Tweets de @Obstacles_rpg


nothing satisfies me but your soul. (saïph&aura)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Would you like to save the game ? :: Erase your game :: Archives rp
avatar

Journal de bord
Ville d'origine : Lavanville, Kanto.
Équipe pokémon :
Inventaire :
team galaxie
team galaxie
Voir le profil de l'utilisateur
— Arrivé(e) le : 19/06/2016
— Posts : 313
— Ft : kwon ji yong (g-dragon)
— Fiches : www. + www.
— T-Card : www.
— Banque : www.
— Âge : 25 ans. (18.08 / 03.06)
— Job / Hobby : ancien ranger // membre de la Team Galaxie contre son gré // dramaqueen à plein temps.
— Couleur : #483D8B.
— Pokédollars : 34 870.
— Rp en cours : chronologie //
- adrien
- isaïah
- seung.
- athénodore.
MessageSujet: nothing satisfies me but your soul. (saïph&aura) Mer 17 Aoû - 18:28

black hair, white shirt, black pants + Les jambes de Saïph le lâchent soudainement et il s'écroule au sol, inanimé, le souffle court. Sa cage thoracique se soulève rapidement, irrégulièrement, accompagnant sa respiration soufflante, paniquée. Il vient de s'enfuir de chez Nyx. Il a osé. Il a passé la porte de l'arène et est parti en courant à toute vitesse, sous le regard impitoyable de Digitalis qui planait sereinement au dessus de lui, le couvrant d'une ombre de mauvaise augure alors qu'il s'éloignait aussi vite qu'il le pouvait, sprintant comme un dératé à travers Steukin, traversant la ville en bousculant les quelques passants qui se trouvaient sur son chemin. Ils n'avaient qu'à pas être là, et puis la jeune créature s'en contrefichait, elle voulait juste se tirer de cet enfer. Saïph se raccrochait à sa liberté, à ses origines, coûte que coûte. Dae Hyun l'y avait poussé. Quand l'originel avait vu la porte de l'arène ouverte, son sang n'avait fait qu'un tour. Il avait pris le contrôle de force pour regarder autour de lui, pour vérifier que Nyx n'était pas dans les parages. Il ne l'avait pas vu alors il s'était précipité vers la porte, pressé par l'aura menaçante de Datura dans son dos. Le vent contre son visage l'avait surpris, la lumière du jour l'avait ébloui comme jamais. C'était ça, le sentiment de liberté qui envahissait son cœur ? La fatigue qui traversait son corps s'était évanouie un instant, le temps qu'il s'éloigne assez pour que Nyx ne le retrouve pas, le temps qu'il atteigne la forêt et qu'il se cache parmi la végétation, haletant, les joues rougies par l'effort.

Et maintenant ? Saïph relève la tête, regarde autour d'eux, ses yeux écarquillés quand il constate l'immensité de la forêt, la hauteur des arbres, l'obscurité qui s'installe peu à peu alors que la nuit tombe doucement. Un frisson remonte le long de sa colonne vertébrale et il baisse les yeux sur son tee shirt maculé de sang séché. Malgré le temps estival, son corps est glacé. Il se frictionne les bras instinctivement, mordille sa lèvre inférieure nerveusement. Difficilement, il se relève, ignorant la douleur dans ses genoux égratignés.

— Ne me dis pas qu'on est paumés.
— J'ai couru sans regarder...


Si ça se trouve, s'il continue tout droit il retournerait à Steukin. La peur compressa soudainement ses entrailles quand il envisagea la possibilité que Nyx soit aussi dans les bois, à le chercher inlassablement, son Corboss voletant au dessus de la forêt pour repérer le garçon. Saïph entend une brindille craquer, et il se retourne vivement. Son regard croise celui, perçant et lumineux, de Solana. Le Noctali l'observe, assise à quelques mètres, et la création est presque sûre que le Pokémon a fait craqué la brindille exprès. Sa soeur n'est pas avec elle, et Saïph comprend que la Noctali ne le lâchera pas de sitôt.

Et la nuit tombe progressivement. Et Saïph se sent mourir de froid. Probablement parce qu'il est extrêmement mal en point. Il observe Promises s'extirper de sa Pokéball d'elle même, allant se réfugier dans ses bras, collant son petit corps chaud contre celui de son dresseur, dans une tentative désespérée pour le réchauffer.

— Faut qu'on trouve la sortie...

Dae Hyun murmure presque, alors qu'un bruit attire leur attention. Les yeux de la créature et de ses deux pokémons se tournent vers la source du bruit en un mouvement parfaitement synchronisé. Il y a une femme à quelques mètres d'eux, et Saïph se demande depuis quand sa vue est aussi affinée malgré l'obscurité. Il la détaille, elle semble... Étrange. Différente. Dans le sens où Saïph a automatiquement confiance en elle. Comme Nyx, certes, mais cette fois ci il a les idées claires. Alors il s'approche, le Goupix dans les bras et le Noctali dans les pattes. Quand l'inconnue l'aperçoit enfin il se stoppe, restant à quelques pas d'elle. Son calme est olympien et un instant il ressemble vraiment à ce que Mars attendait de lui en le créant. Nyx a rendu Saïph presque irréel. Nyx a perfectionné Saïph sans même le vouloir. La voix de Saïph est presque un murmure alors qu'il demande doucement à la jeune femme par où est Saprule.

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: nothing satisfies me but your soul. (saïph&aura) Ven 19 Aoû - 4:21

Your soul



Saïph & Aura
Les villes, les forêts, les lacs, les montagnes. Tout a la même saveur à présent. Un vague goût de poussière, de regrets. Il arrive régulièrement que tu ailles faire un tour seule, pas parce que tu as quelque chose à faire, mais parce que tu étouffes, dans cette vie. Dans cette coquille maudite, cette coquille informe et malade. Il est possible que votre achromatopsie s'estompe, avec le temps. Foutaises ! Depuis combien d'années cherches-tu à retrouver cette saveur, cette joie, ce bonheur coloré ? Tu as perdu le compte. C'est long. Trop long. Si long que ça parait éternel. Une vie d'errance, pas vraiment morte dans les flots, mais pas vraiment revenue entière non plus. Tu es un spectre, Aura, un spectre capable de voir les autres spectres, sans qu'ils ne voient le tiens. Alors tu ondules entre les arbres, comme tout bon spectre hante son spot. Et tu attends de pouvoir passer de l'autre côté, espérant de tout cœur qu'il soit aussi beau que l'étaient tes souvenirs avant de se faner. Avant que la couleur ne les quitte. Avant que ne demeure que le gris, le gris partout. Pourtant, tu le sais, tes souvenirs ne sont pas si gris. La montagne de l'île de fer, elle n'est pas entièrement grise, il y a les bruyères, ça et là, il y a de petites fleurs violettes. Mais tu ne saurais dire quel violet, tu ne saurais t'en rappeler et doucement ça te rend folle, avant que tu n'abandonnes finalement. Avant que tu ne te laisses peu à peu couler, noyée par ce monochrome triste.

Mais dans ta contemplation, on t'arrête. Il y a une autre âme, quelque part. Tu sens sa présence avant même de l'entendre te parler. Tu poses tes yeux noirs sur lui, tu le dévisages. La vérité c'est qu'immédiatement, tu te rends compte que quelque chose cloche. Que quelque chose ne tourne pas rond. Son aura, elle est étrange, suspecte. Tu ne saurais pas vraiment dire pourquoi ou comment, mais il y a quelque chose de spécial, d'un peu inquiétant et ça te met un peu mal à l'aise. Évidemment, tu n'en montres rien, tu as été entraînée pour ne jamais rien montrer, tu as été entraînée à l'excellence. Et de l'excellence tu te pares lorsque tu fixes l'inconnu. Tu as été Ranger, Aura, d'ailleurs tu te plais parfois à croire que tu l'es encore, tout en sachant que ce n'est plus vraiment le cas. Et lorsque tu devais rendre un pokémon à un dresseur vraiment étrange, tu le faisais, tu passais outre tes impressions. Parfois tu avais de bonnes surprises, parfois non. Mais c'est la vie. Elle est imprévisible, elle est injuste aussi. Tu es bien placée pour le savoir, mais tu ne t'en plains que rarement. Ce n'est pas ton genre, d'afficher ainsi tes faiblesses, de laisser la moindre faille pour qu'on puisse t'atteindre. Non, définitivement pas. « Tu es perdu. » Tu murmures, parce que tu n'as pas vraiment entendu ce qu'il demandait, tu n'as pas vraiment écouté, en vérité.

Mais tu approches de quelques pas, et cette fois ça te frappe. Tu n'es pas dingue. Son aura a vraiment quelque chose de spécial, c'est comme si, au fond de lui, il y avait quelques particules dorées qui cherchaient désespéramment à s'échapper, happée par le gris écrasant du halo. C'est la première fois que tu vois un phénomène aussi étrange, et évidement ta curiosité est piquée à vif. « Tu as l'air congelé... » Mais d'où il sort, Aura ? Et puis, il a un côté tellement effrayant, tu le vois, il est là, affiché clairement à ta vue, à ta maîtrise qui cherche désespéramment à te dire de faire attention. Mais tu n'écoutes rien, tu approches encore un peu et tu tire un gilet de ton sac pour le lui tendre. « Où est-ce que tu habites ? » Tu demande, cherchant à ne pas trop l'infantiliser, il fait nuit et si tu perçois son aura, tu as bien du mal à voir avec exactitude son visage, d'ici tu ne lui donnerais pas d'âge, ça pourrait être un adolescent comme un adulte, tu n'en sais rien. Tu ne préfères pas trop t'avancer sur la question. « Tu as faim ? » Tu t'enquiers, tout en songeant que tu pourras toujours partager avec lui ta maigre récolte de baies. Bien sûr, tu pourrais aussi lui présenter Lithium, mais ce dernier est pour l'instant soigneusement au fond de sa pokeball. Et lui, l'inconnu, des pokemons, il en a. Il y a ce Noctali qui le suit, qui t'attire les yeux dans un premier temps, sans doute à cause des anneaux sur lui qui semblent luire. C'est la première fois que tu en vois un mais tu sais que d'habitude leurs parties les plus claires sont jaunes. Tu supposes que c'est aussi le cas, là. Même si jaune ce n'est plus qu'un mot, sans saveur. Et puis il y a ce Goupix, dans ses bras. Connaissant le type feu et ses facultés, tu te dis que c'est peut-être à cause de ce pokémon que tu vois ces particules dorées. Mais non. Rien y fait. Ça ne vient pas du Pokemon, ça vient d'à l'intérieur de l'inconnu. Comme si ça sortait directement de son cœur, comme un appel à l'aide. Mais qui es-tu ?


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Journal de bord
Ville d'origine : Lavanville, Kanto.
Équipe pokémon :
Inventaire :
team galaxie
team galaxie
Voir le profil de l'utilisateur
— Arrivé(e) le : 19/06/2016
— Posts : 313
— Ft : kwon ji yong (g-dragon)
— Fiches : www. + www.
— T-Card : www.
— Banque : www.
— Âge : 25 ans. (18.08 / 03.06)
— Job / Hobby : ancien ranger // membre de la Team Galaxie contre son gré // dramaqueen à plein temps.
— Couleur : #483D8B.
— Pokédollars : 34 870.
— Rp en cours : chronologie //
- adrien
- isaïah
- seung.
- athénodore.
MessageSujet: Re: nothing satisfies me but your soul. (saïph&aura) Ven 19 Aoû - 23:09

Saïph est immobile, seuls quelques tremblements irréguliers agitent son corps. Il est mort de froid, affaibli par la famine, épuisé par sa course depuis Steukin. Ses yeux sont vitreux et rougis, et le bruit provoqué par le claquement de ses dents est tout à fait audibles alors que les deux humains se jaugent du regard, dans le silence le plus total. La jeune femme l'observe attentivement, comme si quelque chose clochait – quelque chose cloche, évidemment. Quand Saïph est le concerné, il y a toujours quelque chose d'étrange ; étrange, c'est le mot. Avec enfant, monstre, créature, création. Étrange. L'inconnue – il suppose que c'est une ranger bien qu'elle ait l'air différente – extirpe un gilet de son sac, et Saïph s'en saisit avec un petit "merci" soufflé distraitement alors qu'il enfile fébrilement le vêtement, s'emmitouflant dedans.

« Où est ce que tu habites ? »

Saïph pense à Saprule, à Mars, au Callisto, et une moue boudeuse et triste se peint sur son visage. Il veut rentrer à la maison... Maintenant, si c'était possible. Un soupir s'échappa de sa bouche alors qu'il se frictionnait machinalement.

« À Saprule... »

Mars lui avait déjà dit de ne pas évoquer le nom du bar à tort et à travers, surtout aux inconnus – les mêmes inconnus qu'il ne fallait pas suivre chez eux selon Daehyun. Saïph ne comprenait pas ces deux conseils mais il les appliquait (autant que possible en tous cas) sagement. L'inconnue pose une dernière question, et Saïph finissait par avoir confiance en elle – il était peut être parfait mais il était outrageusement naïf, et c'était dangereux.

« Tu as faim ? »

En réponse, le ventre de la créature gargouilla bruyamment, le faisant rougir. Il hocha vivement la tête, même si lui comme Daehyun savaient qu'ils allaient probablement vomir si on leur donnait à manger un peu trop, après une semaine de presque jeun. Mais bon... Saïph avait faim, Saïph était libéré de chez Nyx, alors Saïph pouvait manger, quoi qu'en dise Daehyun. Promises se chargea de créer une petite flamme, pour réchauffer son dresseur et pour permettre aux deux humains de se voir un peu mieux – même si Saïph distinguait assez bien les traits de la jeune femme, à son plus grand étonnement. Et Saïph avait envie de mieux connaître l'inconnue, sans trop savoir pourquoi.

« Vous vous appelez comment ? Vous êtes un ranger ? Pourquoi vous êtes ici en pleine nuit ? »

Il était le genre de personne – le genre d'enfant – à poser beaucoup trop de questions d'un coup, malgré les remontrances de Daehyun qui détestait quand il faisait ça. Il espérait juste que la jeune femme ne se braquerait pas...

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: nothing satisfies me but your soul. (saïph&aura) Mer 24 Aoû - 0:49

Your soul



Saïph & Aura
« Vous vous appelez comment ? Vous êtes un ranger ? Pourquoi vous êtes ici en pleine nuit ? » Voilà qui devrait te faire sourire, t'attendrir. Il a une certaine façon d'être enfantin sans vraiment en avoir l'air, et ça devrait te toucher. Mais non. Ça ne fait qu'agraver tes craintes, ça ne fait que grandir ton léger malaise. Et pas un sourire ne vient naître sur ton visage. Tu ne sais pas qui il est, et tu ne sais pas si tu as vraiment envie de le découvrir. Alors tu laisses le silence s'installer. Le silence, tu l'apprécies, tu l'entretiens. Le silence est à la fois une arme et une très bonne défense. Mais tu cherches davantage à te défendre qu'à attaquer. Il y a cette lueur, ce brin de suspicion qui te pousse à te remettre totalement en question. Qui est-il ? Qu'est-ce qu'il veut ? Et comment son aura a-t-elle bien pu être altérée et sublimée à ce point ? Pourquoi tu en vois des traces, mais pas l'entièreté, comme tu vois celle de Seung ? Tu aimerai comprendre, et tu aimerais demander, mais il ne pourra pas répondre à tes questions. Sans doute parce que c'est une quête que tu dois accomplir seule, c'est ce qu'avait dit Lucario, lorsque tu étais petite. Que tu devrais faire ce chemin seule. Alors tu le faisais. Et tu te complaisais dans ta solitude.

« Aura. » Tu réponds finalement, en reprenant la marche en direction de Saprule, après tout, c'est là-bas qu'il veut se rendre. Beaucoup de gens fuient cette ville, à cause de sa chaleur mais toi tu n'en as que faire. Tu es habituée aux températures parfois extrêmes de Sinnoh, et tous les endroits de Miranoir, tous les endroits du monde se ressemblent. Ils sont gris. Gris et triste. Et parfois ça te rend triste aussi. Mais tu préfères restée légèrement sur la défensive, rester légèrement en retrait, peut-être simplement qu'ainsi les gens ne voient pas la mélancolie qui émane de toi. La vérité, c'est que tu te demandes vraiment de quelle couleur se pare ton aura, à toi, et Lucario n'a jamais voulu répondre à ta question. Ce n'est pas le genre de choses qu'on voit, en se regardant dans un miroir. Ce n'est pas le genre de choses qu'on devine, ainsi. Ce n'est pas le genre de choses que tu sauras un jour, tu supposes. « C'est mon nom. » Tu précises, vu qu'il a l'air d'avoir besoin qu'on lui dise clairement les choses. Oh, tu ne le prends pas pour un idiot, ce n'est pas vraiment ton genre. Toi tu fuis les gens, tu ne les rabaisses pas. Et puis, généralement ils savent très bien le faire seuls. « Je vais te conduire jusqu'à Saprule. » Tu éludes les autres questions, tu ne saurais pas vraiment comment y répondre. Tu n'es plus vraiment Ranger et prétendre le contraire n'y changera rien, et il n'y a pas de raison particulière pour laquelle tu te promènes ici. Tu te promènes, pour te promener. Pour sentir tes muscles s'échauffer, pour profiter de l'air frais de Steukin, pour profiter de l'odeur de la forêt. Et pour regretter de ne pas voir ses douces teintes émeraude.


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Journal de bord
Ville d'origine : Lavanville, Kanto.
Équipe pokémon :
Inventaire :
team galaxie
team galaxie
Voir le profil de l'utilisateur
— Arrivé(e) le : 19/06/2016
— Posts : 313
— Ft : kwon ji yong (g-dragon)
— Fiches : www. + www.
— T-Card : www.
— Banque : www.
— Âge : 25 ans. (18.08 / 03.06)
— Job / Hobby : ancien ranger // membre de la Team Galaxie contre son gré // dramaqueen à plein temps.
— Couleur : #483D8B.
— Pokédollars : 34 870.
— Rp en cours : chronologie //
- adrien
- isaïah
- seung.
- athénodore.
MessageSujet: Re: nothing satisfies me but your soul. (saïph&aura) Ven 26 Aoû - 21:35

Les journées près de Saprule étaient extrêmement chaudes et les nuits y étaient froides. C'était comme ça. Dae Hyun avait appris à s'y habituer après quelques jours passés dans le Callisto, mais ce qui l'inquiétait, c'était que Saïph ne s'y faisait pas. Malgré le gilet offert par l'inconnue, Saïph grelottait toujours, ses dents claquant dans le silence nocturne. Ce n'était pas bon. Saïph aurait du s'habituer naturellement, après une petite heure passée dehors. Mais Saïph était mort de froid. Et évidemment, ça affectait Dae Hyun – qui par simple empathie ressentait le froid lui aussi. Ce n'était vraiment pas bon.

« Aura. »

La voix de l'inconnue fait relever la tête à Saïph, qui la regarde sans comprendre quelques instants avant de se rappeler qu'elle répondait à une des questions qu'il avait posé un peu plus tôt – et Aura a tôt fait de confirmer sa supposition avec une simple phrase. Et il répond presque automatiquement, spontané :

« Moi c'est Saïph ! »

Il entend Dae Hyun soupirer et le perçoit lever les yeux au ciel. Le plus vieux lui a déjà dit maintes et maintes fois de se présenter avec son nom – parce qu'à la base, c'est son corps. Mais non, dans le feu de l'action, Saïph agit sans réfléchir, et Saïph fait le contraire de ce qu'on lui dit. Pourtant il aurait pu apprendre de ses erreurs et comprendre que parfois, c'est bien de réfléchir un peu avant d'agir. La jeune femme continue de parler :

« Je vais te conduire jusqu'à Saprule. »

Saïph n'a pas le temps de réagir et de comprendre que c'est Dae Hyun qui prend sa place – de force, parce qu'autrement le plus jeune ne lui aurait jamais laissé la place, curieux comme il était. Et avec le changement de rôle, viennent ses petits détails qui montrent que cette fois ci c'est bien Dae Hyun et non Saïph : la démarche qui se modifie légèrement, le visage qui se rembrunit un peu, qui montre l'habituelle expression blasée de Dae Hyun.

« Merci. Honnêtement je ne sais pas si j'aurais pu retrouver la sortie seul. »

Il y a la voix, aussi – le timbre ne change pas mais l'articulation, la façon de parler, tout différencie Saïph de Dae Hyun lorsqu'ils parlent. Dae Hyun qui relève son regard pour observer Aura – elle lui rappelle Seung sans trop qu'il comprenne pourquoi.

« Vous n'êtes pas ranger, n'est ce pas. »

La théorie de Dae Hyun, c'est qu'elle était ranger avant, un peu comme lui. Mais il ne préfère ne pas trop s'avancer, ne pas poser trop de questions, rester à sa place – contrairement à Saïph. En plus, Aura n'a pas l'air d'être du genre à aimer discuter sans interruption, et il ne voudrait surtout pas la mettre sur les nerfs.

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: nothing satisfies me but your soul. (saïph&aura) Sam 27 Aoû - 4:07

Your soul



Saïph, Dae Hyun & Aura
« Moi c'est Saïph ! » Tu fronces les sourcils, te décale légèrement, tu lui lances un regard et continue à marcher, toujours en direction de ton but, qui est le sien, cette fois. En direction de Saprule. La forêt est immense en vérité, mais tu ne peux pas te perdre, tu ne peux pas échouer, on t'a enseigné à ne jamais être faible, et à ne jamais baisser les bras. Et pourtant... « Merci. Honnêtement je ne sais pas si j'aurais pu retrouver la sortie seul. » Tu le sais, avant même qu'il ouvre la bouche. Tu le vois, du coin des yeux. Ça a changé. Il a changé. Le gris se meurt dans les particules de lumière dorée. C'est étrange, ce changement, il doit certainement être subtil, pour les autres, certains ne doivent même pas le remarquer, oui, mais toi. Toi tu le vois. Et la vérité, c'est que tu ne vois que cela. Alors, lorsqu'il parle, qu'il insiste, tu t'arrêtes finalement. Ce n'est pas tant que tu ne veux plus le conduire à son but, au contraire, mais tu veux vraiment comprendre. Et comprendre engage de connaître, donc de faire la discussion. Tu ignores si tu dois être subtile, mais tu ne l'as jamais vraiment été. Pas dans ce genre de situation. Au fond tu n'as rien à perdre, dans tous les cas il lui faudra un guide pour sortir d'ici avant la fin de la nuit.

« Je l'ai été. » Les mots s'échappent d'entre tes lèvres roses, et se meurent dans la nuit, le silence retombe, il te semble si lourd, en vérité. Il doit sans doute savoir, que tu sais. Il doit sans doute le voir au fond de tes yeux, malgré le mètre qui vous sépare à présent, malgré la brise qui te semble se rafraîchir. Il doit faire sombre, mais dans l'instant tu ne vois que lui, il illumine ton champ de vision, il te fascine, et t'inquiète un peu. Seulement tu n'esquisses pas le moindre sourire, pas la moindre grimace, et peu à peu, ton regard s'emprunt d'une profonde tristesse, une inconsolable mélancolie. « Et toi. Qui es-tu ? Tu n'es pas ... Saïph. » Tu murmures, lentement, hésitant un peu sur les mots, sur la formulation. Le social, ça n'a jamais été ton truc, tu n'as jamais été de ceux qui savent à merveilles manipuler les mots, et manipuler les gens. Toi tu les évites autant que tu le peux. Peut-être simplement parce que tu sais que ta sensibilité n'a pas de limites, Aura, peut-être parce que ton étrange capacité te permet de voir ce que certains ne font qu'imaginer. Et loin de penser que ça te simplifie la vie, au contraire, ça la rend compliquée. Ça ne simplifie en rien les choses de voir à quel point les humains se ressemblent, de voir à quel point ils sont tous les mêmes. Mais certains sortent du lot. Et ça ne simplifie en rien d'aborder quelqu'un lorsqu'on sait à quel point il est différent, à quel point il est spécial, à quel point il est précieux.


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Journal de bord
Ville d'origine : Lavanville, Kanto.
Équipe pokémon :
Inventaire :
team galaxie
team galaxie
Voir le profil de l'utilisateur
— Arrivé(e) le : 19/06/2016
— Posts : 313
— Ft : kwon ji yong (g-dragon)
— Fiches : www. + www.
— T-Card : www.
— Banque : www.
— Âge : 25 ans. (18.08 / 03.06)
— Job / Hobby : ancien ranger // membre de la Team Galaxie contre son gré // dramaqueen à plein temps.
— Couleur : #483D8B.
— Pokédollars : 34 870.
— Rp en cours : chronologie //
- adrien
- isaïah
- seung.
- athénodore.
MessageSujet: Re: nothing satisfies me but your soul. (saïph&aura) Jeu 1 Sep - 19:35

Elle s'arrête brusquement, poussant Dae Hyun à faire de même. Il l'observe de haut en bas, ignorant les plaintes de Saïph qui aurait quand même bien aimé continuer de parler avec Aura, parce qu'elle avait l'air gentille. Dae Hyun manque de lever les yeux au ciel d'exaspération devant le manque de discernement de Saïph : Aura est bien tout sauf gentille, clairement, même s'il peut comprendre que la création n'ait pas le vocabulaire nécessaire pour décrire l'impression que lui donne Aura. Et si cette dernière semble avoir autre chose à faire que de parler avec un gamin dégénéré comme Saïph, elle a aussi l'air de ne pas être très bavarde - encore quelqu'un qui n'est pas très à l'aise avec les gens. Dae Hyun peut comprendre, lui non plus n'est pas doué sur le plan social. Ils se ressemblent un peu finalement, enfin, par rapport à ce qu'il devine d'elle. Et puis, il est presque sûr qu'elle n'aime pas vraiment Saïph. Et il peut le comprendre.

« Je l'ai été. »

Donc Dae Hyun avait raison. Il n'était pas particulièrement satisfait, à vrai dire il était trop épuisé mentalement pour ressentir une quelconque satisfaction. Franchement, à part l'épuisement, à ce moment là il était trop à moitié mort pour ressentir quoi que ce soit. Il hocha donc doucement la tête, la fatigue le rendait d'un calme olympien qui surprenait même Saïph, habitué à le voir au moins aussi énergique que lui, et même plus vénère que lui. Mais là tout ce que voulait Dae Hyun, c'était rentrer, s'excuser auprès de Mars, et littéralement s'éteindre. Dormir pendant au moins deux jours à même le sol, si ce n'était plus. Le regard de Dae Hyun se pose sur Aura, tente de la comprendre, de la lire. Il y a cette lueur curieuse qui flotte dans les yeux de la jeune femme, et le schizophrène comprend. Elle sait. C'est terrifiant, de se dire qu'elle peut voir à travers lui, comprendre que Dae Hyun n'était pas vraiment Saïph, que Saïph n'était pas vraiment Dae Hyun. Comment le sait elle ? C'était une bonne question. Dae Hyun n'avait pas particulièrement envie de le savoir, de peur de comprendre que d'autres personnes étaient capables de discerner Dae Hyun de Saïph. Ce serait sa plus grande peur, son plus grand secret. Les gens jugent ceux qui sont différents, et franchement, pour ce coup là, Dae Hyun avait carrément pris l'essence même de la différence pour l'insuffler en Saïph. Saïph n'était pas quelqu'un de normal. C'était un enfant adulte, dangereux et innocent, pur et masochiste, le genre de personnes qui n'existent que dans les œuvres de fiction d'habitude.

« Et toi. Qui es tu ? Tu n'es pas… Saïph. »

Elle a raison, et ça le rassure en même temps que ça lui fait peur. Il n'a pas envie d'être totalement dissocié de Saïph, de peur qu'on les différencie trop facilement, mais en même temps il n'a pas envie de ressembler à la création, trop bizarre pour être vraiment humaine. Et Dae Hyun s'accroche à son humanité coûte que coûte, pour ne pas finir par être l'arme de guerre de la Team Galaxie. Dans l'espoir que Mars les oublie, les laisse finalement tranquilles. Ça briserait Saïph, il le sait, si la rousse porte son attention sur quelqu'un d'autre. Jette son dévolu et confie ses espoirs à un autre être. Mais peut être que ça permettrait à Dae Hyun de se reconstruire. Il espérait. Il n'avait pas envie de réaliser qu'il était devenu dépendant de Mars lui aussi.

« Dae Hyun. C'est mon nom. »

Il ne se sentait pas capable de dire autre chose. Ses pensées lui avaient serré la gorge, noué le ventre. Son regard commençait à fuir un peu celui d'Aura sans même qu'il ne le remarque.

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: nothing satisfies me but your soul. (saïph&aura) Ven 18 Nov - 14:39

Your soul



Saïph, Dae Hyun & Aura
« Dae Hyun. C'est mon nom. » Tu hoches la tête, doucement. Deux êtres, dans le même corps. C'est cela, alors ? Ce serait impossible à imaginer, ou à tolérer pour beaucoup, mais pour toi, cela sonne comme une évidence, comme une réponse simple à une question compliquée. Il y a quelque chose que tu ne comprends toujours pas. Quelque chose qui te met particulièrement mal à l'aise. Tu as déjà rencontré des gens atteint d'un profond dédoublement de la personnalité - bien que tu admettes que ça n'arrive pas souvent évidemment - mais les faits sont là, il y a une telle différence, un tel décollement temporel entre ces deux là... Ce n'est pas normal. Au delà de ne pas être normal - vu que tu ne penses pas pouvoir classer cet individu dans les normaux, clairement - c'est clairement ce qui te met mal à l'aise. Comment a-t-on pu créer l'un d'entre eux ? Quelle force a-t-on dû déployer pour scinder avec tant de force l'âme de quelqu'un ? Tu remues les lèvres mais rien ne sort, et vous êtes très certainement aussi mal à l'aise l'un que l'autre, même si ça ne se matérialise pas de la même façon d'un côté et de l'autre. Mais voilà que tu t'approches un peu plus, c'est sans doute maladroit, la façon dont tu approche les doigts pour lui relever le menton, pour capter son regard, toi qui n'engage jamais de contact à part si tu y es absolument obligée. Tu le ressens comme une obligation. Tes gestes sont doux, ils l'ont toujours été, mais assez mécaniques, surtout. « Tu es l'original. » Tu lances, mais ça n'a rien d'une question, ce n'est même pas vraiment une remarque. Tu dis sans doute cela pour le rassurer, pour lui souligner que tu reconnais la légitimité de son existence. C'est débile, en vrai, il en a sans doute rien à battre de ton avis, Aura, et toi tu n'aimes pas le donner, mais les faits sont là. Et finalement tu recules un peu à nouveau, reprenant ta marche. Peut-être qu'au fond, il ne vaut mieux pas savoir, peut-être qu'au fond tu ne veux pas savoir ce que tu as vraiment vu au fond de ces yeux sombres, toute cette angoisse, cette douleur, tu préférerais l'oublier, avant qu'il ne soit trop tard. « Aura. » Ton prénom s'échappe de ta bouche, tu lui jettes un regard en coin, t'assurant qu'il suive toujours ton pas.


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Journal de bord
Ville d'origine : Lavanville, Kanto.
Équipe pokémon :
Inventaire :
team galaxie
team galaxie
Voir le profil de l'utilisateur
— Arrivé(e) le : 19/06/2016
— Posts : 313
— Ft : kwon ji yong (g-dragon)
— Fiches : www. + www.
— T-Card : www.
— Banque : www.
— Âge : 25 ans. (18.08 / 03.06)
— Job / Hobby : ancien ranger // membre de la Team Galaxie contre son gré // dramaqueen à plein temps.
— Couleur : #483D8B.
— Pokédollars : 34 870.
— Rp en cours : chronologie //
- adrien
- isaïah
- seung.
- athénodore.
MessageSujet: Re: nothing satisfies me but your soul. (saïph&aura) Dim 20 Nov - 16:52


featuring aura iridium
nothing satisfies me but your soul

Elle hoche quasi imperceptiblement la tête et il lui offre un sourire fatigué, un sourire douloureux, sans dire un mot. C'est bien, le silence, aussi. Ça nous fait nous sentir vivants. Il soupire un peu, toujours tremblant de froid malgré la veste qu'elle lui a donné un peu plus tôt. Elle est calme, elle, comme si une aura de sagesse l'entourait, ce qui rassure Dae instinctivement, comme si son esprit malade se disait qu'il pouvait faire confiance à l'inconnue, comme si elle, elle pouvait le protéger de tout ce qu'il lui arrive en ce moment. Tu es l'original. Ça aussi, ces paroles glissées alors qu'elle prend son menton entre ses doigts, ça le rassure. Ce n'est pas une question, mais bien une affirmation, comme pour lui confirmer que oui, il est toujours l'original, il n'a pas encore disparu, c'est bien lui qui mène toujours la danse face à Saïph. Saïph, la terreur, l'étoile montante dans leur esprit. Le chouchou de Mars, toujours, parce que c'est la créature de Mars, une arme de guerre pour la Team Galaxie malgré son air enfantin et inoffensif. Oh, Dae Hyun se doute bien que les instincts meurtriers de Saïph couplés à l'expérience de Dae seraient très utiles à la team. Il n'est pas dupe. Saïph est une arme de guerre, rien de plus. La créature numéro 0, le prototype de Mars dans sa quête de la perfection. Dae Hyun n'était qu'une base, Saïph un modèle pour les créations à venir. Elle le lâche, coupant court à ses pensées, et s'éloigne, marchant vers ce qu'il pensait être la direction de Saprule, alors Dae la suit, instinctivement, spontanément, comme s'il accordait une confiance aveugle à l'inconnue, ce qui était peut être le cas. Aura. Aura, hein. Un joli nom, qui lui correspond bien d'ailleurs. Dae sourit un peu, toujours en train de marcher derrière elle. C'est joli. Peu commun, mais joli. Les arbres se succèdent devant eux alors qu'ils marchent en silence, mais c'était plus un silence reposé qu'un silence gênant, heureusement. Vous n'aviez pas répondu à Saïph, au fait. Si vous n'êtes pas ranger, qu'est ce que vous êtes ? J'avoue que je suis curieux.
(c) chaotic evil

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: nothing satisfies me but your soul. (saïph&aura) Mar 22 Nov - 0:23

Your soul



Saïph, Dae Hyun & Aura
« C'est joli. Peu commun, mais joli. » Tu souris, malgré toi. On ne te fait jamais vraiment de remarques, sur ton prénom. Tu continues d'ailleurs à penser que tu n'es pas venue au monde ne portant ces quatre lettres, mais que tes parents ont perçu ce qui était différent chez toi. Alors ils t'ont appelée ainsi. Peut-être que Lucario était passé les voir, avant votre rencontre. Peut-être qu'il te connaissait depuis toujours. Peut-être que tout cela, il ne te l'a jamais dis, mais il a toujours veillé sur toi, d'une façon ou d'une autre. Tu sais que tu n'as strictement aucune nouvelle, qu'il n'est plus là, que tu ne ressens pas sa présence mais... Ça n'a pas d'importance. Il n'a pas besoin d'être près de toi, il est là, quelque part dans ce coeur d'acier que tu portes, que tu aiguises chaque jour un peu plus, ce cœur dans lequel tu fais une places pour ces nouveaux venus. Toi, tu t'attaches si difficilement aux gens, pour toi ils se ressemblent tous, pour toi à présent, leur aura est tellement semblable, d'un vivant à un autre... Mais pour ceux qui sortent du lot, alors tu veux tout savoir, tout comprendre. Et tu te retrouves, toi, l'Aura de ton enfance, courir après Lucario pour demander des réponses à toutes tes questions. Et tu l'entends à nouveau, lui, ton pokémon guide, rire de te voir aussi surexcitée, aussi curieuse, aussi vivante. Que s'est-il passé ? Ton cœur aurait-il sombré au fond de cette mer sans saveur ? « Vous n'aviez pas répondu à Saïph, au fait. Si vous n'êtes pas ranger, qu'est ce que vous êtes ? J'avoue que je suis curieux. » Tu reposes ton regard sur lui, l'espace d'un bref instant, avant de le relever vers le ciel sombre et gris, profitant de la brise légère qui - tu le sais - s'alourdira une fois que vous vous approcherez de Saprule. « C'est compliqué. » Mais tout l'est, au fond. Alors tu reprends, avec cet air serein qui te caractérise tant. « Certaines règles des rangers m'ont déplu. Alors je travaille en solo. » C'est plus ou moins vrai, ce n'est pas vraiment du solo, bien que tu acceptes à peu près les missions que tu veux, lorsque tu es seule. C'est différent lorsque Seung t'accompagne. Vous êtes indestructibles ensemble, tu finiras par te rendre à l'évidence.


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Journal de bord
Ville d'origine : Lavanville, Kanto.
Équipe pokémon :
Inventaire :
team galaxie
team galaxie
Voir le profil de l'utilisateur
— Arrivé(e) le : 19/06/2016
— Posts : 313
— Ft : kwon ji yong (g-dragon)
— Fiches : www. + www.
— T-Card : www.
— Banque : www.
— Âge : 25 ans. (18.08 / 03.06)
— Job / Hobby : ancien ranger // membre de la Team Galaxie contre son gré // dramaqueen à plein temps.
— Couleur : #483D8B.
— Pokédollars : 34 870.
— Rp en cours : chronologie //
- adrien
- isaïah
- seung.
- athénodore.
MessageSujet: Re: nothing satisfies me but your soul. (saïph&aura) Mar 29 Nov - 23:11


featuring aura iridium
nothing satisfies me but your soul

Elle lui rappelle Seung et il ne sait pas pourquoi, et ça l'agace. Pourquoi ? Probablement parce qu'ils ont cette même prestance, là, un peu. Enfin. Il n'a confiance qu'en eux deux pour le moment - il y a bien Mars, qu'il cherche si fort à retrouver pour l'instant, mais... - il a confiance et se sent en sécurité avec eux, bien qu'il ne reverra probablement jamais Aura. Il ne sait pas encore si ça l'attriste ou non. Peut être. C'est compliqué. Oh, il se doute. Tout est compliqué dans la vie. Par exemple, il n'est pas vraiment un sbire de la team galaxie. C'est compliqué. Il n'est pas vraiment schizophrène. Oui, je comprends. Arceus qu'il comprenait, oui. Certaines règles des rangers m'ont déplu. Alors je travaille en solo. Hmhm. Il hocha la tête doucement, observant la cime des arbres dans le ciel sombre. Oui, forcément. Il ne la voyait pas travailler en équipe, très franchement. Oui obéir à des ordres. À vrai dire, Aura lui donnait l'impression de ne pas avoir vu d'êtres humains depuis des siècles - et voilà qu'elle tombait sur l'un des humains les plus bizarres de l'île. Néanmoins, ça lui paraissait un peu impossible de faire un travail de ranger seul... Enfin, certes, lui aussi ne faisait que des missions seuls du temps où il était encore ranger, mais ses supérieurs cherchaient toujours à le mettre en duo, ce qui soldait par des réussites - avec Jahan - ou par des fiascos assez impressionnants - merci Adrien. Mais... Voilà. Travailler seul, c'était compliqué. Vous travaillez vraiment en solo ? Genre, il n'y a personne pour vous épauler en cas de missions trop difficiles ? Ça doit être épuisant, non ?
(c) chaotic evil

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: nothing satisfies me but your soul. (saïph&aura) Lun 12 Déc - 14:29

Your soul



Saïph, Dae Hyun & Aura
« Vous travaillez vraiment en solo ? Genre, il n'y a personne pour vous épauler en cas de missions trop difficiles ? Ça doit être épuisant, non ? » Un étrange frisson parcourt ton échine, un frisson désagréable. Il pose trop de questions. Les Shelters ont beau être un genre de branche des Rangers, on a été claire avec toi : on n'en parle pas. Et tu es une tombe. Peut-être qu'il est simplement curieux, après tout tu le vois de tes yeux, tu as affaire à l'original, pas la copie. Il ne saurait te tromper, n'est-ce pas ? Les yeux trahissent, oui, mais pas le coeur. Et c'est ce que Lucario disait lorsque tu demandais ce qu'étais l'aura, il disait : c'est comme voir, mais directement avec le coeur, et le coeur ne peut pas mentir. Tes yeux t'avaient déjà trahi, alors tu te devais d'avoir confiance en ce qui te restait. Et puis, tu avais déjà travaillé en solo lorsque tu étais à Sinnoh, tu ne voulais pas t’embarrasser de quelqu'un ou embarrasser quelqu'un. Tu avais déjà tout appris de Lucario, tu n'avais rien à apprendre d'un humain, rien à apprendre aux hommes. Et puis, bien sûr, tu t'étais trompée, et il y avait eut Seung. Seung t'avait apprit, bien plus que tu n'aurais voulu l'avouer, en vérité. Bien plus que tu ne l'aurais jamais admis. « J'ai quelqu'un, si. » Tu t'hasardas à répondre, les yeux un peu dans le vide, fixant les nuances de gris des feuilles plongées dans les ténèbres, puis tu te repris légèrement, reposa les yeux sur le jeune homme. « Mais travailler avec quelqu'un, c'est accepter de le mettre en danger. » Et tu savais à quel point ça pouvait être vrai, à quel point ça pouvait être dangereux, d'autant plus maintenant que vous flirtiez avec la légalité, avec les groupes de dresseurs irrespectueux. Tu savais te battre, lui aussi, mais personne n'est jamais à l'abri d'un Ultralaser.


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Journal de bord
Ville d'origine : Lavanville, Kanto.
Équipe pokémon :
Inventaire :
team galaxie
team galaxie
Voir le profil de l'utilisateur
— Arrivé(e) le : 19/06/2016
— Posts : 313
— Ft : kwon ji yong (g-dragon)
— Fiches : www. + www.
— T-Card : www.
— Banque : www.
— Âge : 25 ans. (18.08 / 03.06)
— Job / Hobby : ancien ranger // membre de la Team Galaxie contre son gré // dramaqueen à plein temps.
— Couleur : #483D8B.
— Pokédollars : 34 870.
— Rp en cours : chronologie //
- adrien
- isaïah
- seung.
- athénodore.
MessageSujet: Re: nothing satisfies me but your soul. (saïph&aura) Dim 1 Jan - 21:43

Aura était… spéciale. Et alors qu’elle parlait, Daehyun pensait à Seung, il y pensait très fort, comme un mantra qu’il se répétait inlassablement. Il avait des flashbacks, comme des flashs qui lui revenaient en tête : les nuits folles passées à risquer sa vie pour des causes débiles, juste guidés par un instinct stupide, celui de l’argent. L’argent, encore et toujours, car c’était bien l’avidité de Dae qui les avaient poussé tout les deux à commettre crimes sur crimes, méfaits sur méfaits. Est ce qu’il s’en voulait ? Pas des masses. Mais le voilà maintenant. La famine serrait son estomac, la peur de révéler sa schizophrénie, l’anomalie dans son cerveau, qui faisait bouillir son sang dans ses veines, qui faisait battre son coeur à un rythme irraisonnable. Dae déglutit silencieusement. Il avait entraîné Seung dans tout ça, et le voilà maintenant flic, lui, alors que le plus jeune des deux continuait de traîner dans des affaires louches. C’était triste. Il tourna la tête vers la jeune femme, l’observa en silence. Elle était différente. Calme, sereine. Sage, même. Elle donnait l’impression de ne jamais avoir fait d’erreurs de sa vie, mais elle avait aussi l’air d’avoir un lourd passé. Dae n’arrivait clairement pas à la cerner, mais ça ne l’agaçait pas vraiment, comme ça aurait pu le faire quelques années auparavant. Dae s’était bien calmé, lui aussi. Il n’était plus comme avant.  Oui, je comprend. À vrai dire, il ne savait pas s’il saisissait vraiment le sens des mots d’Aura. Après tout, il avait mis Seung dans la merde plus d’une fois. Plusieurs fois ils avaient failli y laisser leurs peaux tous les deux. Et maintenant… Seung était nulle part où il pourrait le trouver. Comme disparu. Ils ne s’étaient revus qu’une fois. C’était trop peu. Trop peu pour renouer les liens qu’ils avaient brisé. Qu’il avait brisé. C’était de sa faute, tout ça. J’avais quelqu’un, aussi, avant. Mais… Je l’ai abandonné. C’était ce qu’il s’était passé. Il était parti. Avait laissé Seung derrière, alors qu’ils avaient encore tout un futur glorieux devant eux. Court, mais beau. Et il avait tout foutu en l’air.

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: nothing satisfies me but your soul. (saïph&aura) Jeu 2 Fév - 17:40

Your soul



Saïph, Dae Hyun & Aura
Tu n'aurais pas su dire pourquoi, mais cet humain avec quelque chose de spécial, et plus le temps passait, plus tu avais l'impression de devoir en apprendre un peu plus. Il n'en disait pas beaucoup sur lui, et finalement c'était juste de la curiosité qui t'animait. La même qui t'animait enfant, la même qui s'était noyée dans les flots de la côte de l'île de Fer, la même qui avait quitté ton corps, lorsque ta dernière heure avait semblé arriver. La curiosité a tué le Chaglam, que te répétait sans cesse ton géniteur. Il fallait croire que t'avais un côté félin.

Daehyun termine ses derniers mots et tu reposes tes yeux sur lui, silencieuse, tu reposes tes yeux sur lui et finalement ta pensée traverse la barrière de tes lèvres, la même barrière que tu t'efforces si souvent à laisser close. « D'où est-ce que tu viens ? » Les mots sont mal ordonnés, ils ne transcrivent pas exactement ta pensée, alors tu inspires doucement et tu reposes les yeux sur les grands arbres de la forêt. « Qu'est-ce que tu fais dans la forêt. » Pas de ton interrogatif, juste une précision à ta question. Et tu t'intrigues un peu plus, comment les arbres ici peuvent avoir l'air millénaire si l'île à vu le jour il n'y a que quelques années ? Ça n'a pas le moindre sens et tu crains de devoir en apprendre encore plus. Au fond, c'est aussi une partie de ton travail, loin d'être des historiens, les Shelters veulent pourtant en savoir un peu plus sur leur domaine, pour être pleinement à même de le protéger. Et finalement, alors que tu fixes les rayons de lune traverser les arbres gris, tu surprends la silhouette de Chrome qui passe entre les branches, s'amuse certainement à asticoter un ou deux Chenipan ou Chrysacier endormi. Tu esquisses un sourire, pour ce monde que tu aimes tant. Pour ce monde qui se doit d'être préservé. « Tu avais l'air terrifié. »


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: nothing satisfies me but your soul. (saïph&aura)
Revenir en haut Aller en bas
nothing satisfies me but your soul. (saïph&aura)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Nothing satisfies me but your soul ✭ Master Gracey
» Un triste départ ... pour toute la communauté du forum RPG Soul Eater
» Le soul Gardien, le vaisseaux des rebelles démoniaque
» !! ..: Poor Soul :.. !!
» Body & Soul

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Obstacles :: Would you like to save the game ? :: Erase your game :: Archives rp-
Sauter vers: