Tweets de @Obstacles_rpg


Fugitives. ❄ Tanguy
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: In the game :: Sakai
avatar

Journal de bord
Ville d'origine : Frimapic (Sinnoh).
Équipe pokémon :
Inventaire :
dresseurs
dresseurs
Voir le profil de l'utilisateur
— Arrivé(e) le : 18/12/2016
— Posts : 51
— Ft : Lydia Graham.
— Fiches : Frozen World.
— T-Card : Shock.
— Banque : Money.
— Âge : 23 ans. (20.07)
— Job / Hobby : Championne d'arène de Frimapic. Maîtresse d'école.
— Couleur : #0066CC
— Pokédollars : 4.010 ₽
— Rp en cours : Tanguy, Némésis.
— Thème : www
MessageSujet: Fugitives. ❄ Tanguy Jeu 22 Déc - 22:08

Fugitives.
« Tanguy & Gladys »
。。。。。。。。。。。。。。。。。。。。。。。。。。。

U
ne belle soirée. Celle avec les étoiles qui luisaient doucement, celle où la neige tombait délicatement, où l’on pouvait encore entendre les bruits provenant du marché de Noël. Bref, clairement le genre de soirée qui rendait Gladys comme une gamine… Elle avait passé son après-midi à visiter les nombreuses allées du marché, laissant Candy bien au chaud, parce que, avec elle, elle n’aurait tout simplement pas pu être des plus discrètes. Oh, ce n’est pas qu’elle aime se cacher, loin de là ! Aller vers les autres, s’ouvrir, parler, oui, tout cela fait partie d’elle ; mais Candy… Ben Candy, elle aurait tout simplement attiré tous les regards, parce que d’une, elle n’était pas normale, et de deux, elle était très, mais alors là très maladroite, et gourmande, et têtue, et ronchonne, et… Bref, voilà, c’est une plaie en public. Alors Gladys avait attendu la soirée, qu’il y ait moins de monde, dans un espace plus reculé pour sortir la chromatique de sa maison. Et… Par Artikodin, elle lui faisait déjà la tronche de ne pas lui avoir laissé voir le marché de Noël. Gladys soupira, avec un léger sourire et s’avança vers une rue, au hasard. Elle ne connaissait rien de cette ville, elle savait juste que c’était la meilleure ville de l’île. Pourquoi ? Ben, il y avait de la neige. Et c’était à peu près la seule et unique raison. Et si jamais elle décidait un jour de s’installer dans le coin, forcément ce serait à proximité de cette ville. Mais actuellement, elle séjournait dans une auberge, un truc petit, pas forcément idéal, mais plus que suffisant pour elle. Depuis combien de temps déjà était-elle sur cette île ? Une semaine ? Mmh, non, pas autant… Bon, disons cinq jours, elle n’était arrivée que la veille à Sakai, le temps de faire le trajet de la ville portuaire… Comment s’appelait-elle déjà ? Quelque chose qui commençait par Pa… Rah, impossible pour Gladys de remettre le doigt sur ce nom. Bon, tant pis, cela lui reviendrait, un jour. Elle secoua la tête, faisant tomber au passage la fine couche de neige qui s’était formée sur ses cheveux. En ce moment, elle ne rêvait que d’une chose, s’assoir sur un banc, une tasse de lait chaud, face à cette ville. Le paysage était si magnifique… Se retournant vers l’Amagara blanche, elle lui demanda, mais plus en s’adressant à elle-même en réalité. « On ne serait pas, à tout hasard passé devant un café, ou quelque chose qui y ressemblerait de près ou de loin ? ». Pour seule réponse, elle n’eut que le souffle glacé de Candy, qui signifiait qu’elle n’en savait trop rien, un peu comme Gladys en somme. « Bah, tant pis, on trouvera… Qu’on trouvera. Enfin, je trouverai. Bien trop difficile de te demander à toi, mis à part m’envoyer ton souffle, tu ne sais pas faire grand-chose de plus, pas vrai ? ». Du bout de ses doigts, elle caressa la tête de Candy, avant de se remettre en marche. Tss. Elle était perdue. Incapable même de retourner à l’auberge. Condamnée à errer dans les rues glacées, enneigées, froides de cette ville. Franchement, ça lui convenait, elle n’en aurait vraiment pas demandé plus. Ah si. Il lui aurait juste fallu un tas de neige. Pour qu’elle s’y jette dedans. La tête la première. Mais, il ne fallait pas rêver, hein. Elle ne trouvera pas. Ou du moins, tout est déjà pris par des mômes à peine plus haut que trois baies Mepo. Trouvant un banc, elle s’assit. Sans même faire attention à la neige – qui se transformait déjà en glace – levant ses yeux vers le ciel. « On est… Bien ici. ». Elle se sentait un peu seule, certes, parce qu’il n’y avait personne dans les environs, pas même un Chacripan, non bien sûr, il faisait beaucoup trop froid. Mais, elle était bien, dans sa solitude hivernale, hein, il ne fallait pas croire. De toute façon, elle avait toujours été seule, alors bon, à force, elle en avait l’habitude. Au pire, elle avait Candy. Alors pourquoi se retournerait-elle si une silhouette humaine venait à apparaître, hein ? Pourquoi ? Tss, elle n’en avait pas besoin.



         

       
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Journal de bord
Ville d'origine : Rivamar
Équipe pokémon :
Inventaire :
dresseurs
dresseurs
Voir le profil de l'utilisateur
— Arrivé(e) le : 30/08/2016
— Posts : 227
— Ft : Graham Rogers
— Fiches : Raichu
Élekable
— T-Card : Limonde
— Banque : Miaouss
— Âge : 24 ans
— Job / Hobby : Dresseur, Geek, pro de la mécanique.
— Couleur : J'écris en goldenrod
— Pokédollars : 8341
— Poussi-pièces : 3
— Rp en cours : | Days run out | Fugitives | Of the night | batterie solaire | nonsence
MessageSujet: Re: Fugitives. ❄ Tanguy Ven 23 Déc - 15:45

Un flocon se déposa sur le visage de la petite Gobou qui éternua. Si elle continuait ainsi, elle allait tomber malade... Pauvre Pokemon. Mais elle contemplait les flocons tombant du ciel, elle les étudiait du regard. Elle s'ébroua en sentant les petits flocons tombés sur son corps et sauta encore une fois dans la neige. Cela l'amusait beaucoup, cette météo. Du moins, plus quand il faisait chaud... Elle observa son dresseur, qui marchait derrière elle, pensif. Ces temps-ci, il était souvent dans ses pensées... Fy soupira. Certes, par moment il était énervant avec les autres, mais ça lui faisait mal de le voir aussi... Passif. Il avait une lueur de tristesse dans ses yeux.

Tanguy avait tout simplement le mal du pays. Sinnoh, Rivamar... Ça lui manquait. En partie car il était seul. Il ne connaissait personne à Miranoir, et personne ne le connaissait. Il travaillait en indépendant pour des sociétés d'informatique, ce qui lui permettait d'assurer son quotidien facilement. Il s'amusait à visiter la région, à découvrir des nouveaux Pokemons... Mais il lui manquait l'innocence de son premier voyage. Et puis son partenaire de toujours. Bref, ce n'était pas la même magie qui opérait.

La nuit tombait sur la ville de Sakai et ils sortaient enfin de leur auberge. Le blondinet que la cape noire du monde s'abatte sur eux, pour profiter des illuminations de Noël, mais aussi de l'obscurité pour se cacher. Fy était la seule à vouloir sortir de sa Pokéball pour profiter du spectacle. Elle avait bien grandi depuis qu'il l'avait obtenu. Elle se mit à courir dans la neige. En face d'eux, une dresseuse se promenait avec son Amagara... Fy voulait sûrement jouer avec le Pokemon, vu qu'elle était seule. La dresseuse se retourna, croisant le regard de l'ex Champion.
... C'était impossible. C'était pas elle.
Il murmura son prénom, estomaqué.

- Gladys...?

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Journal de bord
Ville d'origine : Frimapic (Sinnoh).
Équipe pokémon :
Inventaire :
dresseurs
dresseurs
Voir le profil de l'utilisateur
— Arrivé(e) le : 18/12/2016
— Posts : 51
— Ft : Lydia Graham.
— Fiches : Frozen World.
— T-Card : Shock.
— Banque : Money.
— Âge : 23 ans. (20.07)
— Job / Hobby : Championne d'arène de Frimapic. Maîtresse d'école.
— Couleur : #0066CC
— Pokédollars : 4.010 ₽
— Rp en cours : Tanguy, Némésis.
— Thème : www
MessageSujet: Re: Fugitives. ❄ Tanguy Ven 23 Déc - 18:44

Fugitives.
« Tanguy & Gladys »
。。。。。。。。。。。。。。。。。。。。。。。。。。。

M
ais bien entendu qu’il fallait qu’elle se retourne, au moindre bruit, au moindre geste. Bon, en toute circonstance déjà, parce que c’était sa nature d’être curieuse de tout, et aussi parce que… Ben de nuit, personne n’était réellement à l’abri. Enfin, tout cela c’était jusqu’à ce que cet arrivant – parce qu’elle ne pouvait pas réellement l’appeler inconnu – l’appelle, par son prénom. Hein ? De quoi ? Il lui fallut un temps de réaction. Le temps de comprendre surtout. Le temps qu’une Gobou arrive juste à ses pieds. Gladys baissa la tête vers ce petit Pokémon, tout joyeux qui apparemment ne demandait qu’à jouer. Elle en eu un sourire. Avant finalement de relever la tête. Croisant son regard. Enfin, ce qu’il était du moins possible de voir à travers la neige tombante. Et elle hésitait entre rire où… Ben rire en fait. Clairement, la situation ne portait pas au rire, bien au contraire. Mais, Gladys en avait envie, ou plutôt, quelque chose d’invisible qui était en train de la pousser à vouloir rire. Et bien entendu, c’est ce qu’elle fit. Elle détourna son regard, l’espace d’un instant pour calmer son envie du mieux qu’elle pouvait. Elle observait les flocons tomber, se poser sur ses doigts, sur ses bras, sur le sol. Dans le plus complet des silences. Elle se retourna, après tout ce temps, il aurait pu partir, ne plus être là, hein, c’était son habitude aussi, partir sans rien dire. Mais, non. Elle le voyait toujours. Enfin, si ça se trouvait, il ne s’était écoulé qu’une seconde, Gladys ne connaissait rien à la notion du temps, pour elle, tout s’écoulait si doucement… « Tanguy… ». Elle murmura en réponse. Dans un souffle. Elle avait le regard vide, vague, perdu, lointain. Avant de serrer le poing droit, et de fixer à nouveau son regard vers lui, vers sa tête blonde qu’on ne voyait pas parce qu’il s’était foutu un capuchon noir, tss. Elle ferma les yeux, et de nouveau, elle prononça d’une manière bien plus audible, forte, bref, de façon bien plus compréhensible. « Tanguy. ». Oui, elle ne savait pas quoi dire, enfin, déjà, si ça se trouvait, c’était son frère jumeau caché du public, hein, qui avait exactement la même voix que lui, et elle se sentirait bien stupide. Alors, elle reprit son attitude enfantine, celle qui avait le regard loin, celle qui semblait effrayé, ou bien juste de la simple naïveté... « Je… C’est bien toi ? ».  



         

       
[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Journal de bord
Ville d'origine : Rivamar
Équipe pokémon :
Inventaire :
dresseurs
dresseurs
Voir le profil de l'utilisateur
— Arrivé(e) le : 30/08/2016
— Posts : 227
— Ft : Graham Rogers
— Fiches : Raichu
Élekable
— T-Card : Limonde
— Banque : Miaouss
— Âge : 24 ans
— Job / Hobby : Dresseur, Geek, pro de la mécanique.
— Couleur : J'écris en goldenrod
— Pokédollars : 8341
— Poussi-pièces : 3
— Rp en cours : | Days run out | Fugitives | Of the night | batterie solaire | nonsence
MessageSujet: Re: Fugitives. ❄ Tanguy Ven 23 Déc - 22:53

Cette femme... Car oui, c'était une femme. Enfin, il la considérait toujours comme une fillette. Par moment. Gladys... C'était la championne de Frimapic. De type Glace. Et contrairement aux apparences, elle était plus avenante, souriante que les autres Champions de type Glace qu'il avait rencontré. En bref, elle était sympathique. Il avait presque le même âge, le même parcours... Ils étaient devenus amis. Ils partageaient le même boulot, les mêmes passions, c'était normal. Mais... C'était l'une des rares Championne avec qui il s'entendait plutôt bien.

Le problème, c'est que si elle était là... Elle n'était plus dans son arène. À Sinnoh. Le blondinet espérait ne pas avoir créé une sorte de mouvement chez les Champions de Sinnoh... Du genre à abandonner leur poste. C'était juste que... C'était Gladys, quoi. Celle qui semblait si parfaite. Un peu immature, par moments, certes, mais elle était aussi pure que la neige. Il s'approcha, hésitant. Oui, il ne s'était pas trompée. C'était bien elle. Pas d'erreur possible, il la reconnaîtrait entre mille.

- Tanguy.


La jeune femme avait eu un petit temps de latence. Bon, c'était normal, aussi. Lui aussi, ça lui faisait un choc de la voir ici. Genre. Une sacré coïncidence qu'ils se rencontrent ici, à cet instant précis. Il aurait très bien pu la suivre pendant plusieurs mètres, sans qu'elle se retourne et que leur regard se croise.

- Je… C’est bien toi ?


L'ex Champion la regarda de travers, au départ, puis éclata de rire, tant sa naïveté, son innocence le surprenait. On aurait dit une petite fille. C'était... Mignon.

- Bien sûr que c'est moi, bêta.


Il souriait. Ça faisait si longtemps qu'il n'avait pas aperçu une connaissance, qu'il vivait coupé de sa terre natale... Revoir un visage connu lui faisait du bien, en quelques sortes.

- Je suis... Surpris de te rencontrer ici. Qu'est-ce que tu fais ici...? À Miranoir, je veux dire?


Il observa leur Pokemon, qui semblaient faire connaissance. L'Amagara semblait plutôt... Distante, pour l'instant. La Gobou souriait bêtement.

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Journal de bord
Ville d'origine : Frimapic (Sinnoh).
Équipe pokémon :
Inventaire :
dresseurs
dresseurs
Voir le profil de l'utilisateur
— Arrivé(e) le : 18/12/2016
— Posts : 51
— Ft : Lydia Graham.
— Fiches : Frozen World.
— T-Card : Shock.
— Banque : Money.
— Âge : 23 ans. (20.07)
— Job / Hobby : Championne d'arène de Frimapic. Maîtresse d'école.
— Couleur : #0066CC
— Pokédollars : 4.010 ₽
— Rp en cours : Tanguy, Némésis.
— Thème : www
MessageSujet: Re: Fugitives. ❄ Tanguy Jeu 29 Déc - 17:48

Fugitives.
« Tanguy & Gladys »
。。。。。。。。。。。。。。。。。。。。。。。。。。。

S
i elle avait eu le moindre doute sur son identité, il ne suffit que d’une seule phrase pour qu’elle chasse d’un revers de la manche tous ses doutes. Tss, et en plus il l’a qualifiait de bêta. N’importe quoi. Oh, elle savait très bien que cela n’avait rien de très réducteur, enfin, du moins, pour elle, c’était ce genre de petite insulte amicale qu’on pouvait dire à ses amis sans qu’ils le prennent mal. Enfin, Gladys le prenait ainsi, elle avait vu dans ce mot une forme d’amitié, puisqu’elle avait toujours considéré le blond comme un ami. Et elle supposait que c’était réciproque. Malgré le fait qu’il était toujours ce petit coquillage renfermé sur lui-même qui ne semblait que rarement montrer ce qu’il éprouvait. Elle eut un léger rire. « C’est toi le bêta. ». Elle avait repris un petit air sérieux – et absolument pas crédible surtout – le poing sur la hanche, le regard presque mauvais… Mais cela ne dura qu’une fraction de seconde, avant qu’elle ne se remette à rire. Quand elle commençait plus rien ne l’arrêtait hein. Et puis bon, il y avait un bail qu’elle n’avait pas parlé avec quelqu’un qu’elle connaissait plutôt bien. Oh, elle parlait avec tout le monde, elle adorait parler, elle parlait à qui voulait bien l’entendre, curieuse de tout, curieuse envers les autres, il ne se passait pas une journée sans qu’elle aborde quelqu’un pour lui parler. Même si c’était parler de la pluie et du beau temps. Elle ferait sans doute une excellente amie des grands-mères qui passaient leurs journées dans les parcs – l’âge en moins, simplement. Et puis, finalement, il l’a tira de ses pensées, avec une question dont… Ben en soit, elle n’avait pas réellement de réponse concrète à donner. Elle était partie pourquoi ? Pour visite ? Pour se changer d’air ? Oui, un mix des deux. C’était moyen comme idée, non ? Elle soupira et haussa les épaules. « Je crois qu’on est deux à être surpris alors. Tu n’étais pas vraiment la personne que je pensais croiser sur cette île. Enfin, je ne pensais croiser personne pour te dire vrai. Je ne savais même pas à quoi m’attendre. Je crois que je suis partie sans trop réfléchir en fait. J’avais envie de voir un peu du paysage, alors je suis venue ici. C’est stupide comme argument, j’aurai au moins pu penser, réfléchir à deux fois, me poser pour bien choisir. Ah, je crois que je parle pour ne rien dire… ». L’air un brin gêné, elle venait de monopoliser la parole durant un bon moment. Un véritable moulin à parole. Elle replaça derrière son oreille une mèche noire qui venait de lui tomber devant les yeux. « Mais… En fait, je crois que je ne sais même pas pourquoi je suis ici. ». Nouveau soupir. Elle baissa les yeux vers le sol, croisant la petite Gobou, moh, qu’elle était magnifique celle-là. Gladys ne put s’empêcher de s’accroupir pour la caresser. « Tu sais que t’es belle toi ? ». Et les redressa ses yeux vers le blondinet qui se tenait devant elle. « C’est la tienne ? Elle est… Magnifique ! ». Gladys avait un sourire éclatant de bonne humeur, avant finalement de se redresser, de se remettre debout. Elle toussota pour s’éclaircir la voix. « Et toi ? Tu es ici depuis ton départ ? ».  



         

       
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Journal de bord
Ville d'origine : Rivamar
Équipe pokémon :
Inventaire :
dresseurs
dresseurs
Voir le profil de l'utilisateur
— Arrivé(e) le : 30/08/2016
— Posts : 227
— Ft : Graham Rogers
— Fiches : Raichu
Élekable
— T-Card : Limonde
— Banque : Miaouss
— Âge : 24 ans
— Job / Hobby : Dresseur, Geek, pro de la mécanique.
— Couleur : J'écris en goldenrod
— Pokédollars : 8341
— Poussi-pièces : 3
— Rp en cours : | Days run out | Fugitives | Of the night | batterie solaire | nonsence
MessageSujet: Re: Fugitives. ❄ Tanguy Dim 15 Jan - 1:40

- C’est toi le bêta. .


Il pouffa. Quelle répartie elle avait... Celle d'une petite fille, sûrement. Mais elle souriait. Cela faisait plaisir, de rencontrer une personne perdue de vue et... De se rendre compte qu'ils ne s'étaient jamais vraiment quittés. Non, vous n'avez jamais ressenti cette sensation ? Comme si on avait coupé un morceau de l'Histoire et recollé les deux bouts, la connexion demeurant ainsi éternelle. Donc voilà, le blondinet avait l'impression qu'il avait quitté Sinnoh la veille. Pourtant ses nouveaux Pokemon étaient bien là, témoins d'une nouvelle aventure qui ne faisait que commencer.
Sauf que son attitude changea du tout au tout. Elle devint sérieuse, comme si elle était en colère. Le jeune homme mit ses mains dans les poches de son boulon, tout en perdant son sourire. Il avait envie de rire, mais il sentait bien que ce n'était pas le bon moment. Sauf qu'elle éclata de rire, et il continua, discrètement avec elle... Il était un peu gêné et observait les flocons se déposer sur la tête de la Championne. Si elle l'était toujours. Elle ouvrit la bouche et un flot de paroles s'y échappa.
Gladys semblait un peu perdue, ici. Elle avait sûrement atterie là par hasard, et le hasard fait bien les choses. Non, il avait été égoïste de penser qu'elle aurait pu venir à Miranoir... Pour lui. Après tout, comment aurait-elle pu savoir ? C'était juste une sacré coïncidence, doublée d'un vœu de Jirachi.

- Mais… En fait, je crois que je ne sais même pas pourquoi je suis ici.


Bon, voilà qui résumait le tout. Ils avaient eu de la chance, ou de la malchance, de se rencontrer ici, peut-être. La brunette remarqua Fy et se pencha vers elle, gagatisant. La Gobou accepta de se faire caresser, quoique peu habituée. Oui, Gladys n'avait vraiment pas changé.

- C’est la tienne ? Elle est… Magnifique !


Il hocha la tête. Ouais, cette petite bouille lui appartenait pour de bon... Fy c'était bien amélioré depuis qu'il l'avait obtenu. Guy s'enfonça dans ses pensées, dans ses souvenirs, jusqu'à ce que son amie le fasse tressaillir, en toussotant. Il l'observa, mais décidément, son sourire était contagieux.

- Et toi ? Tu es ici depuis ton départ ?

- Yep... C'est tranquille dans le coin. Pas de paparrazzis. Des Pokemon venant de tous les recoins de la planète... Bref de quoi repartir à zéro, avec ma nouvelle équipe.


Il leva les yeux au ciel, rêveur.

- Ça me rappelle ma première aventure, sauf qu'ici, c'est très différent de Sinnoh.


Il se pencha vers l'Amagara, chromatique, attention, qui se restait près de l'ex supposément Championne.

- Et donc... Tu n'es plus Championne ? Pour de bon ?

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Journal de bord
Ville d'origine : Frimapic (Sinnoh).
Équipe pokémon :
Inventaire :
dresseurs
dresseurs
Voir le profil de l'utilisateur
— Arrivé(e) le : 18/12/2016
— Posts : 51
— Ft : Lydia Graham.
— Fiches : Frozen World.
— T-Card : Shock.
— Banque : Money.
— Âge : 23 ans. (20.07)
— Job / Hobby : Championne d'arène de Frimapic. Maîtresse d'école.
— Couleur : #0066CC
— Pokédollars : 4.010 ₽
— Rp en cours : Tanguy, Némésis.
— Thème : www
MessageSujet: Re: Fugitives. ❄ Tanguy Dim 15 Jan - 22:31

Fugitives.
« Tanguy & Gladys »
。。。。。。。。。。。。。。。。。。。。。。。。。。。

S
i elle fut un temps totalement obnubilée par cette petite – et adorable, et magnifique, et tellement choupinette qu’elle lui en aurait fait des câlins à n’en plus pouvoir… Mmh, stop Gladys, stop, tu n’es plus une petite fille de trois ans, c’est triste, mais c’est ainsi – Gobou, bien vite elle reprit son attention sur Tanguy. De toute façon, elle savait que si elle restait trop fixée sur ce petit Pokémon, déjà d’un, ben ça se faisait pas trop quand on était une personne supposée civilisée, et ensuite, Candy allait faire sa petit crise de jalousie pendant toute une semaine. « Oh, tranquille dans le coin… Je vois… Je ne dois pas être tombée sur le côté tranquille de l’île. Déjà, la ville portuaire dont je ne me rappelle pas le nom, c’était la cata ! Et quand je suis arrivée à Sakai, au marché de Noël, tu sais… Y a eu un type bien étrange qui m’a sauté dessus pour m’ordonner un combat… Doduo contre Amagara, bon certes, ce n’était pas compliqué, mais bon. Rah, mais dis le-moi si je parle trop, je m’en rends pas compte je crois. ». Y avait pas un nom pour les gens qui monopolisent la parole ? Bon, dans tous les cas, Gladys était la définition même de cette expression. « Oh, nouvelle équipe… Tu l’as déjà… Formée ? Enfin, mise en place ? Je ne sais pas si j’y arriverai… Mis à part Candy, je ne me vois pas avoir d’autres Pokémon ici… ». Enfin, elle savait bien qu’elle allait craquer pourtant. Elle craquait toujours de toute façon. Et puis, elle voulait voir les cavernes de glace de cette île. Alors forcément qu’elle craquerait, pardi ! Mais pour le moment, loin d’elle était l’idée de remplacer son équipe qui l’avait accompagnée durant toute sa carrière. C’était son rattachement à ses origines. Tous, ils l’attendaient à Frimapic. Veillant sur ce temple, veillant sur la ville, veillant sur cette douceur, cette candeur qui formait la ville enneigée de Sinnoh et qui avait également formée Gladys. Elle n’avait rien abandonné, non, loin d’elle cette idée ! Gladys avait juste eu besoin de changement. D’autre chose. De… Mmh… D’aventure. De vivre quelque chose. Bref, c’est une répétition du mot chose, mais cela montre un peu le flou présent dans son esprit. « Heureusement qu’ici c’est différent de Sinnoh ! Il serait si affreux que le monde entier ressemble à Sinnoh. Pas que Sinnoh soit moche, mais… T’imagine, croiser un Mont Couronné partout ! Berk, y en a assez d’un ! ». Elle eut un léger rire à ses mots. Ah, cette foutue grotte qu’elle était obligée de traverser pour trouver autre chose que de la neige. C’est qu’elle ne l’aimait pas tellement cette caverne. Elle puait le Nosferalto en plus. Le mouvement de Candy l’a tira de ses pensées. Elle se cachait bien comme il fallait derrière sa dresseuse. Timide comme il n’était pas possible de l’être. « Oh ! Candy, voyons, soit pas impolie à ce point… Il ne va pas venir te manger tu sais ? Il peut te grogner dessus, mais je doute qu’un Amagara en guise de repas soit… Bon. ». Parce que oui, elle avait vu que Tanguy observait Candy, chose que l’Amagara détestait plus que tout. Dommage pour elle, puisque c’était souvent le cas. Triste vie que d’être chromatique, pas vrai ? « Hein ? Moi plus championne ? Ah. Oh. Si, si ! Je le suis toujours ! Enfin, sauf si on est automatiquement viré au moindre voyage… Mais aux dernières nouvelle, je tiens toujours le poste de championne de Frimapic ! ». Elle tenait toujours le poste, oui, mais bon, elle n’était pas sur place, donc bon… Les responsabilités, c’était moyen, moyen pas vrai. « Mais je ne suis pas un exemple je crois… Mes responsabilités, je les ait oubliées… Tu crois que je devrais rentrer ? Enfin, si j’ai gardé mon poste, pourquoi suis-je partie si loin ? Je doute fort qu’on doit faire ça lorsqu’on a un engagement envers La Ligue… Je dois être la seule imbécile à avoir fait ça ! ». Soudain, elle en était confuse. Si elle avait fait une… Connerie en partant ? Meh. Et pourquoi n’avait-elle réfléchit avant, hein ? Et pourquoi pensait-elle aussi que Tanguy allait l’aider, hein ? Et pourquoi… Bon, stop, elle craquait. Le mal du pays on dira. N’empêche, elle se sentait vraiment stupide à l’heure actuelle…  



         

       
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Journal de bord
Ville d'origine : Rivamar
Équipe pokémon :
Inventaire :
dresseurs
dresseurs
Voir le profil de l'utilisateur
— Arrivé(e) le : 30/08/2016
— Posts : 227
— Ft : Graham Rogers
— Fiches : Raichu
Élekable
— T-Card : Limonde
— Banque : Miaouss
— Âge : 24 ans
— Job / Hobby : Dresseur, Geek, pro de la mécanique.
— Couleur : J'écris en goldenrod
— Pokédollars : 8341
— Poussi-pièces : 3
— Rp en cours : | Days run out | Fugitives | Of the night | batterie solaire | nonsence
MessageSujet: Re: Fugitives. ❄ Tanguy Dim 29 Jan - 20:55


Gladys était comme une gamine face à Fy. Cette dernière se frottait à la dresseuse. Si Fy l'acceptait, cela signifiait que de la jeune fille se dégageait des ondes positives. La petite Gobou se roula dans la neige, comme si c'était de la boue. Bref, elle adorait se rouler un peu partout, quand elle était contente.
La jeune femme parlait, parlait, un véritable moulin à paroles. D'habitude, cela aurait agacé le blondinet, mais il continuait de sourire gentiment en l'écoutant attentivement. Peut-être était-ce parce que les histoires de la brunette l'intéressaient vraiment. Il avait besoin d'un point de repère dans ce blizzard qu'était sa vie en ce moment. Littéralement. Alors, l'ex Champion ferait un minimum d'efforts, pour une fois. Elle le questionna sur son équipe et il répondit, en marmonnant :

- Oui, il y a pleins d'espèces de Pokemon dans le coin, c'est assez diversifié... Et pleins de Pokemon électriques ! Je suis sûr que tu trouveras, toi aussi, ton bonheur.


Ces yeux étincelèrent quand il prononça son type préféré. Oui, il vénérait le type électrique, mais c'était une autre histoire. Là, il faisait trop froid pour sortir ses pauvres Pokemon. M'enfin, il y avait bien Slasheur, sea Motisma, qui dormait... Dans le Motism-Dex. Pour changer de sa Pokéball, surtout. Le blond s'approcha un peu de Gladys, la neige craquant sous ses pieds. Les rues étaient vides... Ils étaient seuls au monde. On serait cru le lendemain de l'apocalypse.
Gladys semblait avoir le Mont couronné en horreur. Personnellement, lui, il aimait bien Sinnoh. Enfin, bien sûr, il habitait la partie de la région la plus ensoleillée et touristique, il n'avait pas trop à se plaindre. Mais le Mont Couronné était vraiment le symbole de leur région... Peu importe où on se trouvait, on pouvait le voir. Pas besoin de boussole...
L'Amagara de la dresseuse le tira un peu de ses pensées. Elle remuait un peu, toute timide. Elle avait peur de lui ? Il se passa une main dans les cheveux, un peu gêné. Il ne voulait pas effrayer la petite bête. Ni la manger.
Il fut un peu déçu en entendant qu'elle n'était quand vacances ici.

- Tu ne vas pas rester longtemps, alors ?... Dommage.


Le dernier mot était sorti tout seul. Contre la volonté de Tanguy.

- J'aurais pu te faire visiter quelques trucs sympas, mais c'est pas grave. Une prochaine fois, sûrement ?


Traduction : " Je suis terriblement seul, j'en ai marre de parler à Motisma bizarre sur les bords, je ne fais que des ennemis, pars pas, s'il te plaît. " Mais non, Tanguy ne se l'avouera jamais, que sa solitude lui pèse. Il est trop borné pour cela. Il a juste un sale caractère... Voyant la jeune femme s'inquiéter pour son rôle auprès de la Ligue, il eut un pincement au cœur, un peu. Cela lui rappelait toutes les questions qu'il s'était posé avant de partir... Il tenta de la rassurer.

- Tu as le droit de prendre des vacances, tu n'es pas l'esclave de la Ligue. Faut bien fuir la pression et le stress, et partir loin, c'est souvent la meilleure solution. Ils auront qu'à attendre les autres. Et puis tu es pas imbécile !


C'était encore sorti tout seul. Tiens, il était gentil aujourd'hui ? Il était malade ? Il fallait qu'il reprenne.

- Enfin, pas la première... C'est moi le plus imbécile de nous deux, hein.


Il regarda ailleurs. C'est vrai que les flocons sont particulièrement intéressants en ce jour...[/color]

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Journal de bord
Ville d'origine : Frimapic (Sinnoh).
Équipe pokémon :
Inventaire :
dresseurs
dresseurs
Voir le profil de l'utilisateur
— Arrivé(e) le : 18/12/2016
— Posts : 51
— Ft : Lydia Graham.
— Fiches : Frozen World.
— T-Card : Shock.
— Banque : Money.
— Âge : 23 ans. (20.07)
— Job / Hobby : Championne d'arène de Frimapic. Maîtresse d'école.
— Couleur : #0066CC
— Pokédollars : 4.010 ₽
— Rp en cours : Tanguy, Némésis.
— Thème : www
MessageSujet: Re: Fugitives. ❄ Tanguy Dim 29 Jan - 22:17

Fugitives.
« Tanguy & Gladys »
。。。。。。。。。。。。。。。。。。。。。。。。。。。

E
lle le savait bien, Gladys, qu’elle parlait un peu trop. On le lui avait mainte et mainte fois répété, surtout qu’en plus, ce n’était pas toujours intéressant ce qu’elle avait à dire. Mais toujours était-il qu’elle devait parler, raconter, dire, et plus encore quand c’était une personne qu’elle appréciait. Et encore plus quand elle venait de passer une semaine à ne quasiment parler à personne. Parce que les gens ici ne sortaient pas trop quand ils avaient froid. « Des Pokémon électriques hein… Toujours fou de ceux-là, je me trompe pas, n’est-ce-pas ? ». Elle avait un léger sourire, un peu moqueur, mais au fond d’elle, elle était pareille. Toujours en admiration devant les Pokémon des glaces, il n’y avait qu’à voir Candy, qui était sa petite fierté. Enfin, de toute façon, n’importe quel Pokémon était plus ou moins la fierté de Gladys, il pouvait être grand ou petit, gros ou pas plus large d’une feuille de papier, intelligent ou stupide, Gladys avait vraiment cette capacité à aimer n’importe quel Pokémon, et c’était un gros coup de cœur par contre s’il était classé comme un Pokémon glace. « Ne pas rester longtemps, que… ? ». Elle ne termina pas sa phrase parce que Tanguy venait de reprendre. Et elle ne put s’empêcher de sortir un peu trop fort un « MAIS ! ». Elle s’en serait baffée, clairement. Rah, Gladys, tiens un peu ta langue parfois ! Mais là, c’était un mais de protestation, vraiment. Manière de dire, que bon sang de bonsoir, qu’il se taise et qu’il réfléchisse un peu à ce qu’il venait de dire. Surtout qu’en plus, il l’avait lui-même dit que c’était dommage. Bah, Gladys pensait pareil, hein. C’était dommage de ne pas rester longtemps. Elle inspira un coup, avant de finalement donner une explication à son exclamation soudaine. « Je voulais dire, tu n’y es vraiment pas, Tanguy ! ». Gladys baissa la tête et secoua la tête négativement. Avant de soupirer et de regarder le blond dans les yeux. « Je ne sais même pas combien de temps je vais rester ici. Je voyage, je découvre, j’explore. Et tant que je m’y sens bien, je ne partirai pas. ». Et finalement, elle eut un nouveau rire. Amusée, elle reprit. « C’est vraiment toi le bêta Tanguy, une prochaine fois, c’est maintenant la prochaine fois ! ». Vraiment, elle ne refusera pas de rester un peu avec lui. Et puis, elle insisterait peut-être un peu s’il venait à faire sa tête de mule. De toute façon, maintenant qu’elle avait vu où il se cachait – enfin, du moins qu’il était sur cette île – elle allait venir l’embêter aussi souvent que possible. Parce qu’il y avait des choses qui ne changeaient jamais. Mais bon, comme à son habitude, après avoir pris un peu trop confiance en elle, elle en venait à douter. Et elle avait exposé tous ses ressentis à Tanguy, comme ça. Sans vraiment réfléchir. Eh, Gladys, réveille-toi ! Tu crois que tes problèmes intéressent quelqu’un ? Non, on s’en fiche ! Retourne dans ta grotte glacée parler aux mamies de l’hôtel Gladys, tu y seras à merveille. Mais. Mais… Mais en fait, non. Parce que Tanguy était trop gentil. Enfin, clairement, il venait de faire preuve d’un acte de gentillesse inattendue. « Tanguy… ». Hu, alors là, ça ne présageait rien de bon, parce que son cerveau ne contrôlait plus ses paroles. « Tanguy, je peux te faire un câlin ? ». Clairement, c’était sorti tout seul…
 



         

       
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Journal de bord
Ville d'origine : Rivamar
Équipe pokémon :
Inventaire :
dresseurs
dresseurs
Voir le profil de l'utilisateur
— Arrivé(e) le : 30/08/2016
— Posts : 227
— Ft : Graham Rogers
— Fiches : Raichu
Élekable
— T-Card : Limonde
— Banque : Miaouss
— Âge : 24 ans
— Job / Hobby : Dresseur, Geek, pro de la mécanique.
— Couleur : J'écris en goldenrod
— Pokédollars : 8341
— Poussi-pièces : 3
— Rp en cours : | Days run out | Fugitives | Of the night | batterie solaire | nonsence
MessageSujet: Re: Fugitives. ❄ Tanguy Lun 13 Fév - 20:46


Tanguy se frotta les mains pour les réchauffer. Dans ce froid, à rester statique ainsi, il devrait normalement se les peler... Beaucoup plus. Mais non, juste ses mains étaient frigorifiées. Cela l'étonnait un peu. Et... Au niveau de sa poitrine, il avait presque chaud. Quel drôle de sensation. Il resserra son écharpe autour de son cou et pris une grande bouffée d'air frais qu'il expira sous forme de petite brume. Cela lui fit un grand bien.

- Oui, toujours les Pokemons électriques, même si j'essaie de varier quelques peu, comme cette petite Gobou. "
souffla-t-il doucement, comme de peur de briser cet instant qui avait quelque chose de presque magique.

Il revient à ses pensées pessimistes, sur le fait que Gladys... Elle ne serait pas toujours là, bien sûr. Elle avait d'autres priorités. Cet instant serait sûrement le seul qu'ils partageraient sur cette île. Peut-être qu'ils ne se reverront plus jamais. Qui sait ? Tout les séparaient à présent. La mer, leur travail, leur rêve... Ils n'étaient que des étrangers. Même pas vraiment amis. Alors pourquoi Tanguy tenait-il tant à être son ami ?

- MAIS !


Il sursauta, alors qu'il était plongé dans une mini dépression. La voix de la jeune fille le réveilla de sa torpeur, et il fut amusé par sa réaction, souriant presque.

- Je voulais dire, tu n’y es vraiment pas, Tanguy ! Je ne sais même pas combien de temps je vais rester ici. Je voyage, je découvre, j’explore. Et tant que je m’y sens bien, je ne partirai pas.


Bizarrement, ça le rassurait un peu. Peut-être n'était-il pas si seul. Et il se jura de tout faire pour qu'elle se sente ici comme chez elle, comme ça, elle ne retournerait jamais à Sinnoh... Il tiqua. Quelle façon égoïste de penser. Gladys faisait ce qu'elle voulait, elle était assez grande, non ? Ce n'est pas en jouant au chien battu qu'il allait la garder auprès de lui. Et puis, c'est lui qui avait choisi sa solitude, de vivre reclus de tous, loin de ses proches. Il devait assumer maintenant. Elle tenta ensuite de le rassurer. Et... Cela brisa quelque chose dans le petit cœur du jeune homme. Elle semblait... Tellement sincère, c'était tellement spontané et mignon à la fois.
Quand elle lui demanda si elle pouvait lui faire un câlin, il n'hésita pas une seconde. Peut-être que la spontanéité de la brunette l'avait aussi touché, comme une douce maladie. Puis, c'était comme s'il avait besoin de ce câlin, un peu comme un enfant serrait contre lui sa peluche pour se calmer. C'est sûr, ce n'était pas son genre. Pas du tout. Mais son masque était tombé et il n'était pas près à le remettre.
L'ex Champion prit la main de Gladys doucement et l'attira contre lui. Pour un câlin... Un peu surprise. Cela fut assez bref, mais assez long pour lui faire du bien.

- Merci, Gladys.


Il lui tapota la tête gentiment, en souriant, pour la rassurer.

- Et si on commençait ta visite de l'île par ici ? Ou tu connais déjà la ville comme ta poche ?


Il observa un peu les alentours. La neige continuait à tomber en gros flocons autour d'eux. Il frissonna un peu.

- Je sais pas toi, mais je pense qu'on devrait bouger un peu. On se transformer en glaçon à rester immobile.


Il joignit le geste à la parole, et commença à marcher vers le centre-ville, sa Gobou sautillant dans la neige à ses côtés.
Par contre. Pourquoi il ne lâchait pas la main de Gladys ?[/color]

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Journal de bord
Ville d'origine : Frimapic (Sinnoh).
Équipe pokémon :
Inventaire :
dresseurs
dresseurs
Voir le profil de l'utilisateur
— Arrivé(e) le : 18/12/2016
— Posts : 51
— Ft : Lydia Graham.
— Fiches : Frozen World.
— T-Card : Shock.
— Banque : Money.
— Âge : 23 ans. (20.07)
— Job / Hobby : Championne d'arène de Frimapic. Maîtresse d'école.
— Couleur : #0066CC
— Pokédollars : 4.010 ₽
— Rp en cours : Tanguy, Némésis.
— Thème : www
MessageSujet: Re: Fugitives. ❄ Tanguy Lun 13 Fév - 22:13

Fugitives.
« Tanguy & Gladys »
。。。。。。。。。。。。。。。。。。。。。。。。。。。

A
lors, alors, alors. Non, Gladys ne s’attendait pas vraiment à ce qu’il accepte, et surtout que ce soit Tanguy qui l’attire contre lui. Et… Comment dire qu’en réalité Gladys, ben, elle aimait un peu ça. De venir poser sa tête contre son épaule, et ressentir sa chaleur, présente et qui se faisait sentir malgré le froid, oh, elle serait restée accrochée ainsi une éternité. Et, si on avait pu lui demander son avis, ben elle aurait dit qu’elle aurait aimé que ce câlin dure un peu plus longtemps en fait. « Merci de… De quoi ? ». Hein ? De… Bon, elle aussi aurait pu dire merci, parce que, ben ça faisait drôlement du bien d’avoir un câlin, tu sais, cette petite énergie, ce petit coup de boost autant moral que physique, qui éveille mille et une choses ? Oui, exactement, Gladys venait juste de ressentir cela. Et ça ne l’a quittait pas, parce qu’il gardait encore cette proximité, puis, qu’il lui tenait toujours la main aussi. Et qu’elle n’osait pas se libérer d’elle-même, de peur de… De le vexer, de briser quelque chose, de… Elle ne savait pas trop pourquoi en vrai. Mais, bien vite, elle se reprit, et lorsqu’il lui reparla, elle réfléchit un instant avant de répondre. « Sakai, je connais plus ou moins oui. Bon, pas tout, parce que c’est quand même un peu grand, mais disons que c’est la ville ou je suis le plus souvent restée… Mais, je ne dirais pas non pour une petite visite ! Je me perds encore un peu trop… ». Oui, comme hier, ou elle avait marché un peu trop, et qu’elle avait atterrit elle ne savait trop ou, et qu’elle avait dû faire demi-tour, ou avant-hier, ou elle avait tourné trois rues trop tôt… Heureusement qu’elle gardait toujours un plan de la ville sur elle dans sa poche. D’ailleurs… « Mais on peut dire que j’ai la ville en poche ! ». Elle sortit le plan de la ville, puis… « Non, ne rigole pas, c’était une blague nulle… Je crois que je peux barrer « Devenir humoriste » dans ma liste des choses que je pourrais faire si un jour je m’ennuie. ». Aha, Gladys, tu es un peu bête parfois. Mmh… En fait, c’est un peu tout le temps. Enfin, au moins, Tanguy pouvait voir – ou revoir, c’était au choix – un échantillon de son humour plutôt… Douteux ? Désespérant ? Nul ? Digne d’un enfant de trois ans ? Eh, oh, l’humour d’un enfant de trois ans, elle avait ça, parce qu’elle avait traîné pendant quelques années avec des gosses de trois ans. Oui, ceci est une excuse. Enfin, Gladys venait de décider que ceci était une excuse. Vous n’êtes pas content ? Ben c’est la même. « Oh ! ». C’était vrai qu’ils allaient finir en glaçon. Bon, en soit… Gladys, elle n’aurait pas dit non, hein. « Ben, écoute, je te suis, si tu me veux pas, tu me le dis hein ! ». Bon, une partie d’elle espérait qu’il n’allait pas la jeter. Pour ne pas dire, une grosse partie d’elle ne voulait pas qu’il l’a jette en fait.
 



         

       

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Journal de bord
Ville d'origine : Rivamar
Équipe pokémon :
Inventaire :
dresseurs
dresseurs
Voir le profil de l'utilisateur
— Arrivé(e) le : 30/08/2016
— Posts : 227
— Ft : Graham Rogers
— Fiches : Raichu
Élekable
— T-Card : Limonde
— Banque : Miaouss
— Âge : 24 ans
— Job / Hobby : Dresseur, Geek, pro de la mécanique.
— Couleur : J'écris en goldenrod
— Pokédollars : 8341
— Poussi-pièces : 3
— Rp en cours : | Days run out | Fugitives | Of the night | batterie solaire | nonsence
MessageSujet: Re: Fugitives. ❄ Tanguy Dim 19 Fév - 0:47

Donc il traînait, enfin, c'est ce qu'il se disait au fond de lui, pour se justifier de tenir la main de Gladys, la jeune brune, dans la neige. Et oui, dans la neige, malgré les flocons, l'ex Champion avait un excellent sens de l'orientation. Non, c'est une blague.Bon, par où commencer ? Elle connaissait un peu la ville, mais elle avait besoin d'aide pour se repérer. Elle s'arrêta pour sortir une carte de sa poche.

- Mais on peut dire que j’ai la ville en poche !


Le blondinet la fixa un instant, ne comprenant pas où elle voulait en venir. Et puis... Il comprit. Ville, carte, poche... C'était censé être drôle, visiblement. Gladys... C'était quoi ce niveau humoristique si bas ? Elle essayait de détendre l'atmosphère ou quelque chose dans le genre ? Elle l'avoua elle-même que ce n'était pas terrible. Tanguy avait oublié ce côté... Enfantin, un peu bebête de la jeune femme, mais il sourit quand même, un peu par pitié, c'est vrai.

- T'inquiètes pas, on te trouvera bien autre chose pour t'occuper... Et puis on peut pas être parfait en tout.


Venait-il de sous entendre qu'elle était presque parfaite ? Mais non, voyons. C'est vrai qu'elle était une dresseuse hors-pair. Et aussi une fille super sympa, super gentille, bref, aussi pure qu'un ange. Mais... Tanguy essayait de lui trouver des défauts. Son comportement enfantin ? Ses bavardages, à n'en plus finir ? Étaient-ce seulement des défauts ? Contrairement à Tanguy, cette brunette était aimée par la majorité. Elle, elle était authentique, alors que le blond se donnait une image dur, solitaire, le genre de mec chiant. Au final, il n'était plus lui-même.

- Ben, écoute, je te suis, si tu me veux pas, tu me le dis hein !

- Hein ? "
prononça-t-il, légèrement surpris. " Bien sûr que je te veux !... Enfin... Je veux bien que tu m'accompagnes. Je... "

Il se rendait compte que les mots qu'il avait employé portaient à confusion. Il était légèrement gêné, et se pencha sur sa carte, puis il continua sa route.

- Par ici !


Détourner l'attention, hein, c'était la meilleure solution pour éviter l'humiliation. Qu'est-ce qu'il pouvait raconter comme bêtise, parfois...

- On peut... Aller manger une glace par là-bas, par la route à droite, il y a une auberge, qui fait office de café, si on veut se réchauffer... Par là, c'est le cinéma et là...


Sa voix se brisa. Et oui, la dure réalité le rattrapa. Le pourquoi il se trouvait dans cette ville, pourquoi il s'y entraînait.

- ... L'Arène, mais je suppose qu'on va éviter de parler boulot, si tu es en vacances ! Et vu que tu me suis... Et bien, par ce froid, tu vas être forcé de manger une glace. J'ai faim, moi.

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Journal de bord
Ville d'origine : Frimapic (Sinnoh).
Équipe pokémon :
Inventaire :
dresseurs
dresseurs
Voir le profil de l'utilisateur
— Arrivé(e) le : 18/12/2016
— Posts : 51
— Ft : Lydia Graham.
— Fiches : Frozen World.
— T-Card : Shock.
— Banque : Money.
— Âge : 23 ans. (20.07)
— Job / Hobby : Championne d'arène de Frimapic. Maîtresse d'école.
— Couleur : #0066CC
— Pokédollars : 4.010 ₽
— Rp en cours : Tanguy, Némésis.
— Thème : www
MessageSujet: Re: Fugitives. ❄ Tanguy Dim 19 Fév - 1:16

Fugitives.
« Tanguy & Gladys »
。。。。。。。。。。。。。。。。。。。。。。。。。。。

L
’espace d’un instant, c’était vrai, Gladys c’était sentie complètement stupide et bête. Et si elle avait pu disparaître sous le sol, elle l’aurai fait. Sauf que non, ce n’était physiquement pas possible, à moins qu’un énorme trou apparaisse précisément sous ses pieds, ce qui était quelque chose de plutôt improbable. Enfin, au moins, il n’était pas partit en courant. C’était… Euh… Positif ? Bah, voyons les choses du bon côté, il était peut-être resté parce qu’il avait eu pitié. Bon, dans ce cas-là, elle le plaignait si c’était le cas, parce que, nom de Kyurem, ce qu’elle pouvait être lassante par moments ! « Hein ? Oh… Des occupations, j’en ai pleins ! Et puis, heureusement qu’on n’est pas parfait en tout ! Tu t’imagines sinon, n’avoir rien à faire, rien à apprendre… Quel monde lassant… ». Et aller, Gladys, continue à parler pour dire n’importe quoi. Eh, oh, tu te rends compte une minute que tu monopolises un peu trop la parole pour dire… N’importe quoi ? Bon d’accord, elle avait toujours été ainsi. Parler pour parler. Avoir toujours quelque chose à dire. Et surtout ne pas laisser un silence s’installer. Alors ça, le silence, elle ne pouvait pas supporter. Elle détestait le silence plus que tout. Enfin, elle eut un sourire amusé lorsqu’il lui dit qu’il voulait bien qu’elle l’accompagne. Bon, d’accord, il avait eu l’air assez confus, mais euh… Enfin, ça voulait quand même dire que c’était un peu sincère. Puis, connaissant un peu Tanguy et le personnage qu’il était, s’il ne voulait pas la voir, elle l’aurait su. « Par ici ? Mais par ici ou ? ». Un instant, elle écarquilla les yeux, puis finalement… Ah… D’accord, il lui montrait la carte. Il fallait qu’elle se reconcentre, vraiment hein. « Oh… D’accord. Euh… L’auberge, je la connais, c’est là où je suis actuellement ! ». Et c’était en réalité, un peu le seul endroit qu’elle connaissait de la ville. Mais pour ce qui était du reste… Alors, elle en avait vu des pubs, genre pour le cinéma, mais… Eh bien, en réalité, elle ne connaissait pas si bien la ville comme sa poche, hein.  Bon, par contre, elle grimaça légèrement lorsqu’il prononça le mot arène. Bah, pourquoi fallait-il toujours que ce genre de chose surgisse… Quand on était supposé les avoir mis de côté ? C’était quelque chose qui arrivait assez souvent, à croire que c’était leur talent caché. « Une glace ? Par cette température ? Mais… Je croyais être la seule capable de faire ça ! Enfin, moi et les autres tarés des neiges, hein ! ». Euh, Gladys, vraiment. Ferme ta bouche, s’il-te-plait. C’est ton subconscient qui te parle, eh oh, tu m’écoute ? « Enfin, oui, comme je suis forcée de manger une glace ! Ca tombe bien, j’ai un peu faim aussi. ». GLADYS BON SANG, TU M’ECOUTE ? Vraiment, la réponse était négative. Aller, comme ça, on n’en parle plus. « Tu m’as dis que c’était par ou déjà les glaces ? Attends, non. J’essaye de me rappeler. Histoire que ça ne m’est pas servie à rien que tu me montre cette carte. ». Gladys regarda le paysage autour d’elle, puis… Pointa une direction, se tournant vers Tanguy, l’air interrogatif, comme pour savoir si c’était le bon chemin… Ou pas.
 



         

       

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Journal de bord
Ville d'origine : Rivamar
Équipe pokémon :
Inventaire :
dresseurs
dresseurs
Voir le profil de l'utilisateur
— Arrivé(e) le : 30/08/2016
— Posts : 227
— Ft : Graham Rogers
— Fiches : Raichu
Élekable
— T-Card : Limonde
— Banque : Miaouss
— Âge : 24 ans
— Job / Hobby : Dresseur, Geek, pro de la mécanique.
— Couleur : J'écris en goldenrod
— Pokédollars : 8341
— Poussi-pièces : 3
— Rp en cours : | Days run out | Fugitives | Of the night | batterie solaire | nonsence
MessageSujet: Re: Fugitives. ❄ Tanguy Jeu 23 Mar - 22:29

- Hein ? Oh… Des occupations, j’en ai pleins ! Et puis, heureusement qu’on n’est pas parfait en tout ! Tu t’imagines sinon, n’avoir rien à faire, rien à apprendre… Quel monde lassant…


Un être parfait, hein ? Mais qu'est-ce que la perfection, après tout ? Tout savoir, être Arceus ? Non, Tanguy n'avait pas cette vision aussi philosophique de la perfection... Il voyait la perfection dans cette neige, dans ses flocons. Elle. Bon, non, elle n'était pas parfaite. Mais c'était ces défauts qui la rendait parfaite. Vous suivez ? Ses défauts étaient comme taillés dans la glace, avec précision... Ils étaient visibles et finalement, très jolis.

- Sûrement, on ne le saura jamais. " dit-il en haussant les épaules.


Puis, le blondinet l'observa trifouiller la carte. Elle n'avait pas compris ses indications, hein ? Même l'auberge, le seul endroit qu'elle connaissait, il était sûr qu'elle serait incapable de la retrouver avec ce temps tout blanc. C'était pas elle la fille des neiges, pourtant ?

- Une glace ? Par cette température ? Mais… Je croyais être la seule capable de faire ça ! Enfin, moi et les autres tarés des neiges, hein !


... Tarée des neiges, alors. C'est la brunette qui le dit, pas l'ex Champion.

- C'est le genre d'endroit parfait pour les touristes un peu naïfs comme toi, pour qu'ils perdent leur argent facilement... Et oui, j'étais sûr que tu étais la seule capable de faire ça. Espèce de tarée des neiges.


Il lui donna une pichenette, soupirant. Irrécupérable, cette petite. Elle n'avait pas remarqué que le jeune homme rigolait en parlant du glacier. Mais... Il ne voulait pas la blesser. Alors ils iraient quand même manger cette glace. Même si c'était bizarre.
Gladys désigna une direction, au pif, visiblement, persuadée que c'était par là que se trouvait le glacier. Et... Et, non, elle ne s'était pas trompé. Petit miracle.

- Euh, ouais. C'est ça. Mais je te donne pas la carte, hein. Je veux pas qu'on se retrouve au Mont Couronné à cause de toi...

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Fugitives. ❄ Tanguy
Revenir en haut Aller en bas
Fugitives. ❄ Tanguy
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Les romantiques.
» Présentation de MaKuN
» syndrome Peter Pan...
» Entraînement de Tanguy
» TRADE REFUSÉE Chi - Mon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Obstacles :: In the game :: Sakai-
Sauter vers: