Tweets de @Obstacles_rpg


I don't give a fuck ► Abriel Pouvanikov
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Start a new game ? :: Begin your journey :: Fiches validées
avatar

Journal de bord
Ville d'origine :
Équipe pokémon :
Inventaire :
team galaxie
team galaxie
Voir le profil de l'utilisateur
— Arrivé(e) le : 12/11/2016
— Posts : 15
— Ft : Kim Namjoon • Rap Monster
— Fiches : wwwwwwwww
— T-Card : www
— Banque : www
— Âge : 24 ans
— Couleur : #D0FA58
— Pokédollars : 2 480
— Rp en cours : Nausicaa
MessageSujet: I don't give a fuck ► Abriel Pouvanikov Sam 12 Nov - 20:33
Abriel Boris Pouvanikov
ft. Namjoon Kim

◎ Carte d'identité
◖ NOM ◗ Pouvanikov, un nom plein de tendresse pas du tout difficile à prononcer.
◖ PRÉNOM ◗ Abriel, Boris. Autant dire que sa carte d'identité, il la cache bien au fond de son porte feuille, histoire de ne pas dévoiler son deuxième prénom.
◖ ÂGE ◗ 24 ans
◖ GROUPE ◗ Baies Pommo
◖ EMPLOI OU HOBBY ◗ Sbire de la team galaxie à plein temps. Il veut se dévouer corps et âme à ses rêves.

◎ Particularités
◖ SECRET ◗ L'amour rend con, c'est bien connu, et Abriel n'échappe pas à la règle. Il est fou amoureux de quelqu'un et ça le rend tout mou comme une limace sur laquelle on met du sel. Dans le genre nounours en guimauve facile à manipuler, il est incapable de lui refuser quoi que ce soit. Il le sait bien et l'idée que l'on puisse faire pression sur cette facette faible de lui-même lui fait peur.
◖ TYPE FAVORI ◗ Le type fée, il les trouve élégants.
◖ MOTIVATION ◗ Il veut changer le monde, quitte à tout détruire. Plus jeune, il avait encore un peu d'espoir pour l'humanité, mais maintenant, s'il pouvait tous leur faire regretter d'être nés, il le ferait.

◖ CARACTÈRE ◗ Abriel, pour commencer, n'a pas de tabou. Il parle de ce qu'il veut lorsqu'il le veut. Sortir 'Ta gueule' n'est pas un problème en soit pour le jeune homme, il sait cependant se contenir selon la situation et la personne à laquelle il parle. Enfin, si parler calmement avec lui semble facile, le faire changer d'avis l'est bien moins. Fixé sur ses idées, il refuse de se faire influencer par les autres sur ses choix de vie. Ca n'empêche pas qu'il accepte les choix des autres, juste qu'il ne faut pas le faire chier avec ses convictions ou il finira par vous casser la figure à coup de poing. Rancunier, il n'oublie et ne pardonne jamais quelqu'un qui a fait du mal à une personne qu'il apprécie. C'est qu'il est loyal le grand haricot lorsqu'il aime quelqu'un et le pire, c'est que ça se voit comme un nez cassé en plein milieu d'une figure qu'il protégerait cette personne, puisqu'il lui arrive même d'être tendre et de se déridé pour afficher un sourire qui lui donne une bouille tout ronde.

◎ Starter

◖ ESPÈCE ◗ Solochi
◖ SURNOM ◗ JyTaupe
◖ NIVEAU ◗ 8
◖ SEXE ◗ Femelle
◖ NATURE ◗ Assurée
◖ TALENT ◗ Agitation
◖ ATTAQUES ACTUELLES ◗ Charge, Draco-rage, Puissance

◖ CARACTÈRE ◗ Sous sa touffe de poils noirs se trouve un regard lubrique au possible. Un vrai pervers ce pokémon. On se demanderait presque s'il ne l'est pas plus que son maitre qui n'en est pas plus dérangé que ça. Teigneux, il lui arrive de mordre Abriel lorsqu'il lui refuse quelque chose, mais en dehors de ça, il lui arrive d'être sympathique, lorsqu'il le veut. Rarement quoi.


◎ Histoire


« T'es moche, tu  le sais ça ? Bien sûr que tu le sais, je suis certain que t'oses même pas te regarder dans un miroir, tu risquerais de le casser rien qu'avec ton reflet. »

Le rire strident du gosse résonnait dans le crâne d'Abriel. Tout ce manège commençait à lui taper sur le système. Oui, il savait qu'il n'était pas bien beau, ni même bien habillé, mais était-ce de sa faute s'il n'avait pas l'argent pour s'acheter des Nikes ou du Adidas ? Il aurait déjà aimé en avoir assez pour vivre confortablement, pouvoir aller chez le médecin lorsque le besoin y était et surtout, il aurait voulu pouvoir écrire comme tous les autres enfants en étant pris en charge.

« En plus, on peut même pas te sauver un peu puisque t'as même pas l'intelligence pour toi. »

C'est vrai qu'il n'avait pas de très bonnes notes, mais ce n'était tout de même pas sa faute s'il souffrait d'une 'crampe de l'écrivain' à l'origine de sa dysgraphie, empêchant ainsi le jeune grarçon de se faire comprendre correctement par son professeur puisque ses lettres étaient déjà dépourvues d'un réelle structure malgré le soin qu'il y apportait.
Il se sentait idiot à devoir se concentrer sur chacune des lettres qu'il finissait de toute manière par rater.

« Oh, tu me réponds ? »

Le garçon d'une dizaine d'années l'avait sorti de ses pensées, juste avant que la sonnerie annonçant la fin des cours ne retentisse et ne le sauve de cette altercation dont il avait définitivement marre.
Il balança son sac sur son épaule et sorti à toute vitesse de la salle de classe, traversant ensuite la cours de récréation pour rejoindre son chez soi.
Même si l'ambiance n'y était pas forcément mieux puisque ses parents se disputaient sans cesse à propos du loyer, il n'avait pas à subir les remarques de ses 'camarades' qui l'affectaient plus qu'il ne voulait le croire.



« Il est tellement laid ton manteau. Jaune, on dirait un mec de la poste. »

Abriel, qui venait d'entrer en cinquième, releva les yeux sur l'adolescent qui lui faisait face. Il était las, depuis le temps qu'il lui faisait la remarque, il n'allait pas le lâcher un jour ? Il soupira, lâchant le livre qu'il était en train de lire, tranquillement installé sur les marches menant à l'étage supérieur du bâtiment.

« C'est pour me dire ça que tu es venu me voir ?
-Pas tout à fait non , l'autre ricana, en fait, je voulais savoir si tu venais en classe de neige, mais je n'ai même pas besoin de te poser la question, t'as déjà pas d'argent pour un vrai manteau, c'est pas pour aller faire du ski. Et tu serais capable de te casser une jambe en te trompant de chemin, intelligent et doué comme tu es. »

Il s'en alla sur ces mots, laissant Abriel, les poings serrés, ruminer dans son coin. C'était injuste que des idiots pareils aient la possibilité de voyager alors que d'autres ne l'avaient pas. Ce n'était pas normal à ses yeux. Chacun devrait avoir le droit à la même éducation que les autres, quoi qu'il arrivait, quel que soit leur classe sociale.
Définitivement énervé par le cheminement de ses pensées et l'immaturité de l'autre gamin, il se leva,  remonta le col de son pauvre manteau peu épais et sortit, bousculant dans un couloir une fille qui s'amusait à commenter son apparence avec ses copines en ricanant.

« Pauvre débile va ! Dis pas pardon surtout ! »

L'ignorant, il passa le portail du collège en se frottant les mains, essayant de se réchauffer malgré le froid de ce mois de Janvier qui s'infiltrait dans son manteau trop fin pour la saison.
Il soupira en constatant que quelques flocons avaient commencé à tomber. Il allait encore se faire engueuler en rentrant.. c'était déjà la seconde fois qu'il séchait les cours cette semaine et son père l'avait déjà menacé de changer de collège s'il continuait. Il pouvait bien le transférer, de toute manière, il n'avait pas grand chose à perdre à part les quelques professeurs avec lesquels il s'entendait plutôt bien.



Ce qui devait arriver arriva, mais bien plus tard qu'il ne l'avait pensé. En effet, il avait fallut attendre son premier trimestre au lycée pour que son père ne le change d'école. Contre toute attente, ce n'était pas à cause de ses notes en chute libre puisque le plus jeune avait laissé tombé l'école à cause de ses difficultés, mais parce qu'il s'était enfin décidé à se défendre. Après toutes ces années à lui péter les testicules, il avait finalement rendu la monnaie de sa pièce à cet autre bouffon qui depuis la primaire le faisait chier. Oh qu'il s'était amusé à lui démonter la mâchoire et à lui casser le nez, l'envoyant à l'hôpital pour un certain moment. Et s'il avait sût qu'à partir de ce moment sa vie serait bien moins chiante, il l'aurait fait depuis longtemps et un nombre incalculable de fois.
En effet, arrivé dans un lycée de la ville voisine, soit Voilaroc, il s'était tout de suite bien mieux.
Il n'avait plus l'autre dans les pattes et surtout, il pouvait vivre comme bon lui semblait puisqu'il avait été transféré à l'internat payé grâce à l'aide financière du lycée en question. Donc les disputes de ses parents en moins, il pouvait continuer de se forger sans être embêté plus que ça par les dires de ses camarades auxquels il clouait le bec d'une remarque acide ou, lorsqu'il le fallait, d'un coup dans le ventre. Il n'était pas réellement resté aussi diplomate qu'avant, mais il avait saturé et le tout gentil Abriel qu'il avait été n'était plus.
Du moins, c'est ce qu'il s'était résolu à penser jusqu'à ce qu'il voit ce jeune homme de deux ans son cadet.
Là, il s'était confondu dans ses hormones et lorsque pour la première fois il lui avait adressé la parole, pour une histoire de frites et de mayonnaise renversée sur un jean à la cantine, il avait perdu ses moyens, avait bégayé et était devenu encore plus maladroit qu'il ne l'était à l'habituel. Un vrai vainqueur.
Vainqueur qui n'osait pas s'approcher de l'autre jeune homme sous peine d'avoir un ravalement de façade, déjà qu'elle n'était pas des plus belles, mais se faire tabasser pour l'avoir approché n'était pas dans ses plans. Il ne voulait pas passer pour un des emmerdeurs du plus jeune.
Lui aussi, il avait voulu aider le plus petit lorsqu'il se faisait embêter, mais à chaque fois une fille débarquait et s'en chargeait. Alors, il s'était contenté de le regarder de loin, plus ou moins discrètement.



Finalement, il avait fini par disparaître du jour au lendemain. Il s'était inquiété de ne plus le voir venir en cours et s'il avait cherché à se renseigner du mieux qu'il le pouvait, il n'avait aucune idée d'où il avait bien put partir.
Il termina ses études avec du mal, obtenant son bac de peu malgré le soutien de ses professeurs dont il était reconnaissant.
Cependant, trouver un travail s'avérait être compliqué au vu de son dossier, et ce n'était pas ce à quoi il voulait passer le restant de sa vie.
Tout d'abord, il voulait partir, pour faire quoi, il ne le savait pas encore, mais une chose était certaine dans sa petite tête, il voulait changer les choses et ce n'était pas en restant au même endroit qu'il y arriverait, alors dès qu'il le put, il partit.



Il avait traversé Sinnoh dans un premier temps, mais n'avait pas été bien satisfait par ce qu'il y avait trouvé. Ou plutôt, il n'avait pas trouvé quelqu'un à la hauteur de ce qu'il cherchait. Seul, il était difficile de changer quoi que ce soit sans passer pour un fou furieux sans raisons valables à ses actes, alors il s'était décidé à chercher des camarades, mais rien n'avait été concluant. Ils se plaisaient tous, dans leur petit monde, et ça avait le don d'énerver le jeune homme.
Assit à une table dans un bar, après avoir commander un café serré, il s'était surpris à écouter une discussion pour le moins intéressante.
Deux jeunes hommes parlaient d'une certaine île, nommée Miranoir, découverte il n'y a encore pas tellement de temps. Elle était donc vierge, en quelque sorte. C'était parfait.
Sa curiosité piqué à vif, rapidement il s'était incrusté dans la conversation à la recherche de quelques informations qu'il trouva à son plus grand bonheur et sans grande difficulté.



Le lendemain, ce fut avec un petit pincement au cœur qu'il quitta le sol natal. Il abandonnait son ancienne vie pour une autre, loin de tous ses souvenirs et même s'il n'était pas prêt de les oublier, l'idée qu'ici tout avait commencé lui retournait les tripes.
Son sac avec le peu d'affaires qu'il avait sur une épaule, il monta à bord de la petite embarcation qui allait l'emmener sur la fameuse île.



Après des jours de voyage à bord du bateau, il cru revivre en posant le pied sur la terre ferme. Il avait vécu l'enfer du mal de mer et plus jamais il ne voulait y refaire face. Il avait tout d'abord cru qu'il allait mourir, alors que cela ne faisait qu'une journée qu'il naviguait, puis il avait fini par prier pour qu'on l'achève, vomissant par dessus la rambarde dans des gargouillis peu glamours.
Mais maintenant aussi frais qu'une huitre à peine péchée et mise sur le marché.
Ah, l'air frais venait fouetter son visage, la douce odeur des fientes de goélises. C'était parfait, tout simplement parfait.
Maintenant il ne restait plus qu'à trouver un logement, alors le temps de trouver où s'installer, il prit une petite chambre dans un hôtel pas trop cher, laissant là son sac et partant explorer l'île pour y découvrir ses habitants.



Trois jours qu'il était dans ce fichu hôtel, trois jours qu'il cherchait un logement, mais surtout, trois jours qu'il cherchait quoi faire de sa nouvelle vie. Il avait beau chercher, il voyait mal comment il pouvait obtenir du travail avec seulement un pauvre diplôme en poche. Et il en avait bavé pour l'avoir le salaud.
Alors oui, il voulait faire bouger les choses, mais la question des revenus se faisait tout de même pesante et il ne pouvait pas se permettre de rester les bras croisés à attendre que quelque chose se passe dans sa vie. Il avait donc postulé pour plusieurs petits boulots à droite et à gauche, mais n'avait réussi à obtenir qu'un emploi en tant que serveur dans un petit café malgré tout fort sympathique.



Un mois déjà était passé. Avec son faible revenu, Abriel avait loué un minuscule appartement miteux où il entassait ses quelques affaires. Il passait le plus clair de son temps à son lieu de travail, mais depuis quelques temps, l'air y était tendu.
En effet, il s'était prit la tête un soir avec le fils du gérant. Celui-ci n'avait pas hésité une seule seconde à se foutre de lui et de ses convictions, alors le jeune serveur était monté sur ses grands chevaux pour le remettre en place et la situation s'était envenimée à tel point qu'ils ne s'adressaient plus un seul petit mot. Pas un 'bonjour' ou même une oeillade et cela énervait le patron du petit établissement qui avait fini par péter les plombs et demandé, ou plutôt ordonné, aux deux jeunes de s'expliquer clairement.
C'était stupide. Vraiment. Il n'y avait rien à expliquer, rien de plus que ce qui avait déjà été dit. Alors une fois de plus, ils s'étaient disputés, sauf que cette fois, c'était allé bien plus loin. Abriel avait bien tenté de rester calme face aux insultes de celui qu'il qualifiait de gosse, mais avait fini par lui fourrer son poing dans la mâchoire avant de rendre son tablier au gérant qui hurlait presque à la mort de voir son fils la mâchoire en vrac. On ne changeait pas les bonnes habitudes après tout.
C'est sans travail et réellement énervé qu'il se retrouvait maintenant, en pleine nuit, dans la rue, à marcher, les mains dans les poches, essayant de se protéger du froid de sa simple veste.



Frigorifié, Abriel déambulait, le pas lourd, ses quelques dans un sac posé sur son épaule. Il avait fini par quitter l'appartement, par manque d'argent, il ne pouvait pas payer les factures.
Décidément, il ne voyait pas trop comment il pouvait s'en sortir, alors, pour une fois, ce soir, il avait décidé de lâcher un peu prise. Il entra dans un café où il s'assied au bar pour commander une boisson.
C'est à ce moment qu'il se fit aborder par un homme qui ne semblait pas si vieux. Saturne, il s'était présenté sous ce nom et si ce pseudonyme le fit tout d'abord douter, il s'était vite fait une raison. Il n'avait rien à perdre à discuter avec lui, encore moins ce soir où un peu de compagnie lui semblait la bienvenue.
Alors ils avaient discuté une bonne partie de la nuit. Oh, il avait eu la langue bien pendue, à s'énerver puis s'extasier sur ce monde qu'il voulait changer. Puis, il s'était senti bien seul, alors il s'étalait sur le comptoir pendant que l'inconnu le fixait.
Et là il lui avait proposé de le suivre et lui l'avait écouté. Ils étaient sortis, puis, dans un coin plus tranquille, il lui avait proposé du travail. Pas être un pauvre serveur, ou même un médecin, non. Il lui proposait de rejoindre la Team Galaxie.
Et il n'avait pas hésité. C'était parfait. Un travail, la possibilité de changer les choses et une famille, c'était tout ce qui lui fallait, même s'il devait en baver ou même vivre dans une toute petite pièce, il n'avait pas besoin de plus.

C'est de cette façon qu'il se retrouvait embrigadé pour le meilleur comme le pire dans l'organisation après avoir rencontré Mars, celle qui tirait les ficelles, plus ou moins dans l'ombre.

◎ Hors rp
◖ PSEUDO ◗ Allister
◖ ÂGE ◗ 16 ans
◖ COMMENT AS-TU TROUVÉ LE FORUM ? ◗ Dae et Arz~
◖ ES-TU UN DC ? ◗ Oui.
◖ VEUX-TU ÊTRE PARRAINÉ ? ◗ Non merci~
◖ UNE GÉNÉRATION POKÉMON FAVORITE ? ◗ Les premières je dirais
◖ UN POKÉMON PRÉFÉRÉ ? ◗ Toujours les mêmes
◖ UNE SÉRIE FAVORITE ◗ ... Sense8, je crois
◖ MOT DE LA FIN ◗ ... mon histoire ressemble à un vieux compte naze et fait à la va-vite.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Journal de bord
Ville d'origine : Doublonville.
Équipe pokémon :
Inventaire :
collectionneurs & scientifiques
collectionneurs & scientifiques
Voir le profil de l'utilisateur
— Arrivé(e) le : 11/08/2016
— Posts : 16
— Ft : Park Bom.
— Fiches : past // present
— T-Card : notebook
— Banque : wallet
— Âge : 29 ans.
— Job / Hobby : Championne de Roman sous Bois.
— Couleur : Lightcoral.
— Pokédollars : 180.
MessageSujet: Re: I don't give a fuck ► Abriel Pouvanikov Sam 12 Nov - 21:46
rebienvenue parmi nous
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Journal de bord
Ville d'origine : Algatia (Hoenn).
Équipe pokémon :
Inventaire :
collectionneurs & scientifiques
collectionneurs & scientifiques
Voir le profil de l'utilisateur
— Arrivé(e) le : 03/04/2016
— Posts : 631
— Ft : Hugh Dancy.
— Fiches : Story.
— T-Card : Team.
— Banque : Bank.
— Âge : 39 ans. (16.03)
— Job / Hobby : Maître de Hoenn.
— Couleur : #008080
— Pokédollars : 11.460 ₽
— Poussi-pièces : 03.
— Rp en cours : Alizée, Crystal, Roxann, Tanguy.
— Thème : www
MessageSujet: Re: I don't give a fuck ► Abriel Pouvanikov Sam 12 Nov - 22:27
Tchip.  
Bon, du coup. Comme c'est un Team Galaxie, tu as eu le tirage spécial de la team G. et si tu le refuses, tes prochains choix seront donc tiré parmi la liste des starters communs à tous.
Oh ! Voilà un starter !




C'est un ◖ Solochi ◗ !

◖ Nature ◗ Assuré.
◖ Niveau ◗ 08
◖ Talent ◗ Agitation.
◖ Attaques actuelles ◗ Charge, Draco-rage, Puissance.

◖ Statistiques◗
PV : 26
Attaque : 13
Défense : 14
Att Sp : 12
Def Sp : 13
Vitesse : 11


Vous avez la possibilité de garder ce starter ou de demander une relance à la suite de ce sujet. La relance se fait parmi la même liste de pokémons. Si vous demandez une relance, vous aurez trois propositions de starters, en revanche, ils seront de niveau inférieur (5) et la première proposition ne sera plus accessible.

Voulez-vous garder ce pokémon ?

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Journal de bord
Ville d'origine :
Équipe pokémon :
Inventaire :
team galaxie
team galaxie
Voir le profil de l'utilisateur
— Arrivé(e) le : 12/11/2016
— Posts : 15
— Ft : Kim Namjoon • Rap Monster
— Fiches : wwwwwwwww
— T-Card : www
— Banque : www
— Âge : 24 ans
— Couleur : #D0FA58
— Pokédollars : 2 480
— Rp en cours : Nausicaa
MessageSujet: Re: I don't give a fuck ► Abriel Pouvanikov Dim 13 Nov - 15:25
Blblblbl, je le prends.

Valériane : Merci !!
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Journal de bord
Ville d'origine : Algatia (Hoenn).
Équipe pokémon :
Inventaire :
collectionneurs & scientifiques
collectionneurs & scientifiques
Voir le profil de l'utilisateur
— Arrivé(e) le : 03/04/2016
— Posts : 631
— Ft : Hugh Dancy.
— Fiches : Story.
— T-Card : Team.
— Banque : Bank.
— Âge : 39 ans. (16.03)
— Job / Hobby : Maître de Hoenn.
— Couleur : #008080
— Pokédollars : 11.460 ₽
— Poussi-pièces : 03.
— Rp en cours : Alizée, Crystal, Roxann, Tanguy.
— Thème : www
MessageSujet: Re: I don't give a fuck ► Abriel Pouvanikov Jeu 29 Déc - 16:08
Félicitation !

Eh bien, rebienvenue avec ce personnage !
C'est qu'il a pas eu une vie facile le pauvre petit, c'était presque inévitable qu'il se retrouve dans la Team Galaxie, hein.
Bah, eh bien, je te souhaite de bien t'amuser avec lui.

Toi (et tout tes futurs DC) avez été confiés à la Baie Eka, si tu lances un rp à modérer, n'oublie pas de lui envoyer le lien par mp !


◎ Les liens importants
→ La première chose à faire, c'est de bien remplir ton profil (y compris la feuille de personnage, tout en bas du profil), ça nous aidera à te modérer !

→ Si tu ne veux pas te faire piquer ton avatar, va le recenser dans le bottin !

→ Ensuite, va donc faire ton compte en banque ainsi que ta t-card.

→ Tu peux aussi aller recenser ta ville d'origine. Si tu es un personnage du jeu, fais le savoir ! Idem si tu es un DC !

→ Tu as également la possibilité de faire une fiche de rp ainsi qu'une fiche de lien si le cœur t'en dis. Ou même encore un journal intime ?

(BAIES WILLIA.)
→ Si tu es un(e) scientifique, tu peux faire ton pokedex par ici !
→ Si tu es un(e) collectionneur/se, tu peux faire ton collection par ici !

(BAIES FRAIVE.)
→ Hey, toi le Ranger, tu peux accomplir tes missions par là !

Je te souhaite de très belles aventures parmi nous, n'hésite pas à contacter le staff si tu as le moindre soucis !


. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: I don't give a fuck ► Abriel Pouvanikov
Revenir en haut Aller en bas
I don't give a fuck ► Abriel Pouvanikov
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» I'LL GIVE YOU ANYYYYYYYYYTHING, I'LL GIVE YOU ANY RING.
» Get up and never give up... [PV Raphaël]
» give me a reason to trust you ★ ft. marcus.
» TRISTAM ✎ nobody can give you equality, or justice, or anything. if you're a man, you take it.
» [Event & Libre] Give me liberty, or give me death

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Obstacles :: Start a new game ? :: Begin your journey :: Fiches validées-
Sauter vers: