peut-être parce qu'on t'avais parlé du sang bleu lorsque tu étais enfant et pendant longtemps tu avais pensé avoir vraiment du sang bleu. Du sang si précieux qu'il ne faudrait pas en gâcher la moindre goutte. Mais dans ton regard, Havel avait vu quelque chose. Quelque chose qui l'avait effrayé. Quelque chose qui disait que tu n'étais pas juste la jeune femme docile qu'il s'amusait à reluquer quand il pensait que personne ne savait. Que tu n'étais pas que l'idiote qui hoche la tête et accepte n'importe quoi, n'importe qui. Tu étais en plein désespoir. En pleine acceptation de la fatalité. Tu étais en deuil.


beauty in the breakdown,
i'm not afraid.


I won't return to the ruins.


Tu l'avais trouvé dans le bureau de ton oncle. Il devait aller à Blaise. Dans une Luxeball scintillante sur laquelle était appliqué un joli B stylisé. Tu avais appuyé sur le bouton, assise dans le fauteuil vide, dans le bureau poussiéreux que tu fuyais comme la peste. Et il en est sorti. Un Marisson. Tu n'avais jamais aimé ces pokémons, peut-être parce que leurs évolutions ressemblaient à de grosses châtaignes, tu n'en savais trop rien. Il n'était ni charismatique. Ni intelligent. Ni beau. Ni fort. Au fond ... Il aurait pu ressembler à Blaise, d'une certaine façon, si moyen. Mais Blaise était affreusement attachant, et cette chose était affreusement agaçante. Si tu n'avais pas été traumatisée et que tu n'avais eu aucun respect pour toi-même, tu l'aurais sans doute appelé Bijou. Mais tu préféras Havel. Pour porter les stigmates de la blessure qu'il avait marqué sur ton cœur, alors même qu'il t'avait ouvert la porte, une sortie. Oui, une bouffée d'air frais dans laquelle tu t'étais engouffrée. Alors, tu es partie là-bas. A Miranoir. L'île qu'ils avaient tous à la bouche. Tu es partie pour t'échapper de la poussière, de l'odeur rance de ce palais-prison. Et tu as trouvé cet hôtel à Sakai que tu as acheté, sur un coup de tête. Puis tu es entré dans cette auberge, prête à employer le personnel pour tes propres services, par pur égoïsme. Sauf qu'il y avait ce gosse là, un petit rouquin. Il bossait là. Tu ignores pourquoi mais y a un truc dans ses yeux qui t'as fait penser à Blaise et t'as craqué, quand bien même c'est à Isidore qu'il ressemblait le plus, c'est Blaise que tu voulais voir. Alors c'est lui que tu as vu quand tu lui as proposé un travail mieux payé, lorsque tu as glissé un billet sur le comptoir de l'auberge et que tu es partie en le traînant presque derrière toi. Il n'a pas bronché, et il n'a jamais bronché. Il était largué, toi aussi. Ethaniel, c'est comme ça qu'il avait dit s'appeler, soufflant timidement entre ses lèvres. Alors tu l'avais gardé, solidement. Sévèrement. Tu lui faisais des cours, tu lui apprenait à lire, se tenir, et lui s'occupait de l'hôtel particulier. Des tâches ménagères. Parfois tu t'énervais, il est vrai. Mais parfois tu étais douce, trop douce, même. Seulement voilà, sa présence était agréable. Plus agréable qu'Havel. Plus agréable que tous ceux que tu avais rencontré jusqu'ici. Plus agréable que le silence, et la solitude.

◎ Hors rp
◖ PSEUDO ◗ Astrae, mais vous pouvez m'appeler ... Ou pas.
◖ ÂGE ◗ 22 ans, je crois.
◖ COMMENT AS-TU TROUVÉ LE FORUM ? ◗ DANS TON CUL.
◖ ES-TU UN DC ? ◗ Alors. Je suis même la 6e victime de la fondatrice...
◖ VEUX-TU ÊTRE PARRAINÉ ? ◗ OUI. Non. J'déconne. Jamais.

◖ UNE GÉNÉRATION POKÉMON FAVORITE ? ◗ 4e !
◖ UN POKÉMON PRÉFÉRÉ ? ◗ Lucario, il parait.
◖ UNE SÉRIE FAVORITE ◗ Penny Dreadful, j'ai adoré. Unreal, sinon ?
◖ MOT DE LA FIN ◗ Fourchette.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Ernest ⚡ coexist. Jeu 21 Juil - 17:11
Bienvenue et bonne chance pour ce nouveau personnage !
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Journal de bord
Ville d'origine : Palais Chaydoeuvre, Kalos
Équipe pokémon :
Inventaire :
collectionneurs & scientifiques
collectionneurs & scientifiques
Voir le profil de l'utilisateur
— Arrivé(e) le : 21/07/2016
— Posts : 119
— Ft : Jessica de Gouw
— Fiches : [+] coexist | [+] afterlife
[+] insight -dex-
— T-Card : [+] dystopia
— Banque : [+] flouz
— Âge : 28 ans. (16 mai)
— Job / Hobby : Héritière, bourge, joueuse de monopoly à grande échelle, esclavagiste de roux...
— Couleur : #573363
— Pokédollars : 52 377.
— Rp en cours : [+] Ethaniel | [+] Sirius
MessageSujet: Re: Ernest ⚡ coexist. Jeu 21 Juil - 17:36
Merci Eden !

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

So we lay in the dark, we've got nothing to say. Just the beating of hearts, like two drums in the grey. I don't know what we're doing, I don't know what we've done. But the fire is coming, so I think we should run.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
baie juteuse
baie juteuse
Voir le profil de l'utilisateur
— Arrivé(e) le : 23/06/2016
— Posts : 871
— Ft : à dada sur mon tiboudet
MessageSujet: Re: Ernest ⚡ coexist. Jeu 21 Juil - 23:27
Oh ! Voilà un starter !




C'est un ◖ Vipélierre ! ◗ !

◖ Nature ◗ Malin
◖ Niveau ◗ 8
◖ Talent ◗ Engrais
◖ Attaques actuelles ◗ Charge, Groz'Yeux, Fouet-Lianes

◖ Statistiques◗
PV : 25
Attaque : 12
Défense : 14
Att Sp : 10
Def Sp : 13
Vitesse : 15


Vous avez la possibilité de garder ce starter ou de demander une relance à la suite de ce sujet. La relance se fait parmi la même liste de pokémons. Si vous demandez une relance, vous aurez trois propositions de starters, en revanche, ils seront de niveau inférieur (5) et la première proposition ne sera plus accessible.

Voulez-vous garder ce pokémon ?


. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Ernest ⚡ coexist. Jeu 21 Juil - 23:29
Je ... Non. Définitivement pas. u_u' Vas-y, fais péter la relance bébé. *die*
Revenir en haut Aller en bas
avatar
baie juteuse
baie juteuse
Voir le profil de l'utilisateur
— Arrivé(e) le : 23/06/2016
— Posts : 871
— Ft : à dada sur mon tiboudet
MessageSujet: Re: Ernest ⚡ coexist. Jeu 21 Juil - 23:43
Allez, deuxième lancé !




C'est un ◖ Laporeille ◗ !

◖ Nature ◗ Rigide
◖ Niveau ◗ 5
◖ Talent ◗ Echauffement
◖ Attaques actuelles ◗
Ecras'Face, Clairvoyance, Trempette, Boul'Armure

◖ Statistiques◗
PV : 20
Attaque : 12
Défense : 9
Att Sp : 8
Def Sp : 10
Vitesse : 13



C'est un ◖ Marisson ◗ !

◖ Nature ◗ Malpoli
◖ Niveau ◗ 5
◖ Talent ◗ Pare-Balles
◖ Attaques actuelles ◗
Charge, Rugissement, Fouet Lianes, Roulade

◖ Statistiques◗
PV : 20
Attaque : 11
Défense : 11
Att Sp : 9
Def Sp : 9
Vitesse : 7



C'est un ◖ Carapuce ◗ !

◖ Nature ◗ Assuré
◖ Niveau ◗ 5
◖ Talent ◗ Cuvette
◖ Attaques actuelles ◗
Charge, Mimi-Queue, Pistolet à O

◖ Statistiques◗
PV : 19
Attaque : 8
Défense : 12
Att Sp : 10
Def Sp : 11
Vitesse : 9


C'est votre deuxième lancé ! Vous devez à présent choisir l'un des trois pokémons proposé.

Quel pokémon voulez-vous garder ?


. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Journal de bord
Ville d'origine : Palais Chaydoeuvre, Kalos
Équipe pokémon :
Inventaire :
collectionneurs & scientifiques
collectionneurs & scientifiques
Voir le profil de l'utilisateur
— Arrivé(e) le : 21/07/2016
— Posts : 119
— Ft : Jessica de Gouw
— Fiches : [+] coexist | [+] afterlife
[+] insight -dex-
— T-Card : [+] dystopia
— Banque : [+] flouz
— Âge : 28 ans. (16 mai)
— Job / Hobby : Héritière, bourge, joueuse de monopoly à grande échelle, esclavagiste de roux...
— Couleur : #573363
— Pokédollars : 52 377.
— Rp en cours : [+] Ethaniel | [+] Sirius
MessageSujet: Re: Ernest ⚡ coexist. Jeu 21 Juil - 23:46
Bon. Ce sera Marisson, pour l'originalité. Évidemment.

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

So we lay in the dark, we've got nothing to say. Just the beating of hearts, like two drums in the grey. I don't know what we're doing, I don't know what we've done. But the fire is coming, so I think we should run.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Ernest ⚡ coexist.
Revenir en haut Aller en bas
Ernest ⚡ coexist.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Ernest ⚡ coexist.
» Jean-Ernest Pierre : « La situation est pire qu'en 2004»
» Fouille de la tombe d'Ernest Chausson.
» « La bêtise humaine est la seule chose qui donne une idée de l’infini. » - Ernest Renan
» Bergeron, Ernest

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Obstacles :: Start a new game ? :: Begin your journey :: Archive des fiches-
Sauter vers: