Tweets de @Obstacles_rpg


Ours bipolaire, ours mal léché ! feat Aldo Giovanni
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Would you like to save the game ? :: Erase your game :: Archives rp
avatar

Journal de bord
Ville d'origine : Céladopole
Équipe pokémon :
Inventaire :
team rocket
team rocket
Voir le profil de l'utilisateur
— Arrivé(e) le : 31/07/2016
— Posts : 339
— Ft : Eva Green ♥️
— Fiches : Quoi ma gueule ? Qu'est-ce qu'elle a ma gueule & Ma boite à bouche-trou ♥️.
— T-Card : La Dream Team
— Banque : Futur Millardaire.
— Âge : 34 printemps (Née le 28/03)
— Job / Hobby : Sbire de la Team Rocket, voleuse de pokémon plus rapide que la lumière.
— Couleur : #7C7C7C tout bêtement
— Pokédollars : 6 373 Pokédollars
— Rp en cours :
— Thème : Viens faire le curieux ♫ ou Par ici !
MessageSujet: Ours bipolaire, ours mal léché ! feat Aldo Giovanni Mar 9 Aoû - 1:34

Ours bipolaire, ours mal léché !
feat. Aldo Giovanni


En retard. Encore en retard… Tu étais systématiquement en retard ! A l’image du petit lapin blanc dans Alice au pays des merveilles… Tu avais toujours eut ce manque de ponctualité, il t’avait pénalisé longuement pendant ta jeunesse et auprès de ton père même ! Ce dernier t’avait toujours engueulée et puni même avec seulement trois minutes de retard ! Il avait toujours eut horreur des gens qui sont tout le temps à la bourre ! Cela ne t’avait pas vraiment servit malheureusement et il doit encore s’en retourner dans sa tombe le pauvre. Si tu étais en avance pour un rendez-vous cela tenait tout simplement du miracle ! Mais les chances que cela arrivent était quasi nulle autant le dire. Et cela concernait même le patron, Aldo. Tu avais rendez-vous avec lui mais cela ne t’empêchais absolument pas de voir que tu avais déjà presque 10 minutes de retard !

En début de semaine, à Saprule, tu avais flâné observant un peu les Pokémon de cette région, les dresseurs et leurs petits chouchous. Tu avais entre autres repéré avec Olivier un petit vieux, il avait particulièrement attiré ton attention, non pas parce qu’il était mignon ou même sexy loin de là mais par son petit compagnon à ces côté... Un Ursaring !!! Olivier ne l’avait pas vu et t’avait traité de folle, ou encore s’amusait à te charrier sur une pseudo amourette avec ce vieux crouton ! Mais tu avais toujours eut de l’instinct pour ça. Le même que ton père ! Sans savoir tu savais vers qui aller pour voler des Pokémons et cela t’avais jusqu’à présent pas mal réussi… Tu avais donc pris sur toi d’avertir Aldo de ta découverte. Grand seigneur il t’avait accordé une entrevue dans un endroit un peu particulier et qui n’était pas la porte à côté. Tu te décidais donc de voyager léger et discrètement tel un ninja, rapide et efficace.

Malgré le fait que tu sois partie de manière précoce tu avais quand même fini par perdre du temps et fini à la bourre. Comment précisément tu ne le savais pas du tout ! Même dieu l’ignore encore aujourd’hui c’était pour dire ! Ce fut finalement avec presque vingt-cinq minute de retard que tu débarquas dans le bar restaurant de combat. Un endroit public mais aussi un lieu remplit de dresseur tu n’avais pas dans l’optique de te battre, juste de manger au frais du patron, lui faire ton rapport et voir avec lui la suite ! Habillé de la manière la plus sobre possible, c’est-à-dire un chemisier et un pantalon noir tout ce qu’il y a de plus basique, tu cherchais ton chef du regard parmi les gens présent ! Lorsque tu le trouvas tu t’installas avec lui. « Je suis désolée pour le retard, à nouveau, j’ai toujours eu beaucoup de mal avec les contraintes horraires. » tu t’installas penaude devant Aldo, le but était de te faire toute petite pour ne pas qu’il prenne la mouche pour avoir débarquer à midi et demi et non pas midi. Tes proches savent que les montres et toi ça fait quinze ! Mais Aldo restait son boss, son patron et tu te dois de le respecter !

Codage par Jibunnie surNEVER-UTOPIA


. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

A FORCE DE MAL, TOUT IRA BIEN.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Ours bipolaire, ours mal léché ! feat Aldo Giovanni Mar 9 Aoû - 3:46


 « Ours bipolaire, ours mal léché ! »


Victoire & Aldo







Miranoir avait quelque chose de captivant, de fascinant. Ses habitants, ses contrées et même ses pokémon, tout cela plut rapidement à Aldo. A vrai dire, en dehors de Kanto, l'homme n'avait que peu voyagé, il avait bien traversé Johto pour une mission de grande envergure, qui fut d'ailleurs complètement bousillée par un gamin. Mis à part cela, notre ami n'avait jamais voyagé. Ainsi, découvrir une nouvelle contrée en toute liberté, sans la moindre contrainte, cela ravissait au plus haut point l'ancien champion d'arène, tant et si bien que la première chose qu'il fit, fut un tour de l'île pour y découvrir ce qui faisait son charme et écouter, curieusement les quelques légendes qui peuplaient la région. Cela lui permit ainsi de capturer une poignée de pokemon mais aussi d'affronter quelques dresseurs, dans le but de se remettre à niveau. Sa défaite contre Red, l'homme ne l'avait toujours pas digéré. Lui qui avait bâti un empire, lui qui était à deux doigts de contrôler Kanto, se faire battre par un gamin avait quelque chose de … Grisant et d'insultant. A une époque, il était considéré comme l'un des plus grands dresseurs de Kanto, il se devait de récupérer ce statut, si ce n'était passer outre et devenir encore meilleur. Pour cela, quoi de mieux qu'un nouveau départ ? Quoi de mieux que de partir à zéro avec une nouvelle équipe. Bien entendu, Aldo ne se sépara pas de son Persian, comment le pouvait-il ? Cependant, son équipe entière fut mis à la retraite, une retraite bien méritée dans une belle pension heureuse où tous pouvaient couler des jours paisibles et heureux. Ils furent si paisible que son Nidoking et sa Nidoqueen eurent un enfant, qui constitua le premier pokemon de sa nouvelle équipe.

Au sein de cette île, il y avait de nombreux endroits qui plaisaient au Boss de la Team Rocket, comme Sakaï ou Steukin, mais il y en avait un qui se démarquait de tous. Un bateau somptueux qui faisait office de restaurant mais proposait aussi de nombreux affrontements entre dresseurs. La vue y était somptueuse, la nourriture délicieuse et le cadre remarquable. A vrai dire, l'homme était devenu un habitué des lieux, tant et si bien que la responsable, une jeune femme des plus magnifique, en vint à s'occuper de lui à chacune de ses visites. En plus de la nourriture, cela permettait à Aldo de s'entraîner contre de nombreux adversaires qui changeaient à chaque visite, ce qui ne pouvait qu'être avantageux pour lui. Ainsi, appréciant tout particulièrement l'endroit, il arrivait que régulièrement, l'homme prenait ses rendez-vous sur place, comme ce fameux jour.

En cette belle journée, c'était Victoire Blackwood que l'homme devait rencontre. Une jeune femme faisant parti de son équipe depuis bien des années. Fille d'un de ses premiers suivants, il l'avait presque vue grandir à dire vrai, jusqu'à en devenir une femme magnifique, sans aucun doutes courtisées par de nombreux hommes mais, mariée à un homme qu'il connaissait plutôt bien et qui était sensiblement dans le même cas, il était suffisamment proche de la famille pour qu'ils en vienne à lui demander d'être le parrain de leur fille, ce qu'il accepta. Cette rencontre, c'était Victoire qui l'avait demandée. Elle avait précisé qu'il s'agissait-là d'informations qui pourraient intéresser son patron au sujet de pokemon rares et puissants. Construire une équipe n'étant pas chose aisée, notre homme accepta et lui proposa de l'inviter sur ce fameux bateau, partager un repas, discuter de ces trouvailles, de mission, mais aussi pour discuter un peu de tout et de rien.

S'il y avait bien une chose à retenir chez cette femme, en dehors de sa grande beauté j'entends, il s'agissait bien de sa ponctualité exceptionnelle. N'y voyez pas un quelconque compliment, bien au contraire. En effet, la sbire était à chaque fois en retard. Parfois de quelques minutes, parfois d'un quart d'heure et parfois bien plus. Espérant que, ayant demandé le rendez-vous, la belle se montre plus ou moins à l'heure, notre ami s'était même pointé à l'heure, grossière erreur. Après une dizaine de minutes, Aldo commença à s'impatienter et finit par commander une bouteille de vin, mais aussi un bol de lait pour son Persian, sagement allongé à côté de lui qui ronronnait à chaque de ses caresses.

C'est une fois la bouteille et le bol tombés que la brune se montra enfin, habillée sobrement, contrairement à lui qui, mettait toujours un point d'honneur à être habillée de la façon la plus élégante qui soit, quelle que soit la situation. Un air gêné s'afficha sur son visage, un peu de panique aussi. Exaspéré, Aldo soupira un long moment avant de se lever lorsqu'elle arriva près de la table, par courtoisie, pour attendre qu'elle s'asseye pour faire de même. Rapidement, elle fit des excuses, ce qui le fatigua rapidement. Levant sa main en l'air, il appela une serveuse, pas aussi belle que Karel, ce qui était une tâche des plus ardues, disons-le, mais ravissante tout de même. Pendant qu'elle se déplaçait jusqu'à leur table, Aldo en profita pour placer quelques mots, las, dans un énième soupir. « Tu ne cesses de dire ce genre de choses, Victoire. A chaque fois et pourtant, tu es toujours en retard. Toujours. Cela finira par m'énerver, sois-en sûre. » Soupirant une fois de plus, il se montra cependant bien plus souriant et chaleureux en face de cette serveuse, attrapant délicatement une carte qu'il tendit à son invitée, boudeuse et gênée, avant de prendre sa commande. « Alors, pour moi … Rajoutez-moi une bouteille de vin je sens que … Je vais en avoir bien besoin. Pour la suite, je vais vous prendre une côte de bœuf et, mettez vos poissons grillés pour notre ami, comme d'habitude. Je crains fort que, aussi délicieux soit le reste de votre carte, il n'a désormais d'yeux que elles. Quant à mon amie, servez-lui tout ce qu'elle voudra. » Caressant délicatement son Persian qui commençait à avoir faim mais qui, poliment ne disait rien, son attention finit par se porter de nouveau sur Victoire qui semblait toujours aussi penaude, ce qui finit par lui tirer un petit rire taquin. « Allons, ne fais pas cette tête. Regardes. Regarde le délicieux endroit dans lequel nous sommes. Ne perds pas ton temps à faire la tête pour si peu et profites un peu. Enfin, comment va ta petite fille alors ? Cela fait bien trop longtemps que je n'ai pas vu sa bouille »

Code by Sleepy
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Journal de bord
Ville d'origine : Céladopole
Équipe pokémon :
Inventaire :
team rocket
team rocket
Voir le profil de l'utilisateur
— Arrivé(e) le : 31/07/2016
— Posts : 339
— Ft : Eva Green ♥️
— Fiches : Quoi ma gueule ? Qu'est-ce qu'elle a ma gueule & Ma boite à bouche-trou ♥️.
— T-Card : La Dream Team
— Banque : Futur Millardaire.
— Âge : 34 printemps (Née le 28/03)
— Job / Hobby : Sbire de la Team Rocket, voleuse de pokémon plus rapide que la lumière.
— Couleur : #7C7C7C tout bêtement
— Pokédollars : 6 373 Pokédollars
— Rp en cours :
— Thème : Viens faire le curieux ♫ ou Par ici !
MessageSujet: Re: Ours bipolaire, ours mal léché ! feat Aldo Giovanni Mer 10 Aoû - 0:30

Ours bipolaire, ours mal léché !
feat. Aldo Giovanni


Un grondement dans la maison ! C’était ce qu’on pouvait entendre« Electra je te jure qu’à force d’être en retard cela va t’attirer des ennuis plus que tu n’oses le croire ! » Cette vieille rengaine que te balancer ton père ! Il n’y avait que lui pour t’appeler par le stupide prénom qu’il t’avait affublé. Tu lui avais promis de faire attention, mais il fallait croire que la vie avait tout simplement décidé de te faire chier jusqu’au bout ! Les deux seuls jours où tu avais été ponctuelle c’était le jour de ta naissance et celui de ta fille. Ironique n’est-ce pas ? Ce n’est pas faute d’avoir essayé pourtant. Tu avais même eut la lubie de mettre ton réveille en avance d’une heure ! Rien que ça ! Et au dernier moment tu t’étais retrouvée avec presque 1h de retard –soit deux heures pour la pauvre poire qui t’attendait…– Tu n’avais jamais été finaude concernant cet énorme défaut qui touchait tout le monde sans distinction…. Y compris le patron !! Ça ne faisait assurément pas sérieux mais à côté de ça ton travail était irréprochable ce qui rééquilibrait un peu la balance !

A ton arrivé l’homme se leva, tu le connaissais assez pour savoir que chez lui c’était un gage de politesse. Comme quoi on peut être le pire des malfrats mais avoir des habitudes plus que louable ! D’aussi loin que tu t’en rappelais il avait toujours été ainsi et c’était quelques chose qui te plaisait assez. Après plusieurs soupirs Aldo se permis de briser la glace « Tu ne cesses de dire ce genre de choses, Victoire. A chaque fois et pourtant, tu es toujours en retard. Toujours. Cela finira par m'énerver, sois-en sûre. » tu t’enfonças un peu plus dans ton fauteuil à l’image d’une gamine qui se faisait réprimander. Indigne de toi d’ailleurs. Tu finis par te ressaisir et lui dire avec un sourire amusée planté sur ta belle tronche. « Il est quand même utile de préciser que j’ai fait mieux que la dernière fois ! De trente-cinq minutes à vingt-cinq c’est un miracle. » tu étouffas un léger rire que tu finis par camoufler en toux. C’est à ces mots précis que ton cerveau te gueuler de te la fermer… Tu doutais que ce n’était pas vraiment que Aldo attendait, en fait c’était typiquement le genre de commentaire qui pourrait l’excéder encore plus à vrai dire, mais ton côté franc du collier et spontané qui revenait au triple galop si tu l’avais pu tu te serais mis des claques toute seule mais là, avec toutes ces présences  à tes côtés on finirait par te prendre pour une cinglée, ce qui n’était pas tout à fait vrai !

D’un geste de main le patron demandait une serveuse. Tu te permis de te détendre un peu en regardant la jeune femme arriver. Tu la regardais de haut en bas, elle n’était pas trop mal disons-le ! Tu laissas le chef passer sa commande sans piper mot, regardant tout ce qui t’entourait, d’une oreille distraite toutefois tu écoutas Aldo parler. Il parla de poisson pour son ami tu t’interrogeas franchement. Le poisson et toi ça fait quinze pourquoi il tenait absolument à t’en faire manger ? C’est lorsque tu vis son regard se pencher à ses côtés que tu compris que vous étiez trois à diner et non pas deux seulement. Ce bon vieux Piersan était de la partie aussi ! Voilà une image bien attendrissante. Vieillir avec son Pokémon, le sortir en public et profiter de bon temps avec lui…. Tu te voyais mal sortir Moulfrite dans un restaurant comme celui-ci… Ou alors si mais uniquement si y a trop de monde et qu’il faut faire dégager et obtenir une table mais là tout de suite, maintenant, c’est mort ! Un brin de tristesse te passa un instant mais qui s’en alla bien vite quand tu sentis les regards se poser sur toi.

Il y eut un moment de blanc. Puis tu fini par lâcher. « La même chose que Monsieur les poissons en moins ! Merci. » tu la gratifias d’un sourire qui se voulait amical mais au final était plus semblable à un grimace pas très claire. Tu attrapas la bouteille de vin commandé par le boss et déjà un peu vidé par ce dernier et te servis un verre ainsi que compléta celui de l’homme face à toi. Il reprit l’air léger. « Allons, ne fais pas cette tête. Regarde. Regarde le délicieux endroit dans lequel nous sommes. Ne perds pas ton temps à faire la tête pour si peu et profites un peu. Enfin, comment va ta petite fille alors ? Cela fait bien trop longtemps que je n'ai pas vu sa bouille. » tu pris ton verre avec délicatesse le leva en l’air avant de finalement d’en boire une gorgée. Aldo avait toujours eut bon goût niveau vin, du moins le peu de fois où il t’avait invité tu n’avais jamais été déçue. Tu prêtas un peu plus attention à ton environnement, des gens partout, peut-être un peu trop… Mais il fallait reconnaitre qu’il était agréable malgré tout même si un petit malaise était toujours présent. Tu n’avais plus l’habitude de rester enfermé dans un endroit comme ça… « Charmant endroit en effet, passe partout diront nous… En ce qui concerne ma fille aux dernières nouvelle elle allait bien, toujours chez ma mère à Kantô. Elle est bien mieux là-bas pour l’instant. » A ne pas trainer dans tes pattes ou à ne pas se fritter avec toi. Oui, Kantô était bien mieux et pour elle et pour toi. Tu reposas ton verre avec calme. « Mais si j’ai demandé cette entrevue ce n’est pas pour parler d’elle mais parce que je pense avoir des infos qui pourrait plaire… » un sourire mystérieux se dessina sur ton visage. Avide de dire ce que tu sais à ton chef de toujours.

Codage par Jibunnie surNEVER-UTOPIA


. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

A FORCE DE MAL, TOUT IRA BIEN.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Ours bipolaire, ours mal léché ! feat Aldo Giovanni Ven 12 Aoû - 3:33


 « Ours bipolaire, ours mal léché ! »


Victoire & Aldo







Victoria, malgré sa proximité avec son Boss, avait toujours eu un certain don pour l'irriter avec facilité. Cela ne l'empêchait pas de l'apprécier, au final, mais, elle avait cette aisance naturelle pour le titiller là où il ne fallait pas. Aldo, bien que calme et chaleureux, était capable de démarrer au quart de tour pour quelques petites choses tout de même. La première de ses choses était le respect. Notre homme avait toujours voulu être respecté. Mieux que cela, il avait toujours voulu imposer le respect à autrui, ainsi, pour cela, il s'habillait toujours de façon élégante, était toujours bien coiffé toujours présentable et tentait, tant bien que mal, de toujours avoir une attitude et une posture convenable. Pourquoi me direz-vous ? Tout simplement que, de son point de vue, si l'on devait vous respecter, il fallait se respecter soi-même et ainsi dégager une bonne impression. A cela, il fallait ajouter une politesse et une courtoisie que certains qualifieraient d'un peu excessif en certaines situations. Bien entendu, cela ne concernait que les gens en dehors du travail. Le poste qu'il occupait demandait bien trop souvent d'avoir une main ferme, des mots lourds de sens mais aussi des actes demandant bien trop souvent de se salir les mains. La chose ne l'avait jamais dérangé particulièrement mais, l'étranger appréciait de distinguer le travail et sa vie de tous les jours. A vrai dire, cela devint rapidement une nécessité avec ses fonctions à Kanto. Ce respect qu'il ne supportait pas qu'on lui refuse, était tout autant désiré auprès de sa famille et de ses proches. Si l'on en venait à manquer de respect à son entourage, l'homme que vous pourriez avoir connaître en viendrait à disparaître pour … Bien souvent, vous faire disparaître à votre tour. Il est arrivé qu'une fois, une seule fois, un de ses sbires manqua de respect à sa défunte femme, la suite fut si horrible que, tout le monde finit par se mettre aux petits oignons avec cette femme. Enfin, les deux dernières choses capables de le mettre en rogne sont, les retards et, le fait qu'on lui fasse perdre son temps.

Ainsi donc, avec tout cela, vous imaginerez facilement l'état dans lequel se trouvait notre cher Boss lorsque la belle tenta d'ironiser la chose. Ce dernier, refusant l'idée de montrer cette facette de sa personnalité en public et, plus particulièrement, dans un endroit où il avait l'habitude de se rendre, se contenta d'expirer longuement, très longuement, dans l'unique espoir de se calmer, ne serait-ce qu'un peu. « Cela suffit, Victoire. » Bien que calme, il avait pris un ton imposant, qui refusait catégoriquement une quelconque réponse et même une quelconque excuse. Se resservant un verre il but une gorgée avant de reprendre. « Tu me fais attendre, à chaque fois. Une demie-heure, une heure des fois. N'oublie pas. N'oublie jamais que je suis ton patron. Je me suis montré très patient jusqu'à maintenant, que penses-tu que je ferais aux autres ? Que penses-tu que j'airais fait si je ne te connaissais pas depuis si longtemps ? N'oublie jamais cela et, ne joues pas avec mes nerfs, cela finira par mal se passer. Je ne serais pas toujours aussi clément. » Aldo appréciait vraiment Victoire. Il était passé outre de nombreuses choses, s'était montré patient à de nombreuses fois mais, un jour ou l'autre, il exploserait, cela était certain.

Suite au passage de la charmante serveuse, Victoire ne se gêna pas le moins du monde pour prendre un peu de vin avant de le boire, toujours avec la même absence totale de gêne ou de regrets, ce qui sembla encore plus exaspérer l'homme. La suite de la conversation le fit quelques peu rire, particulièrement lorsqu'elle jugea l'endroit … Passe-partout. Aldo ne put s'empêcher de laisser échapper un léger rire à cette phrase. Comment pouvait-elle qualifier ce lieu de la sortes ? La suite de la conversation le captiva plus que cela, au sujet de Céleste, toujours présente à Kanto, cela lui tira un doux sourire. Cette petite, il l'aimait vraiment. C'était un vrai rayon de soleil, à chaque fois qu'il la voyait il ne pouvait s'empêcher d'être heureux, comme lorsqu'il prenait sa très chère fille dans ses bras, il y a des années de cela. « Bien, je suis heureux de l'entendre. J'espère cependant qu'elle ne s'ennuie pas là-bas. Je lui ai d'ailleurs fait envoyer un présent. Son premier pokemon, un Arcko capturé il y a peu de temps, je me suis dit qu'il serait typiquement le genre de pokemon qui lui plairait. Il lui tiendra compagnie et deviendra par la suite un allié formidable. J'éais plus jeune qu'elle quand j'ai eu mon Persian. La situation n'était pas la même mais … Depuis, nous sommes inséparables. Gamin, j'espérais veiller sur lui mais, les années passant, je me suis rendu compte que la réalité était bien différente. Il est devenu mon ange gardien, tout ce temps. » Entendant que l'on parlait de lui, le Persian se releva pour venir se frotter à son maître tout en ronronnant, espérant quelques caresses qu'il obtint rapidement, ce qui lui tira un petit miaulement avant de retourner s'allonger à ses pieds.

La suite de la conversation aurait pu intéresser le chef, il s'agissait d'informations intéressantes selon la belle jeune femme. Malheureusement, comme à son habitude, elle jouait avec les nerfs de son patron. Peut-être ne le faisait-elle pas exprès. Peut-être voulait-elle seulement faire planer le suspense pour se donner un air théâtral, ou peut-être tout simplement qu'elle se plaisait, une fois de plus, à prendre son temps. Se frottant nerveusement l'arrête du nez, Aldo soupira de nouveau longuement, à deux doigts de dire de mauvaises choses. « Victoire, tu m'agaces. Si tu veux dire quelque chose, dis-le, cesses de passer par d’innombrables détours en faisant tous les arrêts possibles et inimaginables. De quoi s'agit-il ? »

Code by Sleepy
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Journal de bord
Ville d'origine : Céladopole
Équipe pokémon :
Inventaire :
team rocket
team rocket
Voir le profil de l'utilisateur
— Arrivé(e) le : 31/07/2016
— Posts : 339
— Ft : Eva Green ♥️
— Fiches : Quoi ma gueule ? Qu'est-ce qu'elle a ma gueule & Ma boite à bouche-trou ♥️.
— T-Card : La Dream Team
— Banque : Futur Millardaire.
— Âge : 34 printemps (Née le 28/03)
— Job / Hobby : Sbire de la Team Rocket, voleuse de pokémon plus rapide que la lumière.
— Couleur : #7C7C7C tout bêtement
— Pokédollars : 6 373 Pokédollars
— Rp en cours :
— Thème : Viens faire le curieux ♫ ou Par ici !
MessageSujet: Re: Ours bipolaire, ours mal léché ! feat Aldo Giovanni Ven 12 Aoû - 23:56

Ours bipolaire, ours mal léché !
feat. Aldo Giovanni


Le patron était sans aucun doute bougon. Lui avait-on piqué son goûter ( ) à lui aussi à la récré. Blague à part ! Il était vraiment mal léché et ton retard en était la cause, tu le savais bien mais c’était plus fort que toi. Tu ne savais pas vraiment pourquoi tu avais fini par arriver à la bourre. Tu te revois en train de te laver, de te préparer de manière sobre mais efficace mais toujours à l’heure. Puis poussant la porte de cet endroit mais avec du retard. Le pourquoi du comment ? ça t’échappait tout simplement. Ca échappait à tout le monde à vrai dire y compris Olivier. « Cela suffit, Victoire. Tu me fais attendre, à chaque fois. Une demie-heure, une heure des fois. N'oublie pas. N'oublie jamais que je suis ton patron. Je me suis montré très patient jusqu'à maintenant, que penses-tu que je ferais aux autres ? Que penses-tu que j'aurais fait si je ne te connaissais pas depuis si longtemps ? N'oublie jamais cela et, ne joues pas avec mes nerfs, cela finira par mal se passer. Je ne serais pas toujours aussi clément. » Aldo prenait très à cœur son rôle de patron surtout quand il fallait te recadrer. Mais quelle idée aussi d’arriver à l’heure, surtout qu’il te connaissait il aurait dû se douter que tu brillerais une fois de plus par ta ponctualité ! Il te connaissait suffisament après tout comme il appréciait le dire ! « Papa avait toujours essayé de traiter ce problème épineux mais ça n’a jamais vraiment eut d’impact sur moi. Je suis sincèrement désolée. Je n’explique pas à moi-même ce qui a fait que j’en viens à être à la bourre. Je ne vois quoi dire d’autre pour me justifier. » Tu savais te montrer quelques peu spontané mais tu savais aussi quand il ne valait mieux pas pousser le bouchon un peu plus loin. Tu préféras ne pas relancer l’exaspération du patron cela n’irait pas dans ton sens après tout !

Le fait de parler de ta fille semblait l’adoucir quelque peu c’était déjà ça de gagner mais parler d’elle n’était guère plaisant pour toi. Elle reste ta fille malgré tout mais c’était un poids de ton passé qui avait du mal à passer et à être digéré. Tu n’avais pas vraiment choisi d’être mère, tu l’avais été parce que c’était ainsi ! Il fit mention du premier Pokémon de la jeune fille… Il lui avait offert un Arko ! Je ne savais que dire ! « J'étais plus jeune qu'elle quand j'ai eu mon Persian. La situation n'était pas la même mais … Depuis, nous sommes inséparables. Gamin, j'espérais veiller sur lui mais, les années passant, je me suis rendu compte que la réalité était bien différente. Il est devenu mon ange gardien, tout ce temps. » Le matou du patron, montra le bout de son nez ronronna et disparut à nouveau de ton champ de vision. Tu te souvenais du jour où l’on t’avait offert ton propre pokémon. C’était loin d’être un moment de joie. Quelle personne sensée et saine d’esprit aurait apprécié de recevoir un Moufouette ? Tu l’avais d’ailleurs regardé pleinement dégoûtée et avait dit qu’il était vraiment moche… Il t’avait rendu l’appareil en faisant ce qu’il savait faire de mieux. Enfumer tout le monde avec une odeur fort dérangeante ! C’est de là que lui venait son surnom…

Ce souvenir n’avait jamais été plaisant jusqu’à ce que tu grandisses et apprennes à te satisfaire de ce que tu avais. Moulfrite et toi c’était devenu une histoire d’amour. Mais cela n’empêcha un petit pincement au cœur… « C’est très généreux de ta part Aldo. Vraiment. J’espère qu’elle saura en prendre soin ! » Tu n’étais pas non plus très douée pour les grand speach de remerciement mais très clairement tu lui en étais reconnaissante. Tu savais qu’Aldo était attaché à la petite fille mais là c’était encore plus flagrant. Un sentiment de malaise t’enveloppa.

Tu avais envie de reprendre le dessus de la conversation. Et donc de faire en sorte que la conversation soit beaucoup plus plaisante. Mais à nouveau le boss se montra agacé. Tu avais zappé à quel point c’était une girouette quand il été mal luné ! « Victoire, tu m'agaces. Si tu veux dire quelque chose, dis-le, cesses de passer par d’innombrables détours en faisant tous les arrêts possibles et inimaginables. De quoi s'agit-il ? » Tu ramenas une mèche de cheveux en arrière et te frotta le front avant de soupirer. Pourquoi voir toujours le mal là où il n’était pas. Droite comme un i tu lui réponds avec sérieux et un détachement peu habituelle qui pour une personne te connaissant un minimum comprendrait ton agacement concernant le comportement giratoire du boss et rétorqua à voix basse.  «  D’accord. A plusieurs reprises j’ai pu repérer un vieux croûton. Il ne paie pas de mine a vue d’œil mais ces Pokémons eux sont assez impressionnant à voir. Il me semble dans mes lointains souvenirs t’avoir entendu parler d’un Ursaring, tu avais bassiné Jessy & James de t’en capturer un, mais tu n’en as jamais vu la couleur… Moi je t’en propose un pas loin de chez moi, le vieux a l’air suffisamment taré pour le lâcher contre trois fois rien je pense. Est-ce que cela t’intéresse toujours ? » Tu gardais un air neutre, parfaitement impassible !

Codage par Jibunnie surNEVER-UTOPIA


. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

A FORCE DE MAL, TOUT IRA BIEN.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Ours bipolaire, ours mal léché ! feat Aldo Giovanni
Revenir en haut Aller en bas
Ours bipolaire, ours mal léché ! feat Aldo Giovanni
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Des gros moyens pour capturer Nikolas Aldo
» PV de Roxane || Chloé R. Evans ( feat Kristen Bell ) pris
» Just the same //feat Matt'//
» Ne t'inquiète pas, je serai toujours la pour toi. - Feat Femme Sianouille
» Kang Chang Min feat. Yong Jun Hyung

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Obstacles :: Would you like to save the game ? :: Erase your game :: Archives rp-
Sauter vers: