Tweets de @Obstacles_rpg


It Started to Sun. & Némésis.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: In the game :: Saprule :: Élevage de Pokémon
avatar

Journal de bord
Ville d'origine : Frimapic (Sinnoh).
Équipe pokémon :
Inventaire :
dresseurs
dresseurs
Voir le profil de l'utilisateur
— Arrivé(e) le : 18/12/2016
— Posts : 51
— Ft : Lydia Graham.
— Fiches : Frozen World.
— T-Card : Shock.
— Banque : Money.
— Âge : 23 ans. (20.07)
— Job / Hobby : Championne d'arène de Frimapic. Maîtresse d'école.
— Couleur : #0066CC
— Pokédollars : 4.010 ₽
— Rp en cours : Tanguy, Némésis.
— Thème : www
MessageSujet: It Started to Sun. & Némésis. Lun 3 Avr - 16:08
It Started to Sun.
Némésis & Glayds - Elevage de Pokémon, Saprule.
Le soleil ne c’était même pas encore levé que déjà Gladys avait le nez dehors, une écharpe autour du cou, une petite veste sur les épaules, et elle marchait d’un pas rapide à travers les rues de la ville. Candy, la petite Amagara faisait de son mieux pour la suivre, l’air très bougon, et fatigué. Elle détestait quand Gladys se levait super tôt pour aller faire des… Trucs de Gladys. La plupart du temps, ces trucs, c’était d’aller faire une longue exploration dans les montagnes enneigées, d’aller à la rencontre d’autres Pokémon, d’aller combattre quelques personnes, et surtout d’aller parler à tout le monde. Et tout cela, Candy, elle n’aimait pas trop, parce que ça impliquait toujours de croiser quelqu’un, et Candy détestait rencontrer du monde. Pendant ce temps, Gladys marchait joyeusement, en regardant les prospectus qu’elle avait trouvés la veille dans un office de tourisme. « Oh, tiens, ils font un élevage Pokémon pas trop loin… J’aimerai bien aller y faire un tour, ça te branche Candy ? ». Gladys tenait dans sa main une brochure qu’elle montrait à l’Amagara, et cette dernière faisait bien sûr la moue, exprimant son refus. « Ah, évidemment que non, ça ne te branche pas… Mais, je ne t’ai pas dit qu’ils faisaient des supers gâteaux pour les Pokémon de tous pleins de goûts différents… ». Bon, c’était un peu du mensonge, Gladys n’en avait aucune idée, mais elle tentait du mieux qu’elle pouvait d’amadouer le Pokémon préhistorique, et comme à chaque fois qu’on parlait de nourriture, eh bien Candy redressait la tête, toute attentive. Et voilà comment Gladys avait convaincu l’Amagara d’aller à l’élevage Pokémon.

Il y avait quand même quelque chose que Gladys n’avait pas, mais alors là pas du tout prévu. Et ce quelque chose c’était le trajet. Alors oui, elle s’y était jeté dessus sans même regarder où se trouvait cette pension. Eh bien, c’était à Saprule. Soit, presque à l’opposé de l’endroit où elle se tenait. « On va devoir prendre le bus Candy, et tu vas devoir rentrer dans ta pokéball, je ne pense pas que le chauffeur voudra te laisser monter… Ils sont nuls ici, à pas accepter les Pokémon glace ! ». Elle avait dit ses dernières paroles pour ne pas que l’Amagara culpabilise de trop d’être immense et lourde. Et puis, elle avait remis la shiny dans sa ball, et elle était monté dans le bus, avait payé son ticket direction Saprule. Et le soleil avait commencé à pointer le bout de son nez. Et par Kyurem ! Qu’il faisait chaud à Saprule ! Elle portait bien son nom cette ville… Même pas l’après-midi qu’on mourrait déjà de chaud. Sans plus attendre, Glayds avait entreprit de chercher la direction de cette pension, tout en enlevant son écharpe et sa veste, parce qu’elle n’en pouvait déjà plus de les avoir sur elle ; et malheureusement, elle n’allait pas sortir Candy, parce qu’elle allait tout simple mourir de chaud si elle restait trop longtemps dehors.

Après avoir un peu cherché dans tous plein d’endroit, Gladys avait finalement trouvé la pension un peu à l’écart de la ville. Une petite maison, un grand jardin, quelques Pokémon en extérieur… Cet endroit, c’était le paradis. Gladys ne pouvait s’empêcher d’être émerveillée face à cette beauté. « Moh que c’est tout mignon ici ! ». Et elle le disait à voix haute. Et elle avait eu l’envie d’aller visiter d’un peu plus près ces lieux. Alors, où qu’elle se cachait cette porte d’entrée ? Bon, elle ne se cachait pas, il suffisait juste de suivre le chemin, mais bon, comme Gladys avait un peu la tête dans les nuages, elle n’avait pas vraiment remarqué du premier coup d’œil ce chemin. Arrivée devant la porte, elle frappa, doucement, avant de pousser la porte. « Bonjour ! Il y a quelqu’un ? J’espère ne pas venir déranger, surtout de si bon matin… ». Et en attendant que quelqu’un veuille bien arriver, Gladys se mit un peu à observer tout ce qui composait la pièce, en partant des petits papiers, des posters, des photos. Rien n’échappait à son regard, enfin, tout de tout ce qu’elle pouvait voir de sa place en tout cas.
(c) sweet.lips

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Journal de bord
Ville d'origine : Steukin
Équipe pokémon :
Inventaire :
team shelters
team shelters
Voir le profil de l'utilisateur
— Arrivé(e) le : 23/03/2017
— Posts : 113
— Ft : Nina Dobrev
— Fiches : The story of my life... & Between love, hate and friend ! & Meet me !
— T-Card : Dream Team !
— Banque : I don't need dollar bills to have fun tonight !
— Âge : 23 ans.
— Job / Hobby : Sbire de la team Shleters & Bénévole à l'élevage pokémon.
— Couleur : Je vous parle en #FA8072 !
— Pokédollars : 7 785 pokédollars !
— Rp en cours : ☮ Nausicaa
☮ Léandre
☮ Gladys
☮ Cassie
MessageSujet: Re: It Started to Sun. & Némésis. Jeu 6 Avr - 11:23

It Started to Sun
Feat Gladys.


Aujourd’hui, je travaillais à l’élevage pokémon. Il n’y avait aucune mission Ranger à l’horizon, et cela allait permettre de faire une petite pause. J’étais passée hier chez les Shelters et les discussions avaient été houleuses. Cette journée me permettrait de me changer les idées. Malheureusement, seul point négatif au tableau, Néri ne pouvait pas m’accompagner, et je me doutais déjà du cinéma qu’il allait me faire. Mais la décision ne tenait pas qu’à moi, mais bien aux gérant de l’établissement, et ils avaient été catégoriques là dessus. Du moins, pour le moment. Même s’ils n’étaient pas là aujourd’hui, je n’aurais jamais pris le risque d’enfreindre leur règle.

J’avais donc proposé à Néri de rentrer dans sa pokéball pour une partie de la journée. Il pourrait faire la route de l’allé et du retour avec moi, et je le sortirais pendant mes pauses. S’il restait sage, je lui avais même proposé d’aller se dégourdir les pattes avec quelques combats. Il semblait ravit à cette idée, mais malgré tout, lorsqu’il dû rentrer dans sa pokéball, le petit Héricendre m’avait fait un nouveau cinéma. Après moulte et moulte négociation, j’avais réussis à le faire entrer, lui rappelant bien qu’il ne devait en aucun cas sortir de cette dernière. Sinon, les sanctions seraient plus importantes. Je ne souhaitais pas perdre ma place ni passer mon temps à courir derrière lui.

Ecoutant mes demandes, il était resté sage, je ne sais par quel miracle. En arrivant à l’élevage, j’avais posé mes affaires au pied du PORTE MANTEAU, comme à mon habitude. Je gardais néanmoins la pokéball de Néri sur moi, par habitude. A peine eu-je passer la porte de la salle de pause des employés que le PARFUM de l’accueil vint me chatouiller les narines. C’était un parfum fleurit, très agréable pour les clients, comme pour les employés.  Seul ombre au tableau, la musique, qui me paraissait légèrement vieillotte. Mais cela semblait purement personnel puisque je n’aimais guère le son de la CLARINETTE qui semblait ravir les oreilles de ma patronne. Il n’y avait personne pour l’heure, ce qui allait me permettre de faire le tour pour saluer les pokémons. C’était le SIGNE d’une bonne journée.

Je commençais mon tour par les salles réservées aux bébés pokémons. Le RADIATEUR permettait à l’endroit d’être chauffé en permanence, l’atmosphère y était douce et agréablement chaude. La plupart des pokémons étaient clames, certains dormaient encore. Certains se trémoussaient devant le MIROIR, me faisant pouffer de rire. Je sortis de la salle sans bruit pour rejoindre celles d’entrainements. Quelques pokémons y étaient déjà et s’entraînaient sous le regard bienveillant d’un éducateur. A côté, une salle plus libre où les pokémons pouvaient se détendre. Ce matin, ils semblaient bien agités et la salle de « détente », ressemblait plus à une JUNGLE. Après tout, ils ne se gênaient pas, autant les laisser évacuer le stress et la concentration que leur demandaient les entraînements.

Je m’apprêtais à revenir dans la salle d’accueil lorsque mes yeux s’arrêtèrent sur la fenêtre donnant sur le jardin de l’établissement. Vu de la, il semblait GARGUANTUESQUE. C’était un véritable bonheur pour les pokémons voulant se dégourdir les pattes. Alors que je m’apprêtais à reprendre ma route, un psykokwak fila entre mes pieds, visiblement en train de s’échapper de son activité. Il avait à la main une LOUPE, collée à son œil droit. Il devait sortir d’un des bureaux. Cela n’allait pas plaire au patron, qui n’appréciait pas que l’on rentre dans son espace personnel. D’autant plus que tout y était rangé méticuleusement, si bien que le bureau ressemblait à un MUSEE.

Je me précipitais à la suite du pokémon, tentant de le rattraper avant qu’il ne fasse plus de bêtises. J’entendis à ce moment là une voix féminine s’élever de l’accueil. Le psykokwak devait l’avoir entendu également puisqu’il bifurqua soudainement vers la salle. Il déboucha dans cette dernière, toujours aussi rapide. Heureusement, la jeune femme avait refermé la porte derrière elle, me permettant d’intercepter le psykokwak pendant qu’il tentait de faire demi tour. « Bonjour ! » Le psykokwak se débattit une nouvelle fois, pour s’échapper. J’en profitais pour récupérer la loupe qu’il tenait, ce qui ne le mit pas de meilleure humeur. « Non vous ne dérangez pas désolé pour cet incident, psykokwak a du s’échapper... » Manquant de force, le pokémon réussit à lutter contre mon étreinte et à s’échapper de nouveau, se mettant à courir dans différentes direction, bousculant plusieurs étagères en les faisant trembler dangereusement. « Zut ! Je suis désolé pour le dérangement il faut juste que je... » Ayant apprit de sa première capture, le psykokwak feintait à chaque tournant pour ne pas se faire attraper, ne rendant ma tâche que plus compliqué.

Revenir en haut Aller en bas
It Started to Sun. & Némésis.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» It started out with a kiss, how did it end up like this ? It was only a kiss... [Duc(hesse) :} ]
» Let's get the party started > ouvert à tous
» Let's get the party started
» 01. let's get the party started - Shane & Lynn app'.
» 4Th X Let's get the party started

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Obstacles :: In the game :: Saprule :: Élevage de Pokémon-
Sauter vers: