Tweets de @Obstacles_rpg


« Find Solice. » & Alizée
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: In the game :: Route 06 :: Plages du Nord
avatar

Journal de bord
Ville d'origine : Algatia (Hoenn).
Équipe pokémon :
Inventaire :
collectionneurs & scientifiques
collectionneurs & scientifiques
Voir le profil de l'utilisateur
— Arrivé(e) le : 03/04/2016
— Posts : 631
— Ft : Hugh Dancy.
— Fiches : Story.
— T-Card : Team.
— Banque : Bank.
— Âge : 39 ans. (16.03)
— Job / Hobby : Maître de Hoenn.
— Couleur : #008080
— Pokédollars : 11.460 ₽
— Poussi-pièces : 03.
— Rp en cours : Alizée, Crystal, Roxann, Tanguy.
— Thème : www
MessageSujet: « Find Solice. » & Alizée Mar 7 Mar - 20:28
Find Solice
Alizée & Pierre
Une plage. Et, ce n'était pas vraiment n’importe laquelle ! Une grande plage recouverte de galets. Et certainement, une plage que personne personne sur l'île ne connaissait. Bien sûr, qui viendrait dans un endroit où l’on manque de se tordre la cheville à chaque instant, et que, dans l’eau on ne peut trouver que des Carvanha, ou autres créatures un peu menaçantes et pas très agréables à regarder ? Ce n’était pas la première fois que Pierre venait ici. Même, si d’accord, la première fois, il pleuvait des cordes, et clairement, le paysage était totalement différent maintenant qu’il n’y avait plus de pluie, si bien qu'on pourrait croire ne plus du tout être au même endroit. Cette fois-ci, il faisait juste un froid glacial, avec un vent, qui venait accompagner le tout. Bon, clairement, on pouvait en déduire que la météo aimait bien se déchaîner dans le coin… Même Lutèce, qui d’habitude n’en avait vraiment rien à faire du temps qui pouvait faire, était en train de rouspéter dans son coin, un peu à l’écart de tout le monde, comme d'habitude quoi. Mais heureusement qu’elle était là, parce que sans elle, c’était presque certain que Pierre n’aurait sans doute jamais su retrouver le chemin vers cette plage de galets. Finalement, après avoir brièvement observé tout autour de lui, il se retourna vers Alizée, bien qu’elle fût juste à côté de lui en fait.  « Eh bien… Voilà les plages du Nord ! Elles portent totalement bien leur nom aujourd’hui. ». Lui montrant l’endroit d’un signe de tête, parce qu’il faisait beaucoup trop froid pour qu’il sorte les mains des poches de son manteau. Rah, ils avaient vraiment choisi la mauvaise journée pour venir ici… Pour être honnête, jamais de lui-même, il ne serait revenu ici. Enfin, peut-être, si… Mais, quand il ferait plus chaud quoi. Sauf que l’idée de venait pas vraiment de lui. C’était Alizée qui lui avait demandé – quoique, insisté conviendrait un peu mieux, en réalité – parce que Carole venait d’ici, et que du coup, il y avait peut-être d’autres volatiles. « Mais je sais pas si tu arriveras à y trouver ton bonheur, maintenant… Avec ce froid… ». Pierre leva son regard vers le ciel… Gris, bien sûr. Rien d’étonnant, il l’était depuis quelques jours, ce gris et ce froid anormal à une telle époque, alors qu’il aurait dû y avoir quelques premières fleurs, ou… De la pluie, parce que c’était la saison de la pluie. Bien sûr, il fallait qu’au même moment, une belle bourrasque glacée arrive, sinon, cela n’aurait pas été drôle. Et, il en eut  un léger frisson. Puis il soupira finalement, parce que bien sûr, chaque fois qu’il y avait du vent, c’était certain qu’il se retrouvait avec trois mèches devant les yeux ; et comme Pierre avait un peu froid aux mains, ben, c’était tant pis, il resterait avec une allure stupide un moment. Finalement, il reposa ses yeux vers Alizée, qui se tenait à côté de lui. Et bon sang, qu’il était encore en train de la contempler ; parce que, ce n’était pas quelque chose dont il se lassait en fait… Ah, c’est vrai qu’une partie de lui voulait plus que tout être dans un endroit chaud, et à l’abri de ce froid mortel ; mais bon, Alizée avait voulu venir ici, alors il n’allait pas se priver de sa présence, hein. Même si, se retrouver au chaud avec elle, et même se tenir chaud mutuellement… Ahem, cette pensée le fit sourire, si bien qu’il ne pouvait plus vraiment retrouver un air sérieux. Bon, tant pis. De toute façon, être sérieux, c’était un peu nul, parfois. « Bon, et maintenant qu’on est là, tu as prévu de faire quoi ? Y a peut-être des falaises, la-bas... Je suppose que si tu cherches des ailés, on peut aller y faire un tour ? ». Il c’était approché un d’elle toujours dans un sourire, pour venir frôler son bras – enfin, plutôt la manche de son vêtement, parce qu’avec la masse d’habits qu’ils pouvaient porter…
© 2981 12289 0

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Journal de bord
Ville d'origine : Cimetronelle
Équipe pokémon :
Inventaire :
dresseurs
dresseurs
Voir le profil de l'utilisateur
— Arrivé(e) le : 09/11/2016
— Posts : 70
— Ft : Victoria Magrath
— Fiches : www ; www
— T-Card : www
— Banque : www
— Âge : 29 ans
— Job / Hobby : Ex-championne de Cimetronelle, dresseuse spécialisée dans le type Vol et les ballets aériens
— Couleur : #9966FF
— Pokédollars : 4 060.
— Rp en cours : www ; www ; www
— Thème : www
MessageSujet: Re: « Find Solice. » & Alizée Mar 7 Mar - 23:36


   
   Pierre & Alizée
   Find Solice

L
e printemps était censé bientôt pointer le bout de son nez. Au lieu de ça, les côtes de Paoles restaient exposées aux vents froids et pluvieux qui venaient de l'océan. Elle ne pouvait pas vraiment se plaindre du temps qu'il faisait, elle était arrivée au début de l'hiver sur l'île, et n'en connaissait pas les spécificités, mais partout elle entendait râler que le temps était bizarre, alors soit. Néamoins elle n'y accordait pas plus d'importance parce qu'elle adorait toujours autant sentir des bourrasques voler dans ses cheveux, s’infiltrer dans ses habits et la pousser comme si elle allait s'envoler, et elle adorait cette sensation. Mais si ça arrivait un jour, nul doute qu'elle piaillerait comme une gamine, et rendrait ses tripes. Et puis aujourd'hui elle se baladait en compagnie de Pierre, alors il était hors de question que ça arrive. Cela faisait quelques jours depuis qu'ils s'étaient revus, et ils ne se lâchaient quasiment plus d'une semelle, profitant tranquillement l'un de l'autre, bien à l'abri au chaud. Mais Alizée était femme d'action, et elle avait fini par insister auprès de son cher et tendre pour aller se balader du côté des plages où il disait avoir trouvé Carole. Dans un premier temps afin de remplir son petit pokédex personnel, dans un second pour se dégourdir les jambes, et les ailes de ses compagnons à plumes, et enfin pour y trouver d'autres volatiles. Il allait sans dire que la dernière raison était la principale. Et Pierre n'avait pas mis longtemps avant de céder, et fort heureusement il se souvenait du trajet. Les voilà donc devant une plage de galets déserte secouée par des vagues assez violentes. Ah, il allait sans dire qu'elles ne valaient pas celles de sable blanc et fin du port de plaisance. Mais elle s'en fichait, elle aurait pu être dans l'endroit le plus glauque du monde qu'elle aurait été contente de découvrir de nouveaux paysages, surtout en compagnie de Pierre. « Eh bien… Voilà les plages du Nord ! Elles portent totalement bien leur nom aujourd’hui. » lança ce dernier en désignant l'horizon. Il n'avait pas tord : le ciel était d'un gris maussade, les vents se déchaînaient comme pas possible, formant une chanson étrange dans l'air, et la mer était agitée. Y'avait plus joyeux. Elle frémit en sentant une énième brise dans sa nuque, resserra son écharpe, mais elle hocha la tête dans un sourire, les yeux fixés vers les corniches là-bas, dans l'espoir d'y voir un pokémon. Pierre devina bien sa pensée, alors qu'il s'approchait et effleura sa manche. Elle attrapa bien vite ses doigts, les fourra avec les siens dans la poche du manteau de l'ex maître de ligue, et reprit sa marche en faisant gaffe à pas se tordre une cheville sur un caillou. « Quand même c’est bizarre ce temps… Il devrait pas faire si froid… C’est normal, ici ? » Elle releva les yeux vers son homme, observant un instant d'un air amusé, les mèches bouclées qui retombaient sans arrêt sur son front en raison du vent. Quant aux siennes... Elles faisaient n'importe quoi, et ça ne l'agaçait absolument pas. Lutèce les suivait de loin, tout comme Cyclone qui se laissait nonchalamment bercer par le vent. Il s'était plutôt bien habitué à Pierre, et Lutèce demeurait assez loin de lui pour ne pas qu'il panique pour un rien. Elle lui jetait un coup d’œil de temps à autre, mais elle avait confiance, ses récents combats avaient su le mettre un peu en confiance, et il était déjà moins peureux qu'à son arrivée, Alizée avait su mettre cet hiver à profit.
WILDBIRD

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

I believe, I can fly...
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Journal de bord
Ville d'origine : Algatia (Hoenn).
Équipe pokémon :
Inventaire :
collectionneurs & scientifiques
collectionneurs & scientifiques
Voir le profil de l'utilisateur
— Arrivé(e) le : 03/04/2016
— Posts : 631
— Ft : Hugh Dancy.
— Fiches : Story.
— T-Card : Team.
— Banque : Bank.
— Âge : 39 ans. (16.03)
— Job / Hobby : Maître de Hoenn.
— Couleur : #008080
— Pokédollars : 11.460 ₽
— Poussi-pièces : 03.
— Rp en cours : Alizée, Crystal, Roxann, Tanguy.
— Thème : www
MessageSujet: Re: « Find Solice. » & Alizée Mer 8 Mar - 1:28
Find Solice
Alizée & Pierre
Eh bien, au moins il avait visé juste avec les espèces de petites falaises. Lentement, il sentit les doigts d’Alizée venir se poser sur les siens… Et s’il eut un petit temps d’hésitation, il en vient finalement à venir lier ses doigts entre les siens. C’était un peu étrange comme sensation, mais subitement, Pierre n’avait plus aussi froid ; c’était fou, comme le contact jouait pour beaucoup. Il tourna son regard vers elle, le sourire aux lèvres. Ah qu’il adorait la contempler, avec ses cheveux qui volaient au rythme du vent… Enfin, ils reprirent le chemin vers les pics rocheux, ou qu’importait le nom qu’ils pouvaient bien avoir. Mais finalement, Alizée reprit la parole. Le froid, tout ça… Ah. Pierre baissa les yeux vers le sol un instant, avant de prendre son air sérieux, comme à chaque fois qu’on lui parlait d’un truc qui sortait de la banalité, qu’il devait un peu réfléchir… Il prenait son air chiant, celui dont on savait qu’il allait probablement se mettre à parler jusqu’à ce qu’il ait pu dire tout ce qu’il avait envie de dire. « Non. Je ne pense pas que ce soit normal… Si tous les habitants viennent s’en plaindre... Mais de toute façon, rien n’est normal ici. ». Pierre en soupira, et l’air était tellement glacé que son souffle se matérialisait. C’était beau… Mais en même temps effrayant. Comment était-il possible que quelque chose soit si sublime et si… Dangereux à la fois ? Pierre en eut un nouveau frisson, bien que cette fois-ci, il ignorait s’il venait du froid, ou de la simple idée qu’un malheur risquait encore de frapper. Parce qu’on dirait presque que les saisons avaient disparu, pour plonger l’île dans un hiver sans fin. « Il se trame toujours quelque chose de pas très… Net. ». Et si on voulait des preuves, suffisait juste d’ouvrir un peu les yeux, de se renseigner sur ce qui c’était produit. Tout n’était qu’un mystère. Mais après, il était vrai de dire aussi que Pierre n’avait jamais réellement cherché à trouver une cause à tout cela, ou à se renseigner un peu plus. Un jour peut-être, quand l’envie lui prendrai… Par endroits, le sol était complètement gelé, et… Dire que s’il y avait de l’eau et que tout pouvait céder à n’importe quel moment…

Ah et tiens. Il avait parlé que quelque chose de pas très net se tramait ? Eh bien… même à moindre échelle, il se passait des trucs louches. Des trucs louches… Qui s’appelaient Arthur. Et qui, pour une raison ou pour une autre, avait décidé de sortir faire sa promenade tranquille. Et c’est un peu comme cela qu’on se retrouve avec un Keunotor qui surgit de nulle part. Enfin, de nulle part, non. Il sortait de sa pokéball, juste. Pierre en eut même un sursaut, parce qu’il aurait pu s’attendre à tout sauf à ça. Mais, il devait agir vite, parce que sinon, catastrophe il y aurai. Et c’était problématique. Pour deux raisons très simples. La première, c’était qu’il y avait Lutèce pas très loin, et Lutèce ne pouvait pas voir le Keunotor, même en peinture. La deuxième, c’est qu’Arthur avait trouvé amusant de sortir pour… Probablement faire des catastrophes.  Ah, et éventuellement, il y avait un troisième problème, c’est qu’il n’avait jamais parlé de Arthur à Alizée… Et il n’avait jamais compté le faire d’ailleurs. Parce que, bon sang. Un Keunotor stupide… Arthur n’était qu’un Keunotor stupide. Il n’y avait qu’à voir sa tête. Il était totalement simplet, et on voyait très bien qu’il lui manquait deux neurones – si ce n’était pas plus. Eh bien soit. Tout était un peu - voire beaucoup - problématique, mais… Bon, il fallait se concentrer sur le plus simple à régler. Donc Lutèce. « Luth, tu t’arrêtes de suite, et tu vas voir ailleurs s’il n’y a pas un chemin plus simple pour aller à cette falaise. ». Il fallait toujours parler sèchement avec elle dans ce genre de situation… Mais au moins, cela avait le mérite de marcher, puisque l’intéressée en question partie – non sans bougonner, tout de même. Pierre se passa une main dans les cheveux, qu’il laissa d’ailleurs un moment, comme à chaque fois qu’il se trouvait dans une situation un peu embarrassante. Actuellement, il voulait faire disparaître Arthur, et il le haïssait de toute son âme. Et Arthur, il s’en fichait royalement, parce qu’il poussait des petits rugissements, en venant faire des cercles autours de leurs jambes…
© 2981 12289 0

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Journal de bord
Ville d'origine : Cimetronelle
Équipe pokémon :
Inventaire :
dresseurs
dresseurs
Voir le profil de l'utilisateur
— Arrivé(e) le : 09/11/2016
— Posts : 70
— Ft : Victoria Magrath
— Fiches : www ; www
— T-Card : www
— Banque : www
— Âge : 29 ans
— Job / Hobby : Ex-championne de Cimetronelle, dresseuse spécialisée dans le type Vol et les ballets aériens
— Couleur : #9966FF
— Pokédollars : 4 060.
— Rp en cours : www ; www ; www
— Thème : www
MessageSujet: Re: « Find Solice. » & Alizée Sam 11 Mar - 15:46


   
   Pierre & Alizée
   Find Solice

S
entir ses doigts chaleureux contre les siens lui donnait envie de se lover contre lui pour se réchauffer toute entière et se prémunir du vent qui soufflait, pour sûr que Pierre ne serait pas contre. Mais elle se contente de lui sourire, de continuer leur balade sous ce ciel gris qui semblait étouffer le monde, l'envelopper sous une cape de froid. Ce manège durait depuis quelques jours, et elle devait avouer rêver de soleil et d'azur. Elle avait donc orienté la discussion sur les températures, n'ayant rien d'autre à se mettre sous la dent comme sujet de conversation, et Pierre avait pris cet air si sérieux comme il réfléchissait, ça la faisait rire tout bas de le voir ainsi, comme si chaque question qu'elle lui posait déterminait sa vie. « Non. Je ne pense pas que ce soit normal… Si tous les habitants viennent s’en plaindre... Mais de toute façon, rien n’est normal ici. » Oh. Alors c'était comme ça pour lui ? A part ce temps étrange, Miranoir était pour Alizée une petite île simple et sympathique, elle ne voyait pas trop à quoi il faisait référence. Il soupira, et voir son souffle se matérialiser en buée la fit frissonner autant qu'elle eut envie de l'embrasser. Elle ne se gêna pas, elle ne se privait d'aucun câlins ou tendresses, mais elle avait tant l'air d'être pot de colle que des fois elle se retenait. Une autre brise gémissante fit s'envoler son écharpe. « Il se trame toujours quelque chose de pas très… Net. » Elle leva les yeux vers la corniche, resserra ses doigts contre ceux de Pierre comme si quelque chose allait subitement les séparer, la faire s'envoler, elle s'y accrocha comme à une ancre. Elle eut un regard un peu inquiet vers leurs pokémons, Cyclone flottait paisiblement, et Lutèce boudait dans son coin comme d'habitude. Allons, elle se faisait sans doute des idées, Pierre jouait à l'effrayer. Elle n'était pas une enfant, et tout de même plus prudente qu'à ses 15 ans. Elle se revoyait chuter inlassablement de l'arbre en hurlant... Mais elle se secoua, se remit en marche, faisait mine de rien, alors qu'elle voulait juste se réfugier contre son amoureux pour l'éternité. Elle n'était pas infaillible, Alizée, elle avait beau être une femme pleine de vie, de jugeote, parfois, comme dans ces instants elle sentait son coeur paniquer à l'idée que des malheurs puissent arriver sur elle, sur Pierre ou Cyclone. Et puis il y eut un éclair rouge qui les stoppèrent à nouveau, un bruit de pokémon, et elle n'eut qu'à baisser des yeux étonnés vers leurs chevilles pour y découvrir... Un keunotor. Pierre était mortifié, ça se voyait à sa tête et ses doigts qu'il occupa aussitôt dans ses cheveux, Cyclone, ayant vu un être humain inconnu, restait à l'écart, et Luth, sur un ordre de Pierre, avait fiché le camp, sans doute pour qu'elle n'attaque pas ce pokémon, qu'elle aurait pas su dire qu'il aurait réagi ou se serait protégé vu combien il semblait simplet. Et la seule vue de ce pauvre keunotor imbécile lui ôta toutes ses mornes idées, et elle sentit ses épaules la secouer d'un rire qu'elle eut du mal à calmer quand elle comprit que ce keunotor était à Pierre. Il ne disait plus rien, il ne regardait même pas l'animal qui leur tournait autour en rugissant doucement comme pour avoir des caresses. « Alors comme ça tu as un keunotor ?... » le taquina-t-elle d'un sourire amusé en lâchant doucement sa main pour s'accroupir devant le castor, qui pencha la tête, rugit à nouveau. Elle tendit la main pour la passer sur la fourrure marron du pokémon qui esquiva, craintif... Et fonça droit dans un rocher en fuyant. Si ce keunotor n'avait pas l'air de posséder beaucoup de neurones, il venait sans doute d'en prendre quelques unes. Alizée s'était figé en voyant ça, avant de toussoter et de se redresser, époussetant au passage son manteau pour se donner une contenance. Elle avait déjà vu l'équipe de Pierre, mais elle ne pensait pas que ce keunotor la complétait, et elle comprenait pourquoi il ne l'avait pas présenté, elle devait avouer. Lui était-il vraiment utile, ce keunotor ? Elle ouvrit la bouche tout en observant le castor tenter de s'accoupler à la pierre qui l'avait assommé deux minutes plus tôt, la referma. Parce qu'elle ne voyait vraiment pas ce qu'elle pouvait dire pour ôter ce silence gênant qui planait sur eux, et elle risquait plutôt de bien enfoncer Pierre. La voilà préférant triturer une mèche violette, jetant un regard au maître de ligue...
WILDBIRD

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

I believe, I can fly...
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Journal de bord
Ville d'origine : Algatia (Hoenn).
Équipe pokémon :
Inventaire :
collectionneurs & scientifiques
collectionneurs & scientifiques
Voir le profil de l'utilisateur
— Arrivé(e) le : 03/04/2016
— Posts : 631
— Ft : Hugh Dancy.
— Fiches : Story.
— T-Card : Team.
— Banque : Bank.
— Âge : 39 ans. (16.03)
— Job / Hobby : Maître de Hoenn.
— Couleur : #008080
— Pokédollars : 11.460 ₽
— Poussi-pièces : 03.
— Rp en cours : Alizée, Crystal, Roxann, Tanguy.
— Thème : www
MessageSujet: Re: « Find Solice. » & Alizée Dim 12 Mar - 22:12
Find Solice
Alizée & Pierre
Ah, il avait vraiment un don ce Keunotor. Le don de surgir au bon moment, et de tout casser. Le don de plonger tout le monde dans une extrême gêne. Pierre n’avait même pas parlé depuis qu’il avait renvoyé Luth plus loin. Tellement qu’il était abasourdi. Mais c’était normal, il lui fallait son temps de compréhension, qu’il réfléchisse ; ce qui était tellement normal. Avait-il la possibilité de retourner dans le passé pour éviter ce moment ? Non, pas vrai ? Eh bien… C’était fort dommage. Ah, et il savait qu’Alizée en riait. Bon, c’était normal, parce que lui le premier l’aurai fait. Comment était-il simplement possible de ne pas rire quand on voyait un Keunotor, hein ? Puis, il fallait le dire, Arthur était un gang de clown à lui tout seul. Fidèle à son espèce, il ne possédait pas grand-chose dans la cervelle – d’ailleurs, sans doute qu’il était moins intelligent que tous ses autres congénères – et il faisait tout le temps des trucs stupides. Cette fois, c’était pousser des rugissements en tournant autour de leurs jambes. Bon, ce n’était pas grand-chose, il n’y avait que la gêne de posséder un Keunotor, voilà tout. Tout aurait pu s’arrêter ici. Pierre avait grommelé quelques mots incompréhensibles, avec un air faussement mécontent, lorsqu’Alizée avait découvert le Keunotor. Mais, il avait fallu qu’Arthur fuie. Comme si sa vie en dépendait. Pour… Aller se cogner contre un arbre, probablement. Oui, parce que Pierre avait entendu le choc, mais il ne l’avait pas regardé. Et comme Arthur adorait les arbres, son esprit avait relié le choc d’Arthur contre le tronc d’un arbre. Sauf que non, c’était raté ! Le rongeur s’était pris un bon rocher dans la face. Ah, ses goûts changeaient… Mais il n’en restait tout de même pas doué. Pierre avait soupiré, longuement soupiré. Et il c’était passé une main sur le visage, comme si cela allait le cacher, le rendre invisible de la situation. Encore une fois, tout aurait pu s’arrêter là. Parce qu’en soit, c’était juste un Pokémon un peu maladroit, voilà, un peu gênant, mais rien de plus. Sauf que… Ben non, rien ne pouvait s’arrêter ainsi. Arthur ne pouvait tout simplement pas s’arrêter en si bon chemin, voyons ! Cela aurai été beaucoup trop beau. Il fallait qu’il montre au rocher à quel point il était content d’avoir été assommé. « Arthur ! Tu t’arrêtes. ». Mais Arthur n’était pas Luth. Pierre pouvait lui demander cinq cent fois de s’arrêter, le petit bonhomme ne le ferai que quand il en aurai envie ; et il en avait envie qu’un fois qu’il arrivait à pousser Pierre à bout. Quelle plaie, franchement. Pierre ferma les yeux, se passant les mains sur ses tempes, plus crédible, ce n’était pas vraiment possible. Finalement, il se risqua à ouvrir les yeux, et à lancer un regard vers Alizée. Franchement, il ignorait si elle voulait rire de la situation, ou… Ou, il n’en avait aucune idée. « On va partir loin, et le laisser là, hein… J’en peux plus de lui. Il fera sa vie seule. ». Pierre avait soupiré ses mots, bah, quitte à ne pas être crédible, autant s’enfoncer toujours plus… Il attrapa la main d’Alizée, et il l’entraîna un peu plus loin. Sans même poser un seul regard sur Arthur. Parce que, bon sang, il voulait à tout prix s’éloigner de lui. De toute façon, il savait bien qu’Arthur les suivraient à un moment ou à un autre… Et puis, une fois qu’ils furent un peu éloignés, Pierre soupira à nouveau – il soupirait trop, beaucoup trop, il s’en rendait compte, et sans doute qu’il devait avoir cet air blasé de tout, et rien qu’à l’idée de savoir qu’il avait cette tête, il devait toujours plus blasé – et toussota, pour reprendre la parole. « Alors… Rien n’était prévu… Du coup, je t’en prie, libère-toi, te retiens pas, hein… ». Bien sûr, qu’il s’agissait juste là de lui dire qu’elle pouvait ouvertement se foutre de sa tronche autant qu’elle voulait. Ah, et d’ailleurs, c’est qui qu’on voyait arriver en trottinant ? Eh bien, c’est un Arthur… Malheureusement.
© 2981 12289 0

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Journal de bord
Ville d'origine : Cimetronelle
Équipe pokémon :
Inventaire :
dresseurs
dresseurs
Voir le profil de l'utilisateur
— Arrivé(e) le : 09/11/2016
— Posts : 70
— Ft : Victoria Magrath
— Fiches : www ; www
— T-Card : www
— Banque : www
— Âge : 29 ans
— Job / Hobby : Ex-championne de Cimetronelle, dresseuse spécialisée dans le type Vol et les ballets aériens
— Couleur : #9966FF
— Pokédollars : 4 060.
— Rp en cours : www ; www ; www
— Thème : www
MessageSujet: Re: « Find Solice. » & Alizée Dim 19 Mar - 15:54


   
   Pierre & Alizée
   Find Solice

E
n réalité, elle avait un peu de mal à imaginer Pierre avec un animal aussi stupide, mais il fallait dire qu'il en voyait des vertes et des pas mûres avec Lutèce, ou Charles. Mais celui-là... Il était cent fois plus gênant que Lutèce ou même Carole, parce que même si Carole faisait des bêtises, elle avait toute sa tête et elle les faisait en parfaite connaissance, ce qui ne semblait pas être le cas de cet Arthur qui continuait de se frotter allègrement à une pierre. Bon, peut-être qu'elle le sous-estimait, mais tout de même, il aidait pas. Si elle avait voulu en rire au début, elle était maintenant aussi gênée que le proprio de ce pauvre animal. Parce que tourner autour de leurs jambes ça passait, se cogner contre un rocher ça passait, mais ça... Tant et si bien que son homme en eut assez de subir tout ça, il n'avait toujours pas dit un mot depuis qu'Arthur était apparu, mais il attrapa sa main pour l'entraîner plus loin. « On va partir loin, et le laisser là, hein… J’en peux plus de lui. Il fera sa vie seule. » Oui voilà clairement, ils abandonnaient le pokémon, qu'on se demandait comment il avait pu survivre dans la nature sans un dresseur, ou alors avec tellement de chance d'idiot qu'il arrivait à passer outre la moindre situation. Bref, ils se stoppèrent un peu plus loin, à l'abri des rochers, et de la vue du Keunotor, en direction des falaises qui demeuraient leur but, après tout, ils étaient là pour des oiseaux. Pas pour un castor débile. « Alors… Rien n’était prévu… Du coup, je t’en prie, libère-toi, te retiens pas, hein… » Elle rit doucement, amusée de l'air blasé qu'il affichait, cet air si sérieux face à la stupidité des événements. Elle attrapa son visage pour déposer un baiser sur sa joue. « T'en fais pas, je t'aime quand même malgré tout. » Ah, pas le meilleur lieu pour faire ce genre de déclaration, elle avait lâché ça spontanément, mais c'était la vérité, du moins elle espérait que Pierre ne remarque rien. De toutes manières, leurs pensées et regards furent déviés par l'arrivée du castor qui trottinait dans leur direction. Il n'était même pas mignon pour compenser. Elle ouvrit la bouche, mais ses mots lui furent arrachés par une violente bourrasque qui amena froid et neige soudaine, la faisant piailler de surprise, et s'accrocher à Pierre. Levant le nez en l'air, son visage fut vite arrosé par un mélange de neige et de... glaçons ? Son hypothèse fut vite validée en entendant des grêlons commencer à rebondir sur les galets. « Il faudrait qu'on s'abrite... » Ou rentrer. lle marmonna en cherchant un renfoncement, une cavité du regard, et pendant ce temps la tempête de neige redoublait de violence, à les faire s'envoler. Elle voulait pas, elle voulait surtout pas alors elle était agrippée à Pierre comme une moule à son rocher, à moins que ledit rochard ne s'envole aussi. Elle jeta un regard inquiet à Cyclone, qui était un peu malmené, et elle tira sa pokéball de sa poche avant de le perdre. Ce serait terrible, elle serait aussi paniqué que son cher Cryptéro, s'ils venaient à se perdre. Quant au Keunotor... « Pierre... Le keunotor, il est passé où ? » demanda-t-elle finalement, balayant le paysage des yeux, sans voir la moindre trace marron. Allons, il ne pouvait pas disparaître si facilement, il était sûrement planqué derrière un rocher, hein ?...
WILDBIRD

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

I believe, I can fly...
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Journal de bord
Ville d'origine : Algatia (Hoenn).
Équipe pokémon :
Inventaire :
collectionneurs & scientifiques
collectionneurs & scientifiques
Voir le profil de l'utilisateur
— Arrivé(e) le : 03/04/2016
— Posts : 631
— Ft : Hugh Dancy.
— Fiches : Story.
— T-Card : Team.
— Banque : Bank.
— Âge : 39 ans. (16.03)
— Job / Hobby : Maître de Hoenn.
— Couleur : #008080
— Pokédollars : 11.460 ₽
— Poussi-pièces : 03.
— Rp en cours : Alizée, Crystal, Roxann, Tanguy.
— Thème : www
MessageSujet: Re: « Find Solice. » & Alizée Dim 19 Mar - 23:27
Find Solice
Alizée & Pierre
L’espace d’un instant, Pierre aurait presque pu oublier l’existence même d’Arthur, une fois loin de lui, s’il faisait abstraction de ce qui venait de se produire, si le Keunotor n’était qu’une illusion, si… Oui, cela faisait un peu trop de si, quand on y réfléchissait, mais… Ne dit-on pas qu’avec des si on pourrait refaire un monde ? Bon, eh bien qu’au moins on lui laisse l’espoir d’imaginer cela. Mais, mine de rien, cela n’avait pas vraiment dérangé Pierre de laisser le pauvre castor seul, non, vraiment, pour le moment cela ne lui pesait pas pour la conscience, peut-être parce qu’il savait que quoi qu’il arrivait, Arthur avait de la chance, même dans sa malchance, et que du coup, il finirait par surgir à nouveau, comme si rien ne c’était passé. En fait, il maudissait un peu la chance d’Arthur, qui était l’un de ces types à qui la vie lui souriait toujours. Enfin, c’est avec ses pensées là qu’il avait conduit Alizée plus loin, vers les falaises. Et qu’une fois sur place, il avait levé ses yeux vers le sommet de ces rochers. Ah bah, Alizée, actuellement, elle pouvait bien dire et faire tout ce qu’elle voulait, il ne s’en sentait pas moins stupide et complètement désorienté après ce minuscule incident. Mais fort heureusement, une bourrasque ne lui donna pas spécialement le temps de voir Arthur plus longtemps, tout en chassant ses pensées désagréables de la tête. Sauf qu’en réalité, ce coup de vent, il n’était pas comme les autres, déjà, il était beaucoup plus fort – et Pierre n’était apparemment pas le seul à l’avoir ressenti aussi fort, s’il se fiait à la surprise d’Alizée et au fait qu’elle s’agrippe soudainement à lui. Enfin, lui aussi en fut surprit, parce qu’il en recula d’un pas, tant elle était puissante cette bourrasque. Et le pire restait encore à venir. Encore, le froid, pourquoi pas. La neige ? Oh, eh bien on dira que c’était la suite logique du froid. Mais la grêle… Ah, mais pourquoi donc avait-elle décidé de venir maintenant cette fichue grêle ? « Doit y avoir un endroit à côté de cette falaise… ». S’abriter, c’était ^parfaitement ce qu'il fallait faire. Mais après, aucune idée de savoir si oui ou non ils pourraient s'abriter au niveau de cette falaise... Tiens, combien de temps qu’elle allait encore durer cette tempête ? Quelques minutes, des heures, des jours ? Mais bon, elle démarrait tout juste qu’elle était déjà violente. Alors, faire demi-tour et rentrer, c’était un peu à éviter… Déjà qu’il commençait à peiner pour tenter de regarder face à lui… Ah, puis il eut ensuite une pensée pour Luth qui… Se trouvait quelque part. Bon, elle était débrouillarde, elle serait gérer cette situation seule, et dans le pire des cas, elle serait largement capable de rentrer ou de retrouver Pierre sans trop de difficultés. Même s’il fallait le dire, Pierre n’aimait pas trop qu’elle soit Arceus savait trop où lorsque les catastrophes étaient proches. Enfin, il n’avait pas eu de pensées pour Arthur qui devait sans doute s’en battre un rein de la grêle, parce que le connaissant, il devait sans doute s’être roulé en boule dès qu’un glaçon lui était tombé dessus ; et puis c’était Arthur, donc la dernière des préoccupations de Pierre, jusqu’à ce qu’Alizée en parle. Il c’était retournée vers elle, si ça se trouvait avec les rugissements du vent, il avait mal entendu, ou autre. « De quoi le Keunotor ? ». Il lança un regard vers l’ancienne place de la bestiole. Eh bien, elle n’y était pas, c’était fou, hein ! Ah, non. Non. Non, il n’allait pas jouer à cache-cache sous la grêle avec cette immonde créature. « Je pense qu’il nous a devancé, et qu’il s’est… Planqué à l’abri dans un coin de la falaise. ». Sauf qu’au fond de lui, Pierre savait pertinemment que ce n’était pas possible. Jamais Arthur n’aurai eu assez d’intelligence pour s’abriter seul. Non, il devait sans doute être paniqué, roulé dans un coin, à hurler de trouille dès qu’il sortait la tête – à moins que le vent l’ait empoté plus loin ? Mais voyons, comment voulez-vous retrouver une bestiole aussi petite, alors qu’on ne pouvait déjà pas voir à deux mètres devant soit, et que la grêle empêchait de lever le regard ? « On a qu’à le rejoindre. On n’a pas le choix de toute façon… ». Il fallait hurler pour se faire entendre. Et lutter un peu aussi pour rester à sa place. Alors, suite à cela, il attira Alizée vers lui, parce qu'il aurait été bête qu'ils se retrouvent séparés à cause de cette tempête - comme Arthur à l'instant - , puis il prit la direction des falaises. Ah, que c'était glorieux, dites moi !

© 2981 12289 0

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: « Find Solice. » & Alizée
Revenir en haut Aller en bas
« Find Solice. » & Alizée
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» (akhésa) ✚ those who don't believe in magic will never find it.
» Glorfindel • Mornie utúlië... believe and you will find your way
» I've been dreaming for so long, to find a meaning to understand.
» Will you come find me if I crash and burn? — Siobhán
» Secret entre guerrier [ Rêve Sombre ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Obstacles :: In the game :: Route 06 :: Plages du Nord-
Sauter vers: